Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Dan Simkovitch évoque son actualité et ses projets artistiques !

24 Juin 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

Bonjour Dan,

 

Merci de nous accorder un peu de votre temps.

 

1/ Vous jouez actuellement votre dernier seule en scène « Moi ? Je vais bien ! ». Quelles thématiques y sont abordées ?

 

Tout ce que je fais pour aller bien. Aussi bien au niveau alimentaire qu'au niveau énergétique. Bien sûr, je raconte cela de façon humoristique, je mets en avant surtout les galères mais pas uniquement.

 

A la fin, je donne des petits papiers où j'ai référé les sites internet qui parlent de ce que j'ai dit et les gens sont très contents. Même mon frère qui est venu me voir a voulu un papier.

 

J’aborde aussi bien le crudivorisme qui est mon dada, c'est le cas de le dire, que le fasting, c'est à dire faire un jeûne partiel quotidien de seize heures. Bref, tout ce qu'il faut faire pour ne pas avoir affaire ni à la médecine ni aux diététiciens.

 

2/ Quelles ont été vos principales sources d'inspiration pour son développement ?

 

Ma vie  ! C'est aussi simple que cela. Je l'ai écrit il y a deux ans et demi, j'ai voulu parler de ce qui me passionne. Au début, le spectacle aurait pu durer trois heures donc j'ai dû réduire. Ma fille m'a beaucoup aidée pour cela. Je me suis rendu compte que certains détails me plaisaient mais qu'ils n'auraient certainement pas intéressé le public.

 

L'inverse est vrai aussi, notamment une anecdote où j'ai failli devenir bio quand j'avais vingt ans, quand un homme m'a proposé de faire exulter mon corps par l'alimentation. Je me suis donnée une totale liberté de création, d’invention et de choix dans mes souvenirs… (rire)

 

3/ Selon vous, pourquoi plaît-il au public venu vous voir ?

 

C'est extrêmement original, personne ne parle de ce qu'il faut faire pour aller bien, et encore moins en expliquant vraiment les choses. Ça peut parler à tous, cela ouvre des horizons que chacun est libre d'appréhender ou non. Et puis, bien entendu c’est drôle !

 

4/ Quel développement aimeriez-vous pouvoir lui donner ?

 

Clairement, je n'ai plus envie de jouer dans les théâtres parisiens. Il y a 450 spectacles dans la capitale et , sans hyper médiatisation, à la fin, c'est l'artiste qui paie le théâtre. Chose que j'ai faite.

 

Donc, maintenant, je joue chez les gens et cela fonctionne très bien par le bouche à oreille. Je joue face à un public certain, ce qui n'est pas forcément le cas au théâtre, évitant ainsi une certaine angoisse.

 

5/ Vous êtes, depuis quelques jours, sur TMC dans la série à succès « Les Mystères de l'Amour ». Que dire sur ce retour aussi étonnant qu'apprécié ?

 

J'ai été la première surprise. J'étais à Perpignan, en résidence théâtrale, quand l'on m'a appelé pour un rôle. J'ai appris par la suite que ce n'était pas un casting mais que j'avais directement le rôle. Jean-Luc Azoulay avait tout de suite pensé à moi.

 

Cela m'a fait rire, C’est Madame Bellefeuille, vingt ans plus tard, ayant changé de vie, de nom et de look .

 

6/ Comment souhaiteriez-vous voir évoluer votre personnage ?

 

J'aimerais bien que Rosa Sanchez soit un peu avec tout le monde car, pour le moment, elle fréquente toujours les mêmes personnes. Si le rôle venait à prendre de l'importance, j'en serais la première ravie.

 

Mais je ne m'y attendais tellement pas que je prends les choses comme elles viennent.

 

7/ Enfin, quels sont vos autres projets et envies artistiques actuels ?

 

Il y a pas mal de choses. J'ai un autre spectacle, «  Mamies Boum  », que nous avons coécrit avec l'une des deux autres comédiennes. Que sommes nous devenues nous les baby-boomeuses  maintenant que nous sommes mamies  ? Nous l'avons joué cet hiver, chez les gens aussi. Nous l'aimons beaucoup, il marche bien aussi, c'est à la fois drôle, féministe et un peu politiquement incorrect.

 

J'écris aussi. J'ai fait la signature la semaine dernière d'un recueil de nouvelles, «  Des nouvelles des autres  », chez Edilivre. A acheter pour 1,99 euro en virtuel ou à 14,50 euros en version papier.

 

Je viens de finir un roman, « Confessions d'une ingénue de 50 ans », l'histoire d'une cinquantenaire plaquée par son mari. C'est un journal sur un an, plutôt drôle, mais pas uniquement.

 

J'ai réalisé plusieurs courts métrages. Jusqu'à présent, je les ai financés sur mes propres deniers mais le prochain propose une course poursuite la nuit dans Paris. J'ai donc besoin d'un peu d'argent pour le matériel. Je suis ainsi à la recherche d'un producteur pour réaliser cela.

 

Ce fut un plaisir, Dan, de nous entretenir avec vous !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article