Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Articles avec #television tag

Dejan Stankovic : parcours, projets, actualités - il évoque tous les sujets !

1 Octobre 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Bonjour Dejan,

 

Merci de nous accorder un peu de votre temps  !

 

 

1/ Vous êtes un artiste aux multiples casquettes, comme en témoigne votre parcours, notamment en comédie. Qu'est-ce qui vous plaît tant dans l'exercice artistique ?

 

L’aventure, tant humaine qu’artistique ! C’est à chaque fois une expérience différente. Parfois, on est poussé hors de notre zone de confort, ce qui permet de travailler, de se connaître soi-même, d'avancer en réalisant des choses que l'on pensait ne pas être capable de faire. La découverte de l'inconnu me plaît.

 

2/ Retrouvez-vous certaines complémentarités entre ces différents domaines ?

 

Oui, il arrive parfois que je refasse la même chose ou que je complète certaines de mes compétences avec celles qui me sont demandées pour le rôle. De manière générale, ça s'imbrique assez bien et c'est enrichissant.

 

C'est cette complémentarité-là qui me plaît.

 

3/ Spontanément, une expérience vous a-t-elle plus marqué que toutes les autres ?

 

Il y en a deux. Une scène où je joue un garde du corps lors d'une fusillade. J'ai trouvé cela assez sympa et ludique.

 

Récemment, le fait d'embrasser des partenaires, féminins je précise (rires), c’était une première, je n'étais pas rôdé à ce genre de « cascades » (rires).

 

4/ Êtes-vous davantage intéressé par un domaine en particulier ? Ou est-ce la diversité qui vous attire ?

 

C'est plus la diversité. Je n'ai pas de préférence particulière, j'aime la découverte, j’aime m’entraîner pour réaliser des choses que je ne connais pas forcément à la base.

 

Je suis assez ouvert, je ne suis pas focalisé sur un domaine en particulier, je suis éclectique.

 

5/ Face au rythme soutenu d'un plateau de tournage, quelle est votre méthodologie de préparation ?

 

En général, on reçoit les textes à l’avance, je fais une première lecture complète, avant de me concentrer sur mes parties dans le but de me projeter. Je visualise la scène, l'environnement, l'ambiance, j'imagine plusieurs versions, ce qui me permet de proposer, en plateau, plusieurs choix de jeu au réalisateur. C'est, en général, assez apprécié, cela évite d'être dans la répétition. Du coup, on est plus naturel.

 

6/ Plus généralement, quels sont vos actualités et projets artistiques ?

 

Je viens de terminer la première partie, parce que j'espère qu'il y en aura d'autres, du personnage de Boris dans la série «  Les Mystères de l'Amour » saison 15 diffusée sur TMC.

Ensuite, je suis actuellement sur le projet d'un ami réalisateur qui fait son premier long métrage et qui doit le présenter à des festivals. C'est un projet autofinancé, donc ça prend un peu de temps. Je donne un coup de main.

 

7/ Quelles seraient vos envies artistiques, quels domaines aimeriez-vous découvrir voire redécouvrir ?

 

J'aimerais jouer dans des films se déroulant dans les années 1900, je trouve cela sympa en termes d'ambiance et de charge émotionnelle, d’ailleurs j’ai un film que me revient en tête qui est « Légendes d’Automne » réalisé par Edward Zwick.

 

Les thrillers m'intéressent tout autant. J’apprécie également les styles de films comme « Léon », j'aime énormément le style Luc Besson de l'époque. J’aime aussi John Woo pour son coté percutant. Je suis également un grand admirateur d’Emir Kusturica, Georges A Romero.

 

Il y en a évidemment d’autres mais ce serait un peu long à lister (sourires).

 

Disons que le grand écran est ma priorité, mais cela dit, je ne tourne pas pour autant le dos aux séries télévisées.

 

8/ En conclusion, que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

 

Plein de projets intéressants, avec, pourquoi pas, du succès mais ce dernier viendra en faisant valoir non seulement mon talent mais surtout mon travail. Ce n'est pas quelque chose que l'on souhaite mais plutôt un objectif à atteindre. Avant tout, j’aimerais travailler avec des réalisateurs qui me poussent vers le haut, qui me poussent dans mes retranchements, à me dépasser, qu’ils me fassent découvrir d'autres horizons.

 

Pour finir, m’enrichir humainement.

 

 

Ce fut un plaisir, Dejan, de nous entretenir avec vous !

Lire la suite

Karine Texier évoque ses actualités et ses projets !

1 Octobre 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

 

Bonjour Karine,

 

Merci d'avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog.

 

1/ Vous avez récemment terminé le tournage pour TF1 de la série « Les innocents ». Quelle histoire y est racontée ? Quelles thématiques y sont abordées ?

 

C'est un remake d'une série norvégienne. Il existe également une version américaine. Les scénaristes français ont fait un très beau travail. Ils ont réussi à ancrer la série en France tout en gardant le suspense, l'efficacité dans l'écriture.

 

C’est une histoire d’amour entre deux adolescents, qui vont être témoins d'une tuerie. L'auteur des crimes est très rapidement connu du spectateur. La traque pour retrouver les témoins est haletante. Les 2 garçons veulent éviter à tous prix que leur entourage soit informé sur la nature de leurs sentiments. Le thème de l'homosexualité à l’adolescence est le sujet sensible du film.

 

Les 2 jeunes comédiens sont formidables !!! Je joue la maman de l'un d’eux. Ce personnage m'a beaucoup touché à la lecture du scénario car elle est seule à percevoir les sentiments de son fils. Elle est dans l’incapacité d’en parler parce qu'elle craint la réaction de son mari. Elle est présente dans beaucoup de scènes mais, par peur, elle parle peu.

 

Ça m’intéressait de défendre ce personnage qui est assez loin de ce que j'ai joué dernièrement. Je trouvais beau de travailler un personnage bouleversé par des émotions immenses et lui donner de l’intensité sans que ce soit au travers des mots.

 

2/ Selon vous, quelles seront les clés du succès de ce programme ? Pourquoi plaira-t-il aux téléspectateurs?

 

Il y a un très beau casting : des comédiens que le public aime : Odile Vuillemin, Olivier Marchal, Tomer Sisley, Charlotte Valandrey, Stephan Guérin-Tillié, Cyril Gueï notamment. Ils y défendent de très beaux personnages.

 

La série est très bien rythmée. J'ai été (et c'est rare) happée et séduite par le scénario dès la première lecture. Je pense que les téléspectateurs seront tenus en haleine. Je l’espère très fortement en tous cas !

 

3/ Plus généralement, quels sont vos autres projets et envies artistiques ?

 

Je vais tourner dans le film de Marie Castille Mention-Schaar « La fête des mères » dans lequel une femme accède à la Présidence de la République. Ce sera mon premier film pour le grand écran, j'en suis ravie.

 

Je serai une journaliste, une femme très misogyne, qui se révolte contre les injustices faites aux femmes tout en devenant intolérante envers les hommes et en cherchant à se venger d’eux. J'ai trouvé très jolie l'idée que Marie-Castille nous ait donné la trame de la scène mais qu'elle nous ait demandé de travailler nos rôles en apportant nos propositions au moment du tournage.

 

Parallèlement, j'ai la chance de faire pas mal de doublages. Je suis en ce moment sur des séries qui me plaisent bien. Je me régale ! Le doublage est fidèle avec moi depuis plusieurs années et je lui dois beaucoup car il m'a appris à jouer à l'écran. Et il me permet également de faire le lien entre mes différents projets.

 

4/ Vous êtes une artiste aux multiples casquettes. Qu'est-ce qui vous attire tant dans votre quotidien artistique ?

 

J'aime qu'aucune semaine ne ressemble ni à la précédente ni à la suivante. Etant petite, j'ai fait beaucoup de danse, du chant, de la musique avant d'arriver au théâtre. Participer à des projets où l'on peut mélanger différentes disciplines artistiques est très excitant.

 

Et puis dans une même journée je peux être amenée à passer des essais pour un rôle, faire le doublage d'une série américaine ou d’un film et jouer le soir au théâtre. C’est un vrai privilège.

 

J'adore le travail en équipe, le contact avec les autres m'intéresse. C'est une chance de pouvoir travailler avec des équipes différentes chaque jour.

 

J'ai très envie aussi de revenir sur les planches. Le rapport à la scène et au public me manquent. J'essaie d'ailleurs de développer un projet dans ce sens. Il verra le jour au printemps prochain si tout va bien.

 

5/ En conclusion, que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

 

D'être sur scène très bientôt !

 

D'autre part, j'ai entamé une nouvelle collaboration depuis six mois avec Isabelle Gaudin, mon agent ,que j'aime beaucoup. J'avais envie d'être accompagnée par une femme. C'était important pour moi à ce moment là de ma vie et de ma carrière. Nous avons l'envie commune d'aller vers de nouvelles rencontres artistiques, et, nous l’espérons, de tourner plus souvent pour le cinéma ou la télévision.

 

Ce fut un plaisir, Karine, de nous entretenir avec nous !

 

Lire la suite

Maud Forget revient sur son parcours et évoque ses projets !

30 Septembre 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

 

Bonjour Maud,

 

Merci de nous accorder un peu de votre temps.

 

1/ Vous êtes une artiste aux multiples casquettes, comme en témoignent vos expériences, notamment au théâtre, au cinéma ou bien encore en télévision. Qu'est-ce qui vous attire tant dans l'exercice artistique ?

 

J'ai commencé à l'âge de 16 ans, par le long métrage « Mauvaises fréquentations ». Au moment de me lancer dans les castings, j'étais surtout attirée par la vie derrière les caméras. J'ai toujours été intriguée par la caméra, par un travelling, par les making of. Cela me fascine.

 

Je me suis laissée pousser des ailes, alors que j'étais très introvertie. Le fait d'être devant une caméra, de parler avec des adultes pendant deux mois m'a fait me sentir en sécurité, à ma place. Ce fut une sorte de déclic, de révélation, ce que l'on appelle une vocation.

 

Maintenant, avec le temps, j'aime comment l'on cherche et l'on creuse un rôle, parce que l'on parle d'êtres humains. Je recherche la vérité la plus juste et je vais donc passer beaucoup de temps à travailler en amont, à construire le personnage structurellement. Jusqu'à retracer son passé pour comprendre comment cela l'influence ensuite dans l'histoire que l'on raconte.

 

Je ne laisse pas de message, l'acteur se doit de laisser une empreinte avec ses interprétations, par rapport à son point de vue sur le monde, par rapport à ce qu'il vit et par rapport à ce qu'il est. C'est pour cela aussi que l'on est touché par certains acteurs, qui nous transmettent leur humanité et leurs émotions. Un acteur, c'est un mélange assez paradoxal entre une part de soi et une part qui n'est pas soi même. Cela permet de rassembler les gens.

 

2/ Retrouvez-vous certaines complémentarités entre ces différents domaines ?

 

Ce n'est vraiment pas le même travail. J'arrive surtout à associer ce que je vous expliquais précédemment, cette espèce de catharsis que l'on arrive à créer en télé ou au théâtre. Pour ce dernier, c'est fait de façon immédiate, au cinéma à posteriori. Mais le public, dans les deux cas, ressent cela de façon immédiate.

 

Mais le travail est différent. Le théâtre est une longue aventure, un rôle peut se faire sur trois ans et peut tellement évoluer en fonction de ce que l'on vit. L'acteur se construit chaque jour. Avec le cinéma, le travail est condensé, il demande beaucoup de concentration aussi, nous avons une journée pour faire une séquence. C'est beaucoup d'intériorité, avec les plans l'émotion est concentrée alors que le théâtre investit le corps de manière plus forte et plus large.

 

J'aime les deux, tout m'apporte des choses. Ces arts peuvent m'emporter très loin.

 

3/ Dans les derniers instants juste avant de rentrer sur scène, quelles sensations et quels sentiments prédominent en vous ?

 

Avant la première, j'ai évidemment un stress immense car je ne sais pas comment le public peut recevoir le spectacle et le rôle. Par la suite, quand je suis un peu plus rassurée sur cela, j'en encore un peu de stress car j'ai envie de faire exister le personnage de la façon la plus sincère et profonde possible. Ce stress là m'apporte aussi un peu d'excitation. Une fois le spectacle lancé, je n'ai plus trop d'appréhension, j'essaie de m'écouter, de me faire confiance le plus possible pour être sincère, avec le plus de vérité possible. C'est le plus difficile, il faut être à l'écoute de soi mais aussi des autres.

 

4/ Spontanément, retenez-vous une expérience plus que toutes les autres ?

 

Mais toutes, pour des raisons différentes. Ma première expérience m'a révélé en tant que personne, m'a faite grandir. J'ai fait après un film avec Isabelle Huppert qui m'a révélée en tant qu'actrice. J'ai alors appris à composer un personnage, à avoir une part de moi et une part de l'autre. Ce film m'a beaucoup enseigné sur mon métier d'actrice. Il y en a plein d'autres, j'ai la chance, dans ma petite carrière, d'avoir fait des rôles totalement différents, qui n'ont rien à voir les uns des autres, ne serait ce que corporellement et émotionnellement. Ce sont des supers opportunités, qui m'ont apporté des choses différentes, j'ai appris énormément.

 

5/ Plus généralement, quels sont vos actualités et projets ?

 

Je travaille sur plusieurs projets de théâtre, je ne peux encore vous en dire plus. Mais il y en a un dont j’ai proposé le sujet à un metteur en scène, c'est quelque chose que j'ai en tête depuis un petit moment, sur quelqu'un qui a existé. C'est un personnage hyper fort. Il est en cours d'écriture, ce devait être un seul en scène mais selon le point de vue du metteur en scène, nous nous adapterons peut-être. Un moment particulier de la vie du personnage est mis en avant. Bref. Tous ces projets vont prendre du temps mais ils sont tous aussi excitants et passionnants.

 

Je me suis lancée dans la réalisation, j'avais déjà fait un premier court métrage primé notamment au Festival de Saint Jean de Luz 2015, le prix du jury jeune. J'en développe actuellement un deuxième.

 

Ce fut un plaisir, Maud, de nous entretenir avec vous !

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>