Koh Lanta : Julie, ancienne aventurière, nous apporte son regard sur la saison actuellement en cours de diffusion !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Julie,

C’est toujours une joie de vous retrouver pour un nouvel entretien !

La saison de « Koh Lanta, le totem maudit » est actuellement diffusée chaque mardi soir sur TF1. A titre personnel, en tant qu’ancienne candidate, ayant même participé à deux éditions, ce doit sans doute être un plaisir de suivre chaque semaine les aventures de vos « successeurs » ?

Exactement ! C’est un véritable plaisir, je continue à regarder chaque saison après mes aventures avec une petite pointe de nostalgie et j’avoue, je prends beaucoup de plaisir à suivre les nouveaux aventuriers. Surtout que sur cette saison, il y a deux candidats de Montpellier et je suis très fière de suivre Ambre et François, qui sont encore dans l’aventure.

En plus, le cadre de tournage est magnifique…

Ah oui, tout à fait. A chaque fois, les paysages sont paradisiaques, c’est toujours un véritable plaisir pour les yeux de les découvrir !

Même si les conditions météorologiques n’ont pas été très favorables, ce qui n’aide en rien à la survie sur le camp...

Les conditions météorologiques sont très importantes. Dès qu’il pleut, ça change toute l’aventure, ça endurcit le quotidien et ça le rend évidemment beaucoup plus difficile. Pour avoir vécu également la pluie, je sais au combien c’est difficile…Mais bon, je vois qu’ils s’en sortent très bien. Du coup, même si je ne les connais pas personnellement, je suis fière d’eux.

Pendant la pluie, c’est horrible, le froid et l’humidité rentrent complètement dans le corps. On a l’impression d’être mouillé jusqu’aux os, c’est terrible. Je les comprends tout à fait et les félicite d’autant plus parce que c’est juste très difficile quand il y a de mauvaises conditions météo.

 

 

On l’a vu, cette saison encore, l’aventure avait démarré sur les chapeaux de roue, avec l’annonce par Denis, dès les premières minutes, de l’existence du totem maudit…

C’est vraiment la malédiction de cette nouvelle saison, les pauvres je les plains parce que ça fait des difficultés supplémentaires. C’est ce qui fait que ça rend cette aventure encore plus belle parce qu’elle est, je trouve, encore plus difficile. Je n’aimerais pas être à leur place du coup…

Ce totem rend les choses deux fois plus difficiles. Je pense, là, à mon cas personnel où, sportivement, j’étais la moins forte. Du coup, heureusement que je ne suis pas dans leur saison parce que j’aurais eu de quoi m’inquiéter à chaque épreuve. C’est vrai que, là, il ne faut pas du tout être le dernier, c’est compliqué. Du coup, je l’ai dit, ça rend l’aventure encore plus belle et les vainqueurs encore plus beaux. Mais ça me fait quelque chose à chaque fois que quelqu’un a le totem maudit, je crains à chaque fois pour leur suite d’aventure.

Pour Pauline comme pour Yannick, c’était une épée de Damoclès permanente au-dessus de leur tête jusqu’à la réunification…

Oui mais, à la fois, je le vois positivement car, au moins, ça ne donne pas envie de voter contre la personne qui a les bracelets car on sait qu’on peut les récupérer après son élimination. Donc, finalement, c’est un avantage…

Trois tribus ont été constituées au départ, contre deux généralement. Selon vous, qu’est-ce que ça change au quotidien ?

Ça fait du piment supplémentaire mais c’est vrai que je suis plutôt pour la version classique, traditionnelle des deux équipes, les rouges et les jaunes. J’avoue, j’aime bien quand ça reste le « Koh Lanta » traditionnel mais avec bien sûr, chaque année, des nouveautés comme, là, le totem maudit.

 

 

Avez-vous été marquée par certaines performances plus particulièrement sur les épreuves ?

Là, évidemment, je vais citer la victoire d’Olga contre Bastien, il y a quelques jours. Ce sont deux candidats que j’apprécie, avec un petit plus pour Olga. Je l’aime beaucoup, elle est sensible, vraie et naturelle, quelque part je me vois un peu en elle au niveau de sa sincérité et de sa sensibilité. Pour le coup, j’ai trouvé que sa performance, dernièrement, était très belle. Cela m’a vraiment fait plaisir de voir qu’elle a pu s’en sortir par rapport au totem maudit et également par rapport à l’épreuve d’immunité. J’étais assez contente. Ça me renvoie, du coup, au conseil, où, avec Jean-Charles, ils ont très bien joué leur coup. J’ai de la peine pour Nicolas, qui est sorti mais j’ai trouvé que leur coup stratégique était beau parce qu’il y a eu un retournement de situation, qui a sauvé aussi Géraldine. J’étais assez contente que, pour une fois, les visés puissent s’en sortir et se sauver, ça m’a fait plaisir.

D’ailleurs, certaines d’entre elles vous attirent-elles davantage ? D’autres, au contraire, vous donnent-elles moins envie ?

Il y en a deux où je me suis dit « heureusement que je ne suis pas avec eux ». Notamment la dégustation, c’est toujours dégoutant pour moi. Comme je l’ai dit durant ma saison, je ne suis pas « bestiolivore », je veux bien manger de la viande mais des insectes, non merci. Rien que d’y penser, ça me met la chair de poule. Et puis l’épreuve sous l’eau où, petit à petit, elle recouvre leurs voies respiratoires. J’avoue que je n’aurais pas non plus aimé être à leur place parce que la peur de s’étouffer est quand même quelque chose à surmonter. Pour le reste, j’aurais aimé faire toutes les autres épreuves avec eux.

Quels sont (ou ont été) vos chouchous de l’aventure ?

Il y en a eus plein, je les trouve tous forts sympathiques cette saison. On va dire, là dans les derniers, Olga que j’aime beaucoup pour sa personnalité et sa sensibilité. Mais je soutiens également François pour son côté sportif. J’aimais bien Fouzi, il avait l’air très gentil. Egalement le beau gosse de la saison, ColinJ. J’ai bien aimé que Jean-Charles prenne un petit peu de poigne, qu’il prenne en main les choses. Ça me fait plaisir quand les gens visés se rebellent….

 

 

Les ambassadeurs ont été, comme chaque saison, l’occasion d’une longue discussion. Louana avait même promis à Colin de le protéger sur les votes suivants, suite au choix fait d’éliminer Setha, une camarade de son équipe. Mais les coéquipiers de Louana ne l’ont pas suivi dans son engagement. Vous qui avez vécu les ambassadeurs, on peut penser que vous comprenez la situation délicate dans laquelle s’est retrouvée la jeune aventurière ?

Oui, personnellement, quand je dis quelque chose, je le fais. Je ne trouve pas ça joli lorsqu’une parole n’est pas tenue. Mais, malheureusement, dans « Koh Lanta », c’est souvent ça, ça fait partie jeu, les stratégies et les changements d’avis sont des aléas de l’aventure. En tout cas, j’aime bien respecter les choses dites.

On le voit particulièrement depuis la réunification, avec tous les changements de composition d’équipes qu’il y avait eus, difficile pour chacun de trouver le juste compromis et le juste équilibre entre les affinités et les différentes promesses faites au fur et à mesure du jeu…

Tout à fait ! Il faut faire des choix, j’ai tendance à suivre mon cœur, comme d’habitude et j’estime que les choix du cœur sont les meilleures. Mais, bon, après, je comprends que chacun veuille sauver sa peau…

L’aventure avançant, les récompenses des jeux de confort sont de plus en plus appréciées mais aussi toujours plus belles…Encore l’appel aux familles, les soins relaxants, les repas gargantuesques, la naissance des bébés tortues,…C’est vrai que ces moments hors du camp sont souvent magiques et réparateurs…

J’ai envie de dire oui, sûrement, forcément mais, malheureusement, je n’ai jamais bénéficié de ce genre de conforts. Je n’ai jamais eu la chance de profiter d’une rencontre avec les habitants par exemple. Mais, bien sûr, je sais que nos émotions sont décuplées, vues les conditions très compliquées de l’aventure. Donc, forcément, j’imagine que ce doit être un pur bonheur de gagner. Ça m’aurait vraiment fait plaisir de voir les tortues….

 

 

Lors de l’épisode diffusé mardi dernier, vous l’avez dit, Jean-Charles et Olga ont pris leur destin en main et on réussit à retourner, en partie au moins, la situation. C’est aussi ça, « Koh Lanta », des rebondissements permanents et tout qui peut s’inverser jusqu’au dernier moment…

Exactement ! C’est pour cela qu’il ne faut jamais perdre espoir, toujours se battre, jusqu’au bout, pour tenter de remporter chaque victoire. Car chaque seconde passée sur « Koh Lanta » est une étape de plus pour aller jusqu’aux poteaux. Il faut donc tenter de garder le moral jusqu’au bout, même si c’est très difficile.

Pour terminer, un mot sur vos autres projets personnels ?

Je suis actuellement en train de terminer une formation qui me tenait à cœur, celle de masseuse dans le bien-être, en tant que spa praticienne. A la fin de celle-ci, j’ai pour projet d’avoir un bébé. Alors la grande surprise sera de savoir si je rencontre l’amour et que ce bébé soit la suite logique de l’amour ou si je fais un bébé toute seule, comme le dit Jean-Jacques Goldman dans sa chanson. Dans tous les cas, ce sera un bébé d’amour…J’en parle depuis longtemps, déjà dans ma première saison de « Koh Lanta », c’est un rêve que je vais penser à concrétiser juste après ma formation qui se termine fin septembre.

Merci, Julie, pour toutes vos réponses !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article