Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

television

Claire Nevers, animatrice sur M6, en interview exclusive sur le blog !

Publié le par Julian STOCKY

Claire Nevers, animatrice sur M6, en interview exclusive sur le blog !

Bonjour Claire,

Quel plaisir d'effectuer cette interview en votre compagnie !

1/ Vous êtes à l'antenne de M6, chaque dimanche matin, à partir de 7h, pour présenter l'émission « Absolument stars ». Quel en est le concept ?

C'est une émission qui traite de l'actualité people et musicale. Elle permet de faire découvrir les dessous du show business avec des clips, des interviews de stars, des reportages, les sorties cinéma et DVD, un agenda spectacle, la météo et l'horoscope.

Nous avons aussi une rubrique questions fans. Cette rubrique est basée sur l'échange. Nous récupérons les questions de fans via facebook. Puis nous les posons ensuite à l'artiste en question lors d'une interview. Ca nous permet d'avoir une plus grande interaction avec le téléspectateur.

Et pour finir, nous offrons toutes les semaines un beau chèque au candidat qui aura répondu à notre question du jour.

2/ Vous y êtes accompagnée de David Lantin. Justement, comment préparez-vous tous deux les émissions ? Quelle est votre méthodologie de travail en amont de l'antenne ?

Nous avons des journalistes qui vont sur le terrain. Ils réalisent les sujets qui sont passés à l'antenne. Chaque semaine nous avons une réunion avec la rédactrice en chef qui nous parle des sujets à venir et qui nous demande si nous avons des coups de cœur que nous aimerions faire partager.

Avec David, notre travail consiste à bien connaître le contenu de l'émission ainsi que l'actualité des stars dont nous allons parler. Nous recevons le conducteur et les textes en fin de semaine et nous les retravaillons en y mettant notre touche. Personnellement je viens 40 minutes plus tôt pour me remettre les textes en bouche.

3/ Intervenez-vous, de près ou de loin, dans le contenu de l'émission, notamment le choix des chansons ou bien encore les thématiques des reportages ?

Si nous avons un coup de cœur, nous sommes à chaque fois les bienvenus. Ce qui nous arrive assez régulièrement. Nous sommes assez proches de la rédactrice en chef, qui est tout à fait à l'écoute de ce que nous avons à lui proposer.

4/ L'émission permet également à un téléspectateur de remporter une belle somme d'argent. Quelles sont, à ce titre, les clés chaque semaine pour captiver et inciter les gens derrière leur poste à tenter leur chance ?

Le côté convivial de notre duo y aide. On passe le dimanche matin ensemble, avec les téléspectateurs, nous prenons presque le petit déjeuner avec eux.

5/ Au travers de la « Fans page » de l'émission sur Facebook, de nombreux messages de téléspectateurs sont lus chaque dimanche à l'antenne. Est-ce un moyen de rendre « Absolument stars » un peu plus proche encore du public, de renforcer le lien avec les téléspectateurs ?

Tout à fait. La page permet d'avoir de suite les retours des gens, qu'ils soient positifs ou négatifs. Nous essayons de prendre en considération ce que les téléspectateurs nous disent.

Cet échange est sympathique, lire les petits messages fait plaisir et du coup nous y retrouvons des gens qui sont présents toutes les semaines.

Quels sont, selon vous, les principaux facteurs pour réussir à animer avec succès, en télévision, une émission matinale autre que sur une chaine d'informations ?

Même si l'émission démarre tôt et que nous sommes parfois un peu fatigués, nous essayons, avec David, d'apporter de la bonne humeur et de passer un bon moment ensemble.

Nous n'apportons généralement que des bonnes nouvelles : quand nous évoquons un artiste, c'est parce qu'il sort un album, part en tournée ou bien va se marier.

C'est un peu comme avec la presse people, que l'on lit pour se détendre et penser à autre chose.

D'un point du vue personnel, le réveil à l'aube chaque dimanche matin n'est-il pas trop difficile ? Est-ce simplement une question d'habitude ?

Il y a des matins où c'est plus dur que d'autres. C'est une fois par semaine, donc nous n'avons pas le rythme. En plus, le samedi soir est le moment de la semaine où chacun est censé en profiter un peu.

Mais je n'ai pas trop de mal à me réveiller. C'est une question d'habitude : chaque dimanche, mon réveil sonne à 4 h !

6/ Nous avons pu vous voir, à plusieurs reprises, vous rendre sur certains événements pour y effectuer un reportage diffusé ensuite le dimanche matin. En quoi cet exercice vous plait-il ?

C'est un exercice un peu différent, sur le terrain mais que j'aime beaucoup aussi. J'ai eu la chance de partir deux fois au Maroc, pour faire quelques interviews (Bar Rafaeli, les Magic System, LMFAO...). A chaque fois j'y suis allée pour un événement particulier et j'ai adoré l'ambiance et l'échange avec les artistes.

Quelles complémentarités y retrouvez-vous avec l'animation en plateau ?

Plein d'images nous reviennent au moment de lancer le sujet, nous pouvons alors plus facilement donner nos impressions et notre ressenti. C'est un peu comme si nous étions entre amis et que nous faisions des confidences sur les stars que nous avons rencontrées.

7/ Pour terminer, un petit mot pour encourager les lecteurs du blog à vous suivre chaque dimanche matin ?

Si vous avez envie de vous réveiller dans la bonne humeur et de prendre votre petit-déjeuner avec nous, ce sera avec grand plaisir !

On vous accueille tous les dimanches, de 7h à 10h.

Un grand merci Claire de nous avoir si gentiment répondu.

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

Interview exclusive de la comédienne Audrey Moore !

Publié le par Julian STOCKY

Interview exclusive de la comédienne Audrey Moore !

Bonjour Audrey,

Merci tout d'abord d'accepter de répondre à quelques questions pour notre blog.

1/ Les téléspectateurs de TMC peuvent vous retrouver dans la sixième saison de la série à succès « Les Mystères de l'amour », diffusée chaque samedi et dimanche à 19h 45. Pour ceux qui ne la connaitraient pas encore, pourriez-vous svp dans un premier temps décrire cette série en quelques mots ?

C'est en fait la suite de « Hélène et les garçons ». 20 ans après la rencontre sur les bancs de la Fac, la bande est toujours unie, et vit à présent à la campagne, non loin de Paris.

Les joies et les déceptions amoureuses, les péripéties de la vie, le hasard et les aléas des bonnes et des mauvaises rencontres sont le quotidien de cette bande de copains.

2/ Vous y interprétez le personnage d'Audrey McAllister, qui était apparu pour la première fois sous les tropiques, dans « Les vacances de l'amour ». Qui est Audrey ? Quelles sont les principales évolutions rencontrées par le personnage au fil des aventures ?

C'est une femme d'affaires, qui revient dans la série en ayant toujours une forte tête, en étant apparemment toujours amoureuse de Nicolas, mais avec un enfant de 13 ans.

Elle avoue à Nicolas que c'est lui le père et lui déclare sa flamme. Même si elle a croisé de nombreux hommes, Audrey, nous l'avons dit, semble toujours charmée par le père de son enfant.

3/ La cinquième saison des « Mystères de l'amour » se termine par l'attaque de balles dont est victime votre personnage. Sans tout dévoiler de la sixième saison, quelles nouvelles péripéties Audrey va-t-elle rencontrer ?

Audrey est en grand danger, elle se fait abattre dans un parking à Caracas et elle se réveille totalement amnésique, avant d'être rapatriée en France. Avec un nouveau prénom, « Francès », parce qu'elle est française.

Elle va passer du temps en maison de repos, tentant alors de regrouper toute sa mémoire. Elle pense avoir un fils, elle en rêve toutes les nuits, voit des images, des flashbacks.

C'est tout à fait possible qu'elle rejoigne par la suite la maison de campagne, où y habitent plusieurs anciennes « connaissances ».

4/ Nous en avons parlé plus haut dans cette interview, Audrey a évolué au fil des épisodes de la série. Son côté « femme d'affaires attirée par les relations amoureuses intéressées » est certes encore présent mais c'est aussi une maman aimante et plus touchante que l'on a pu découvrir dans la saison 5.

Audrey est, c'est vrai, une femme touchante, une maman, très proche de son enfant. Cela la rend plus humaine et donc plus attachante. C'est une autre facette de son caractère.

Quels côtés de votre personnage vous intéressent le plus ?

J'ai toujours adoré jouer la femme d'affaires forte et manipulatrice. Cela m'a toujours amusé, car je suis tout le contraire dans la vie. Mais c'est trop caricatural. Du coup, j'adore ce personnage qui est en train d'évoluer : Audrey a des failles, est plus touchante, plus humaine.

C'est maintenant une femme amoureuse, une maman, elle n'est plus juste « intéressée ». Il y a des teintes différentes dans son jeu, plus humaines, que j'apprécie beaucoup.

Son évolution me ressemble plus : j'ai juste à être moi-même, cela me fait bizarre car je n'ai plus à avoir ses airs de femme à fort caractère.

En fin de saison précédente, le personnage d'Audrey s'est une fois encore retrouvé dans une mauvaise posture, contraint alors de « donner de son corps » pour satisfaire les attentes de ses ravisseurs. Justement, comment aviez-vous abordé ces scènes où vous portiez des tenues très légères et qui demandaient également une certaine proximité physique avec d'autres personnages ?

Danser dans une boite de stripteaseuses a été un peu compliqué pour moi. Du coup, je me suis rapproché de la costumière car il fallait que je me sente bien. Je me suis amusée à jouer ces scènes, parce que, sinon, cela se serait senti à l'antenne.

J'ai assumé ces scènes, j'ai trouvé cela intéressant à jouer. Finalement, cette journée de tournage que j'appréhendais s'est extrêmement bien passée.

Quand j'ai vu le résultat, j'étais contente !

5/ La série est diffusée chaque week-end, à raison de deux épisodes de 45 minutes environ. Cette fréquence et ce rythme imposent-ils des contraintes lors des tournages, comme notamment une impossibilité ponctuelle de tourner une nouvelle fois une scène pourtant jugée bonne par le réalisateur mais que vous aimeriez encore améliorer en termes de jeu ?

Nous donnons notre maximum, mais dès fois nous ressentons, il est vrai, un peu de frustration car nous avons beaucoup de séquences par jours, jusqu'à 14 ou 15. Du coup, les conditions sont parfois quelques peu « speed ».

Toute l'équipe technique est incroyable, il y a une super ambiance. J'aimerais pouvoir passer plus de temps avec le réalisateur pour travailler le jeu, pour qu'il y ait plus de subtilités.

Comment gérez-vous l'apprentissage de vos textes ? Combien de temps en amont du tournage effectif de la scène apprenez-vous votre texte ?

Il faut bien apprendre ses textes avant afin de pouvoir être rapidement dans le coup. Je les lis à plusieurs reprises dès que je les reçois, mais je les apprends la veille.

6/ Vous avez fait vos débuts dans cette belle aventure sous les tropiques. Aujourd'hui, la série est tournée en région parisienne. Pas trop déçue ? Auriez-vous l'envie que « Les mystères de l'amour » se délocalise à nouveau ?

C'est parfois un regret, car il se passait humainement beaucoup de choses. Nous partions tous ensemble, nous nous voyions le soir. C'est moins le cas à présent, car mon personnage s'y prête moins.

7/ En parallèle, vous avez joué le rôle de Tara, sur NRJ12, dans « Dreams, un rêve, deux vies ». Quels souvenirs conservez-vous de cette aventure ?

Un rythme de tournage très chargé, très intense, mais une expérience très enrichissante et très intéressante!

J'aimerais beaucoup revenir à l'antenne pour une deuxième saison ! Le contenu de la série s'y prête. En plus, Saint-Martin est un endroit magique.

8/ Pour terminer, un petit mot pour inciter les lecteurs du blog à vous retrouver chaque samedi et chaque dimanche sur TMC, à 19h 45, dans « Les mystères de l'amour » ?

Ce succès est incroyable, ce serait génial et fantastique d'atteindre le million de téléspectateurs.

Merci beaucoup Audrey pour votre disponibilité et votre gentillesse !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

Isabelle II, animatrice sur IDF1, répond à nos questions en exclusivité pour le blog !

Publié le par Julian STOCKY

Isabelle II, animatrice sur IDF1, répond à nos questions en exclusivité pour le blog !

Bonjour Isabelle,

C'est un plaisir d'effectuer cette interview en votre compagni
e.

1/ Les téléspectateurs d'IDF1 peuvent actuellement vous retrouver à l'animation de plusieurs émissions, en l'occurrence « ID Rencontre », « ID Voyance » et « IDF1 chez vous ». Pour commencer, pourriez-vous svp nous décrire le concept de chacune de ces émissions ?

Oui, bien sûr ! « ID Rencontre » est la continuité « d'ID Club », que je présentais avant. C'est une émission de proximité avec les téléspectateurs. On reçoit des appels chaque jour, on fait des jeux, on fait gagner différents cadeaux. C'est vraiment une émission « bien-être ».

En même temps, cette émission permet aux gens de s'inscrire sur le site idf1.fr, de rencontrer l'amour et ensuite, pourquoi pas, de former des couples.

L'émission est diffusée du lundi au vendredi, de 12h 05 à 12h 30.

Ensuite, « ID Voyance » est présente l'après-midi, en soirée, en prime et la nuit. C'est en direct chaque jour, ce sont des appels de téléspectateurs pour poser des questions à un voyant qui est à mes côtés. Je suis là pour réguler le temps, pour faire un peu l'arbitre, pour mieux connaitre les gens, en leur demandant notamment leur date de naissance.

J'apprécie particulièrement cette émission car c'est comme une grande famille. A force, on connait bien les gens qui appellent.

« ID Voyance » est ainsi diffusée de 14h à 15h, ainsi que de 0h 35 à 2h 05 pour la version nuit, du lundi au vendredi, mais aussi de 22h 25 à 22h 45 du lundi au mercredi pour l'édition soir.

S'ajoute à cela le prime le vendredi, de 20h 30 à 22h.

Enfin, je faisais avant « IDF1 chez vous » avec Olivier, mais nous nous sommes dissociés : lui à l'extérieur, moi sur les plateaux. Quand il y a besoin, notamment pour les parcs d'attractions, comme cela s'est vu plusieurs fois cette année, je vais avec lui. Cela marche bien, j'adore présenter avec Olivier.

2/ Les thématiques abordées dans ces émissions diffèrent quelque peu. Justement, quelles sont les clés, les astuces pour passer facilement de l'une à l'autre, tout en continuant à intéresser les téléspectateurs ?

Nous n'avons pas forcément les mêmes téléspectateurs d'une émission à une autre. Nous essayons vraiment de faire une palette de couleurs différentes.

J'essaie au maximum d'être moi-même, de m'amuser, d'être proche des téléspectateurs : ce sont des émissions de proximité, nous allons vers eux, ils viennent vers nous, c'est un partage !

3/ Nous venons d'en parler, il y a une forte interactivité, un fort partage avec les téléspectateurs, notamment au travers des appels à l'antenne. Comment réussit-on à mettre à l'aise les personnes qui appellent pour que ces moments soient de bons moments de télévision ?

J'essaie, comme expliqué, d'être autant que possible moi-même. Je n'ai pas fait d'école de journalisme, je suis arrivée à cette place un peu par hasard. Au final, ma personnalité est mon principal bagage. Les téléspectateurs le ressentent. Par le sourire, par le rire – parfois même un peu trop bruyant, je suis moi-même.

En posant des questions aux gens sur ce qu'ils vivent, sur ce qu'ils sont, je n'hésite pas à les connaitre de mieux en mieux. Dès fois, il suffit que la personne dise « bonjour » et je reconnais la voix : c'est le partage qui se crée. C'est une grande famille !

4/ L'animation de ces émissions représente une charge importante en amont de l'antenne. A ce propos, comment préparez-vous vos émissions ?

Je prépare chaque matin mes chroniques pour « ID Rencontre » sur des thèmes qui me tiennent à cœur : je choisis moi-même ces derniers et j'écris toute la chronique.

Pour le reste de l'émission, rien n'est écrit. Avec Noémie, la co-animatrice, l'une rattrape l'autre. On s'entend très bien, on se complète bien.

5/ Avez-vous d'autres projets à IDF1 pour la rentrée ? La poursuite du programme actuel ? L'animation de nouvelles émissions ?

Il y a des pourparlers pour de nouvelles émissions, pour la voyance qui va peut-être se modifier aussi. Nous allons sûrement avoir en septembre un nouveau concept pour ID Club. Il y aura aussi les Miss JJDA.

J'aimerais beaucoup revoir à l'antenne une émission comme « Vous avez du talent », que l'on faisait il y a quelques années sur IDF1.

Pour l'instant, ce ne sont que des projets, rien n'est encore finalisé. Je croise les doigts. Mais, normalement, je serai à l'antenne à la rentrée.

6/ Vous avez, en parallèle, interprété le rôle de Mathilde, une escorte girl, dans la série « Les mystères de l'amour ». Quels souvenirs gardez-vous de cette expérience ?

On ne m'avait pas dit « escorte girl » à l'époque, on m'avait dit « une fille qui tient un bar ». C'était une magnifique expérience. J'ai commencé avant même de débuter à IDF1 et cela s'est vraiment magnifiquement bien passé.

J'ai baigné dans les années « Hélène et les garçons ». Quand j'étais petite, je voulais ressembler à Hélène. Cela a été un bonheur de retrouver tous ces acteurs dans cette série. Même avec un mini-rôle, je me suis bien amusé.

C'était vraiment très agréable et les acteurs savent mettre à l'aise. J'ai énormément apprécié cela.

7/ Comment aviez-vous réussi à appréhender le personnage, au rôle un peu singulier ?

Je ne sais pas si je peux dire que je l'ai vraiment bien joué. Aujourd'hui, il y a des scènes où je n'ose même pas me regarder. J'avais un déguisement avec une mini-jupe, chose que je ne porte jamais, un haut très très serré, moulant avec des chaussures à talons.

Je ne suis pas du tout ce genre de fille, je ne suis pas très féminine au départ. Avoir un rôle d'escorte girl, c'est totalement différent de ce que je suis. Mais, en même temps, c'est ce que j'aime !

Je me suis vraiment éclatée sur ce rôle, j'ai apprécié.

8/ Aimeriez-vous revenir, même ponctuellement, dans la série ? Si oui, quelles évolutions Mathilde pourrait-elle connaitre ?

Totalement ! Pas forcément sur le même rôle qu'avant. Mon physique a totalement évolué depuis 4 ans. Donc pourquoi pas un autre personnage. J'adore les personnages qui sont opposés à ce que je suis, c'est-à-dire des personnages tiraillés par la vie, un peu dépressifs.

Pourquoi pas un personnage qui embrasse une autre fille ? Je voudrais justement tester ce que je ne suis pas.

9/ Pour terminer cet entretien, un petit mot peut-être pour les lecteurs du blog afin de les inciter à vous suivre sur IDF 1 ?

Les chaines comme IDF1 sont rares, puisque c'est une chaine où presque toutes les émissions se font en direct. Vous pouvez donc nous appeler tous les jours, vous pouvez partager un petit moment avec nous. Le direct est signe de spontanéité.

Merci beaucoup Isabelle pour vos réponses et votre disponibilité !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

Nouvel entretien de Marion Aydalot : "Le PSG gagnera la C1 entre 2017 et 2022 !"

Publié le par Julian STOCKY

Nouvel entretien de Marion Aydalot : "Le PSG gagnera la C1 entre 2017 et 2022 !"

Bonjour Marion,

Quel plaisir d'effectuer ce nouvel entretien avec vous !

Nous rappelons, avant de commencer, que vous avez travaillé notamment sur L'Equipe 21 et sur Europe 1.

Vous restez d'ailleurs une observatrice avisée du monde du ballon rond. Nous y reviendrons dans la suite de cet entretien.

1/ Les téléspectateurs de la chaîne Non Stop People peuvent actuellement vous retrouver dans l'émission « Sport people ». Quel en est le concept ?

C'est une émission dans laquelle nous parlons des grands sujets qui actuellement intéressent le monde du sport mais nous ne rentrons pas dans les schémas de jeu. Nous ne parlons non pas du Psg de Laurent Blanc ni de Claudio Ranieri qui n'est plus à l'AS Monaco.

Nous parlons plutôt de l'affaire Nasri, du fils Zidane, du racisme lors de la fameuse « banane Dani Alves ». C'est vraiment l'humeur de l'opinion. Chacun des intervenants donne son avis sur ces sujets-là.

Le concept n'est donc pas uniquement sous un angle sportif, il est sous un angle sociétal et people, beaucoup plus que technique ou tactique.

C'est sur la chaîne 47 de CanalSat, à 11h 15 le samedi, rediffusion le mercredi à 13h 15.

2/ Avec Jérémy Cortes, vous accompagnez le présentateur Loic Signor. Quel est votre rôle exact dans l'émission ?

Nous intervenons, avec Jérémy, dans les deux grands débats. Il y a également des « J'aime / J'aime pas », c'est très bon esprit. En plus, Jérémy et moi pensons rarement la même chose.

Comment préparez-vous vos interventions ? Quelles en sont les coulisses ?

Pour donner son avis sans être caricatural, il faut vraiment bien connaitre le sujet. Par exemple, dans l'affaire Nasri, je suivais depuis longtemps Sami et sa compagne sur les réseaux sociaux.

Je trouve certes que le message de sa compagne sur Twitter était grossier et ridicule mais, à la différence de beaucoup de gens, je lui en ai moins voulu car c'est Samir Nasri qui lui a monté la tête. Elle a finalement retranscris la violence de son amoureux sur Twitter.

A côté de cela, je ne comprends pas pourquoi Samir n'a pas été appelé en équipe de France. Pour une aventure de cinq semaines, je crois qu'il faut qu'il y ait des managers sous Didier Deschamps qui s'intéressent plus à la discipline. Deschamps doit plus s'occuper du schéma tactique, à ce que chaque joueur peut apporter de mieux.

Nous pourrions faire comme l'équipe d'Angleterre qui vient avec son psychologue. Cela pourrait aider à « tenir » des joueurs comme Nasri.

3/ Vous présentiez, il y a quelques temps, des émissions sportives. Vous vous intéressez actuellement à ce qui se passe en dehors des terrains. En quoi ces deux domaines sont-ils complémentaires ? En quoi sont-ils différents ?

C'est totalement complémentaire, car c'est impossible pour des journalistes people de parler de sport. Il faut vraiment pour cela connaitre le monde du sport. Pour parler par exemple de la retraite de Sébastien Chabal, il faut connaitre sa carrière et sa vie.

4/ En parallèle, vous continuez à suivre de près l'actualité du ballon rond. Selon vous, l'équipe de France de Didier Deschamps a-t-elle une chance de bien figurer à la prochaine coupe du monde au Brésil ?

J'y crois, j'ai toujours cru en l'équipe de France. Nous sommes bien meilleurs que beaucoup de nations. Nous appartenons aux meilleures équipes européennes.

Nous sommes plus proches de l'Allemagne et de l'Espagne, que de pays comme l'Angleterre, la Suisse ou la Belgique. Typiquement, les joueurs belges sont très bons mais manquent encore d'expérience.

Quel serait, pour vous, un objectif réaliste pour les bleus ?

Avec des Benzema, Ribéry et Varane en forme, cela peut donner quelque chose d'exceptionnel. Nous pourrions arriver en ¼ ou ½ finale.

Nous avons été éliminés en ¼ à l'Euro 2012 et je pars du principe que le championnat d'Europe est plus compliqué qu'une coupe du Monde, comme me l'avait expliqué Emmanuel Petit.

Il faut simplement que nos nerfs ne lâchent pas face à Honduras.

5/ Le Brésil évoluera à domicile. Selon suffira-t-il pour décroche une sixième étoile ? Les joueurs de la Seleçao supporteront-ils la pression nationale et l'attente de tout un peuple ?

C'est tout ou rien ! Mais je pense que la pression va les porter. Les Brésiliens adorent ces ambiances où les spectateurs crient voire hurlent. Il y a donc de fortes chances que le Brésil soit de nouveau au top.

L'Espagne, pays tenant du titre, est-il votre grand favori ?

L'Espagne et l'Argentine également font partis des grands favoris. Nous n'avons pas beaucoup vu Messi cette saison, il se prépare sans doute pour le Mondial brésilien.

Beaucoup de choses se détectent pendant les six mois avant une coupe du monde, c'est pourquoi je ne vois pas les Pays-Bas comme un pays favori de cette compétition.

6/ Pour terminer, revenons quelques instants sur la saison du Psg, un club que vous suivez de près. Que retenez-vous de la saison qui vient de s'achever ?

Avec Carlo Ancelotti, Paris pouvait peut-être battre Chelsea. Il aurait apporté l'expérience. Chelsea n'était pas le meilleur Chelsea, mais il y avait l'expérience et Mourinho.

Je ne crois pas que Paris gagnera la saison prochaine la Ligue des Champions avec Laurent Blanc. Cette compétition est vraiment une question d'expérience : 13 ans pour Manchester United avec Fergusson pour gagner.

Il faut aussi savoir calmer ses nerfs, ce que n'ont pas su faire Cavani et Lavezzi. Blanc n'a pas su leur donner une confiance folle. Paris a perdu la guerre des nerfs en quart de finale retour face à Mourinho.

Paris fera-t-il mieux la saison prochaine, en dépit des sanctions du fair-play financier ?

Fair-play financier ou pas, je pense que le Psg ne gagnera pas la Ligue des Champions la saison prochaine. Pour cela, il faudrait Mourinho, Ancelotti ou Guardiola. En plus, très peu de joueurs de l'effectif ont déjà gagné cette épreuve, seuls Alex, Maxwell et Motta sont dans ce cas. Paris peut aller jusqu'en demi-finale, ce qui sera déjà une étape supplémentaire par rapport à cette saison.

En championnat, le club de la capitale devra se méfier de Monaco. Bref, le bilan la saison prochaine sera positif mais pas forcément bien meilleur à celui de cette année.

Le vrai changement viendra avec d'autres joueurs, peut-être avec une autre génération. La ligue des champions sera, je pense, gagnée par le Psg entre 2017 et 2022. Le Psg sera le plus grand club du monde d'ici 5 à 8 ans.

Marion, ce fut une fois encore très agréable d'échanger avec vous sur ces différents sujets !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

L'animatrice de I 24 News, Valérie Perez, nous raconte en exclusivité son retour à l'antenne !

Publié le par Julian STOCKY

L'animatrice de I 24 News, Valérie Perez, nous raconte en exclusivité son retour à l'antenne !

Bonjour Valérie,

Merci de répondre à nos questions.


1/ Valérie, vous serez de retour à l'antenne à partir de juin 2013, sur I24 News. Pourriez-vous tout d'abord nous présenter cette nouvelle chaîne de télévis
ion ?

C'est une chaîne d'informations Internationales en Israël. Franck Melloul est aux commandes il avait déjà lancé la version Française France 24. Cette chaîne a l'ambition de changer l'image d'Israël aujourd'hui. C'est une chaîne indépendante, financée par Patrick Drahi premier actionnaire de Numéricable et propriétaire de Hot, premier câblo opérateur israélien. Il y 3 rédactions, française, arabe et anglaise.

2/ Quels sont les moyens de visualisation, depuis la France, de ce nouveau média ?

Elle sera distribuée par satellite et par câble dans le monde. On pourra aussi la visionner sur internet partout dans le monde.

3/ Vous serez à l'antenne chaque jour, en début de soirée, pour un "JT des sports". Quel sera le contenu exact de cette émission ?

Une émission de 18 minutes en direct. Avec les plus belles images de la journée et des reportages, nous aurons des invités en plateau et des intervenants extérieurs. Cette émission sera construite en partenariat avec les Anglais (même rédaction en Chef).

4/ Vous revenez donc à votre première passion, le sport. Quels sentiments ce retour aux sources, aux fondamentaux, vous procure-t-il ?

Vous avez raison, c'est un retour aux sources!! Quoique après France 2, j'ai été pendant 5 ans Directrice de Communication a l'union des clubs professionnels de Football. Ma seule infidélité a été MCE, chaîne sur laquelle je présentais des émissions sur l'emploi et sur l'orientation scolaire.

Je suis très excitée de cette nouvelle aventure. J'adore les naissances. J'ai vécu celle de la chaîne I-Télé, de Mce, le début du magazine Foot 3 également...c était les moments les plus "tripants" de ma carrière.

5/ A quelques jours de votre grand retour à l'antenne, comment vous sentez-vous ? Est-ce l'impatience ou le stress qui semble prédominer pour le moment ?

La date de la première n'est pas encore fixée, les plateaux sont superbes, ils sont situés a Jaffa. Pour l'instant, je suis au stade de l'organisation. Nous avons eu une semaine de formation avec Antoine Cormery, de France 24.. Tout va très vite..

Ce qui prédomine comme sensation, c'est le grand bonheur de vivre cette aventure avec toute l'équipe. Il y a des nombreux jeunes talents. J'invite tous les professionnels à la regarder....

6/ Travailler en Israël représente un changement dans votre mode de vie. Quelles sont les principales différences avec ce que vous avez connu en France ?

La différence principale, c'est le temps!!! Ici, il fait chaud toute l'année..pas un nuage lorsque vous ouvrez la fenêtre le matin. Sinon au niveau professionnel, il y a la même énergie, la même envie.

7/ D'autres journalistes bien connus des téléspectateurs français vont-ils aussi rejoindre ce beau projet qu'est I24 News ?

Vous parlez de Jean-Charles Banoun d'Europe 1. Oui, c'est vrai, il arrive a Tel-Aviv. Nous l'avons vu pour la première fois cette semaine. Sa femme sera chef d'édition sur la matinale.

8/ Pour finir, quelques mots pour les lecteurs du blog afin de les inciter à vous suivre quotidiennement sur I24 News ?

J'ai besoin de soutien pour cette nouvelle aventure. Soyez nombreux !

Retrouvez la bande annonce de la chaîne sur le lien vidéo suivant :

http://www.youtube.com/watch?v=shxnmuNWi68

Merci Valérie d'avoir répondu à nos questions, et à très vite sur ce blog pour de nouvelles aventures !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

L'animatrice de MCS Johanna Kawa répond en exclusivité à nos questions !

Publié le par Julian STOCKY

L'animatrice de MCS Johanna Kawa répond en exclusivité à nos questions !

Bonjour Johanna,

1/ Vous présentez, sur MCS Bien-être, l'émission "Belle en un clin d'oeil". Pourriez-vous tout d'abord nous décrire le concept de l'émission ? Quels en sont les horaires de diffusion ?

Il s'agit d'un magazine beauté diffusé tous les lundis à 19h30 sur MCS Bien-être. Pendant 26 minutes, je suis accompagné d'experts (coiffure, maquillage, soin) et nous donnons, aux téléspectatrices, toutes les astuces, au travers de reportages et de relookings, pour se sentir bien dans son corps, pour prendre soin de soi et être « belle en un clin d'œil ».

2/ Comment préparez-vous cette émission ? Quelle est votre méthodologie ?

Soumaya Messabi, rédactrice et journaliste d'MCS Bien-être, recherche, en amont, la téléspectatrice à relooker ainsi que les différents reportages et soins que l'on va mettre en avant dans l'émission. Elle m'envoie les thèmes et à partir de là, j'écris mes textes et mes plateaux.

3/ Vous êtes très active dans cette émission, on vous voit régulièrement donner de votre personne. Auriez-vous une anecdote sympa à nous raconter à ce sujet ?

Oui, effectivement, j'ai la chance de pouvoir tester la plupart des soins de l'émission.
Lors d'un numéro de « Belle en un clin d'œil », on m'a teint les pointes de cheveux en rose... On m'avait rassuré en me promettant qu'au premier lavage la couleur disparaîtrait Ce qu'on a omis de me dire c'est que la couleur déteignait. Bref, en fin de soirée, mon canapé était tout rose.

4/ Comment vous est venue l'envie de faire de la télévision et de devenir animatrice ?

Mon rêve était de devenir comédienne. Quand j'étais plus jeune, j'ai eu la chance de jouer dans des comédies musicales. C'est ce qui m'a donné l'envie de prendre des cours de théâtre. Ce n'est qu'un peu plus tard que j'ai commencé une carrière d'animatrice sur NRJ et je me suis vraiment passionnée pour ce métier. Même si la comédie reste toujours dans un coin de ma tête.

5/ Avez-vous d'autres projets que vous souhaiteriez nous présenter ?

J'ai d'autres projets, mais il est encore un peu tôt pour en parler... Je reviendrai vers vous lorsque cela se concrétisera...

6/ Quel serait votre plus grand rêve télévisuel ?

Il y en a plusieurs, comme jouer dans un programme humoristique ou dans une série en tant qu'actrice.
Concernant l'animation, je rêverais de présenter une émission tel que « Pékin express ».




Merci beaucoup Johanna pour votre disponibilité !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

La comédienne Raphaëlle Lenoble répond en exclusivité à nos questions !

Publié le par Julian STOCKY

La comédienne Raphaëlle Lenoble répond en exclusivité à nos questions !

Bonjour Raphaëlle,

1/ Quand vous est venue l'envie de devenir comédienne ? Quelles études avez-vous réalisées pour cela ?

J'ai commencé le théâtre vers l'âge de 8 ans, la révélation a été immédiate, j'ai tout de suite su que je ne pourrai plus m'en passer ! J'ai donc suivi en parallèle de mon cursus scolaire divers ateliers théâtre, avant de faire le conservatoire de Nice pendant 2 ans. Puis je suis remontée sur Paris, où j'ai suivi les cours de Raymond Acquaviva aux « ateliers du Sudden théâtre », avant de commencer ma carrière professionnelle.

2/ Vous avez interprété l'été dernier le personnage de Blanche dans l'émission à succès de France 2 "Fort Boyard". Participer à cette belle aventure a dû être, je suppose, très intéressant et la source également d'un peu de fierté ? Incarnerez-vous à nouveau ce personnage cette année ?

Ce fut en effet un plaisir d'interpréter le personnage de Blanche, tourner sur le fort a été magique, c'est un lieu magnifique, coupé du monde... Les équipes ont été adorables avec moi et m'ont accueillie beaucoup de bienveillance.

Je ne sais pas pour le moment si mon emploi du temps me permettra de reprendre le rôle, j'ai beaucoup de projets qui me tiennent à cœur, et qui risquent de se faire au même moment que Fort Boyard... Si c'est le cas, je garderai quoi qu'il en soit un très beau souvenir de cette expérience !

3/ Vous avez joué notamment dans plusieurs pièces de théâtre. Les lecteurs du blog ont également pu vous voir dans des séries télévisées, mais aussi sur grand écran au cinéma. Quel est votre art préféré, et pour quelles raisons ?

Depuis quelques années je tourne pour la télévision, le cinéma... La fiction est un exercice très différent du théâtre, je prends toujours beaucoup de plaisir sur un plateau, mais il est vrai que mon art premier est le théâtre, sur scène je me sens chez moi, j'aime cette sensation d'instant immédiat, où chaque représentation est unique. Lorsque vous jouez une pièce 300 ou 400 fois dans l'année, chaque soir est un renouveau, j'adore ça !

4/ Quel est votre meilleur souvenir en tant que comédienne ?

Il y en a tellement ! Mon premier grand souvenir est sans aucun doute ma première pièce de théâtre professionnelle, à l'âge de 18 ans, j'interprétais Junie dans Britannicus, j'avais repris le rôle en urgence en 3 semaines car la comédienne précédente était enceinte. Un vrai challenge qui m'a beaucoup appris. Nous avons joué la pièce 2 années de suite, une magnifique aventure...

5/ Quelle est votre actualité pour l'année 2013 ?

Je suis actuellement en création d'une pièce « Le café carnivore » de Bernard Da Costa, avec une fabuleuse équipe de comédiens, qui se jouera probablement fin 2013.

J'ai 3 beaux projets de fiction, mais comme je suis superstitieuse, motus et bouche cousue !

6/ Quel est votre rêve professionnel le plus fou ?

Evidemment mes fantasmes sont nombreux, j'adorerais jouer avec Robert Hirch au théâtre par exemple, ou tourner sous la direction de Maiwenn ou d'Anne Fontaine au cinéma. Mais ma priorité est de continuer à m'épanouir dans mon métier, être fière de tout ce que j'entreprends !

Merci beaucoup Raphaëlle d'avoir répondu à nos questions.

Merci à vous tous ! Et n'hésitez pas à suivre mon actualité sur www.raphaellelenoble.book.fr . A bientôt !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

Interview exclusive de l'animatrice de L'Equipe 21, France Pierron !

Publié le par Julian STOCKY

Interview exclusive de l'animatrice de L'Equipe 21, France Pierron !

Bonjour France,

Merci de nous accorder un peu de votre temps pour répondre à nos questions.

(crédit photo : Pauce)

1/ Vous présentez chaque jour de la semaine, à partir de 12h 30, "Menu Sport", sur L'Equipe 21, nouvelle chaîne de la TNT. Pourriez-vous tout d'abord nous décrire le contenu de l'émission ?

Une émission riche et variée : on commence avec l'image du jour, une scène insolite, spectaculaire, originale, pour bien démarrer l'émission. Puis c'est parti pour un quart d'heure d'actu sport, pour se mettre à jour sur toute l'info des dernières heures, en images, interviews, téléphones duplex... Puis, on passe à table (sur le grand plateau) avec notre ou nos invité(s).

Et à 13h30, place à toute l'actualité hippique, avec tous les jours 2 courses en direct, dont LA course évènement de la journée. Pour cette heure de direct je suis accompagnée d'un spécialiste hippique, et d'un commentateur, parfois d'un invité (c'est fou le nombre de footballeurs passionné par les courses !), et on se régale tous les jours sur un nouvel hippodrome...

Je ne connaissais pas du tout cet univers, j'en apprends tous les jours, et on fait en sorte de traiter cette discipline comme n'importe quel autre sport, comme on analyserait un match de rugby. Il faut traiter les chevaux et les jockeys comme des sportifs à part entière !

2/ C'est une émission riche et variée, qui aborde le sport sous un autre angle chaque jour : média, culture, conso, société. Ainsi, comment préparez-vous cette quotidienne ? Quelles en sont les clés ?

C'est surtout avec notre invité que l'on essaie de développer cet autre aspect du sport. Théâtre, ciné, livre, bd, le sport est partout ! Et on reçoit des sportifs photographes, acteurs, écrivains... Ils jouent parfois les cobayes avec des chaussures de foot ou des ballons, pour tester les différentes marques. Bref on s'amuse!

Et nous avons pris le parti de parler de tous les sports, dont les moins médiatisés les disciplines pas forcément olympiques, les handi. Nous avons des centaines de champions du monde chaque année, et pas seulement en hand ou en judo! Et ils sont souvent bien plus facilement accessibles que des footballeurs...

C'est un gros travail d'anticipation, et on travaille notamment avec le CNOSF, et les fédérations de sport, qui nous fournissent les contacts et les images nécessaires.


3/ Parmi les nombreux invités que vous avez déjà reçus, quels sont ceux qui vous ont le plus marqué ? Pour quelles raisons ?

Ils sont tellement nombreux!
Il y a les incontournables, comme François Gabard, Renaud Lavillénie, Tony Estanguet ou Teddy Riner, de vraies bêtes de scène, avec qui on passe toujours un excellent moment ! Et puis ceux qui m'ont fait découvrir des disciplines incroyables, comme les plongeurs de l'extrême, les crazy dunkers en basket acrobatique, Guillaume Néry le champion d'apnée ou encore Marie Bochet, quintuple championne du monde en handiski.

Coté courses, tous les jockeys que nous avons reçu m'ont impressionné par leur engagement, mais j'aime bien aussi que les sportifs plus "grand public" viennent nous partager leur passion pour le monde hippique, et ils sont vraiment nombreux ! (Brahim Asloum, Vincent Guérin, Lionel Charbonnier, Jean-Guy Walemme...).

Mais le sportif qui m'a le plus marqué et que j'ai eu la chance d'interviewer cette année, c'est Lionel Messi, à l'issue de son 4è ballon d'or, il était encore tout ému, c'était incroyable, on aurait dit un petit garçon avec son trophée si lourd, j'avais envie de l'aider à le porter. 4 ballons d'or je ne suis pas sûre qu'on revoit ça de si tôt, et j'étais là pour recueillir ce beau moment d'émotion, c'était magique !

4/ Vous présentez depuis plusieurs années maintenant des émissions de sport. Comment vous est venue l'envie de devenir journaliste sportive ?

J'ai toujours adoré le sport, je l'ai beaucoup pratiqué (du tennis surtout), et je me souviens que toute petite déjà je ne ratais pas un épisode de "Tout le sport" avec Céline Géraud à l'époque.

Mais je voulais d'abord être championne, puis prof de sport. Et après des études de STAPS, j'ai bifurqué vers du management sportif avant d'atterrir au Toulouse Football Club, ds la cellule média Site Internet, Photos, télé du club, interviews, animation terrain... j'ai tout appris là bas!

Et quand je suis passée d'un seul club de foot à une chaîne complète de sport, L'Equipe TV, j'y ai encore plus pris gout!

Le sport est l'un des rares domaines qui déchaîne autant de passion et d'émotion, tout en restant un jeu!

5/ Pour finir, un petit mot pour les lecteurs du blog, afin de les inciter à vous suivre chaque jour à partir de midi, sur L'Equipe 21 ?

Venez déjeuner avec moi tous les midi ! Une petite pause sportive, pour faire le plein d'info, découvrir des sportifs incroyables, sans oublier toute l'actualité hippique, avec la course évènement du jour, c'est le menu de MENU SPORT.



Merci beaucoup France de nous avoir accordé cette interview !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

Nouvel entretien exclusif avec la journaliste sportive Marion Aydalot !

Publié le par Julian STOCKY

Nouvel entretien exclusif avec la journaliste sportive Marion Aydalot !

Bonjour Marion,


1/ Le PSG est en tête du championnat, après 19 journées. Malgré un effectif qualitativement et quantitativement supérieur aux autres équipes françaises, les parisiens occupent la première place simplement grâce à une meilleure différence de buts. Voyez-vous les rouges et bleus champions à la fin de la saison ? Le cas échéant, pensez-vous qu'ils auront une avance comptable digne de l'investissement réalisé par les quataris dans le recrutement ?

Je pense que le PSG sera champion de France, oui. Mais je n'ai jamais cru qu'ils le seraient facilement et avec 15 points d'avance, cetains ont déliré bien trop vite. La Ligue 1 est très dure, c'est selon moi le nouveau pays du Catenaccio, toutes les équipes jouent le match de leur saison face à Paris, et de plus le premier titre est toujours le difficile à obtenir. Mais la qualité et l'expérience des joueurs fera la décision en fin de saison.
Et puis n'oublions pas que l'objectif numéro 1 des Qataris n'est pas la Ligue 1 mais la Ligue des Champions, tous les efforts sont faits dans ce but.


2/ Les deux Olympiques (Lyon et Marseille) tiennent pour le moment tête aux joueurs de la capitale. Pensez-vous que l'absence de profondeur de banc soit pénalisant pour ces deux équipes lors de la deuxième partie de la saison, au point de les faire reculer au classement du championnat ?

Pas sûr. L'OM n'a pas de banc mais une excellente ossature et de très bons joueurs (notamment Valbuena que je trouve exceptionnel), de plus ils n'ont plus que le championnat (la Coupe ce n'est pour eux que du bonus) donc je les vois se maintenir dans le haut du classement jusqu'à la fin.
Pour l'OL le cas est un peu différent : cette équipe se déplume de ses hauts salaires, c'est un fait, mais la qualité de son centre de formation ne nuira pas au rendement de l'équipe. Pour moi c'est Lyon qui est l'adversaire numéro 1 du PSG, ils leur tiendront tête jusqu'au bout.


3/ Les équipes de l'Est de la France semblent en difficulté dans ce championnat et occupent des positions peu favorables au classement. Pour autant, quels seront, selon vous, les 3 clubs à être relégués en Ligue 2 au mois de mai prochain ?

Nancy et Troyes semblent condamnées, mais ces formations ont une bonne qualité de jeu (ESTAC) ou des vertus morales importantes (ASNL), donc il ne faut pas encore les enterrer. La bataille sera rude jusqu'au bout, comme en haut du classement, et il est bien difficile de faire un pronostic aujourd'hui.
Disons Troyes, Nancy et Brest, mais ça peut très bien être Ajaccio, Sochaux et Evian !



Merci beaucoup Marion pour toutes vos réponses et à très bientôt sur notre blog !

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0

Entretien exclusif avec la comédienne Flavie Pean !

Publié le par Julian STOCKY

Entretien exclusif avec la comédienne Flavie Pean !

Bonjour Flavie,


1- Tout d'abord, comment vous est venue l'envie de devenir comédienne ?

J'ai toujours rêvé de ce métier mais il m'est apparu accessible après avoir décroché un petit rôle dans un long métrage à l'âge de 17ans. Jusque là je me contentais de dévorer des films chez moi et de les rejouer ensuite dans ma chambre. Mes parents, bien que ne côtoyant absolument pas ce milieu aiment le cinéma et m'ont offert une culture cinématographique très jeune. Lorsque je me suis retrouvée pour la première fois devant une caméra et sur un tournage avec ses ambiances et son euphorie ça a été une évidence je me sentais libre, forte, j'avais trouvé ma place.

2- MCE s'intéresse à l'orientation et aux études scolaires. Justement, quelles études avez-vous réalisées avant de devenir comédienne ?

A mon grand regret aujourd'hui aucune à part un bac littéraire puisque mon choix de carrière s'était dessiné très tôt. Je ne voyais pas à l'époque l'intérêt de perdre du temps avec des études de psy ou d'histoire pour devenir comédienne! Un mois après avoir obtenu mon bac, je suis partie m'installer à Paris et me suis inscrite à un cours de théâtre, la voie la plus classique pour faire ce métier.
Aujourd'hui je regrette un peu de ne pas avoir continué notamment en philosophie ou en Art alors j'essaye de rattraper mes lacunes en lisant et en suivant des cours du soir.

3- Vous jouez actuellement le rôle de Victoire, dans la série à succès de France 3 "Plus Belle la vie". Pourriez-vous nous présenter ce personnage ?

C'est une guest que j'interprète avec beaucoup de plaisir puisque c'est un personnage fantasque qu'on à peu l'occasion de voir dans les séries françaises souvent à la recherche de modèle de sagesse. Elle est l'incarnation de ce que beaucoup rêveraient d'être: libre, agissant sans la contrainte du regard d'autrui et pouvant donc assumer et réaliser ses fantasmes pleinement. Et elle a la chance d'être née dans un milieu aisé, ce qui doit lui faciliter la tache je pense.

4-Victoire a beaucoup changé depuis son arrivée dans la série. Comment jugez-vous son évolution ?

Ça a été intéressant en tant que comédienne d'aborder un autre registre et de pouvoir travailler plus en profondeur. Et puis Plus Belle la vie ne fait pas les choses a moitié donc quand on vous offre une intrigue dramatique on traverse en un mois les moments les plus dramatiques d'une vie toute entière! C'est assez éprouvant mais encore une fois pour la comédienne très formateur.

5-Interpréter un rôle récurrent dans cette série doit être, sans doute, très flatteur et très valorisant ?

N'étant pas récurrente je vous avoue que je ne sais pas comment mes camarades ressentent cela, c'est à eux qu'il faudrait poser la question.
Mais je veux croire que c'est une place privilégiée oui lorsqu'on regarde le si peu de rôles qu'il y a pour autant de comédiens présents sur le marché.

6- Auriez-vous une anecdote drôle et sympathique s'étant déroulée sur le tournage à nous raconter ?
Il y en a beaucoup car l'ambiance malgré le rythme de travail reste toujours détendue et agréable. C'est un vrai bonheur de venir travailler dans ces conditions et je dois dire que nous avons au quotidien de bonnes crises de fou rire surtout en fin de journée lorsque nous commençons à être fatigués.

7-Les téléspectateurs de Comédie peuvent également vous retrouver en ce moment dans une nouvelle mini série "Sois riche et tais-toi". Pouvez-vous nous en faire le spitch ?

Avec plaisir. C'est une comédie grinçante et originale de 26 minutes qui prend comme personnage central Stéphane Bern. Celui-ci organise un séminaire pour apprendre aux grosses fortunes à continuer de s'enrichir mais en toute discrétion afin de ne plus choquer les pauvres! Vous vous en serez rendu compte c'est d'actualité....! Il y a à peu près dix personnages principaux qui représentent les invités de Stéphane et qui sont tous à la fois détestables et extrêmement drôles. Ca passe de la jeunesse dorée de Neuilly à l'aristocrate coincée... C'est politiquement très incorrect, l'humour y est très noir et je crois que c'est ce dont les gens ont besoin aujourd'hui, d'un programme à la fois intelligent et drôle mais surtout assumé.

8- Comment pourriez-vous présenter votre personnage dans cette série ?

Moi j'interprète une call-girl de luxe qui évolue aux côtés d'hommes d'affaires de tous horizons mais uniquement millionnaires! C'est elle même une business girl qui a fait fortune aux dépens de tous ces hommes et qui mène sa barque sans aucun scrupule et sans jamais se retourner. Elle aime l'argent et a trouvé un des domaines qui en rapporte le plus: le sexe.

9- Interpréter une call girl a-t-il été facile ? Comment faire pour ne pas tomber dans la caricature ?

Tous les personnages de la série le sont plus ou moins dans le sens où ils sont poussés à leurs paroxysmes, à leurs extrêmes. Ils sont sans concession et sans tabou puisque c'est bien sur ce qui est le plus drôle en terme de comédie. Le mien ne l'est pas plus qu'un autre sauf qu'il parle de sexe et que c'est donc plus dangereux. Grâce au scénario subtil et particulièrement bien écrit ça limitait les risques et puis comme je vous l'ai dis, c'est une femme intelligente, qui ne côtoie que des pointures et qui est donc obligée de faire preuve d'élégance et de classe.

10- Quels autres comédiens vous accompagnent dans cette nouvelle aventure?

Holala nous sommes nombreux vous êtes prêts?! Stéphane Bern, Stéphane Olivié Bisson, Camille Hugues, Jean-Marc Joachim, Charlotte des Georges, Gil Alma, Sandrine Sarroche, Arsène Mosca, Bruno Garcia, David Salles et Patricia Kell. J'espère n'avoir oublié personne sinon c'est la cata!

11- Quelles questions pour permettre aux internautes de mieux vous connaitre :
-Quelle est votre chanson préférée ? Hungry heart de Bruce Springsteen
-Quel est votre livre préféré ? Belle du seigneur d'Albert Cohen
-Quel est votre film préféré ? aujourd'hui c'était Bananas de Woody Allen mais demain...
-Quelle est votre émission de télévision préférée ? d'Art d'Art
-Quelle est votre ville préférée ? Paris! Juste avant New York.
-Quel est votre plat préféré ? La cuisine italienne en générale.

12- Pour finir, un petit mot pour les lecteurs du blog ?
Merci d'avoir lu cet interview jusqu'au bout... et à bientôt!



Merci beaucoup Flavie pour toutes ces réponses.

Publié dans Télévision

Partager cet article
Repost0