beIN SPORTS : Claire Arnoux évoque son émission "Salon VIP" et nous en dévoile quelques coulisses !

Publié le par Julian STOCKY

@ PANORAMIC / beIN SPORTS

 

Bonjour Claire,

Quelle joie d’effectuer cette nouvelle interview avec vous !

On peut vous retrouver sur les antennes de beIN SPORTS à l’animation de « Salon VIP ». Avant de s’intéresser au contenu plus en détails, on imagine sans doute, à titre personnel, la joie et le plaisir que cela doit être pour vous ?

Oui ! Ça fait un petit moment déjà que je suis sur beIN SPORTS, je suis arrivée en 2015, le temps passe très vite. Concernant « Salon VIP », qui était dans sa première version « L’Euro Mag » pendant l’Euro 2016, je suis assez fière d’avoir cette émission encore aujourd’hui, de l’avoir fait évoluer avec également Clara Paban qui travaille avec moi, avec également Benjamin Bonnet qu’on ne voit pas à l’image mais qui travaille activement derrière avec moi et avec tous ceux qui sont sur ce programme. C’est une vraie fierté d’avoir encore cette émission, de l’avoir fait grandir, de recevoir toujours de nouvelles personnalités et d’en avoir une version un peu différente sur la Ligue des Champions. Vraiment, c’est toujours un bonheur ! C’est toujours un bonheur aussi de découvrir les invités parce que l’émission est très différente selon celui que j’ai, c’est surtout ce côté humain qui est très chouette.

Justement, avec vos mots, comment décrieriez-vous ce programme ?

C’est une émission info-divertissement pour découvrir ou redécouvrir un invité people ou sportif, d’une manière un peu différente. Par le biais du sport tout d’abord mais c’est vrai que l’on parle aussi de l’activité et de l’actualité de l’invité. Avec les people, on parle alors de théâtre, de cinéma, de culture et je trouve très chouette ce mariage du sport et de la culture parce qu’il y a beaucoup de similitudes. On a beaucoup de fans de sport dans le milieu de la culture. Quand on a des invités sportifs, c’est une manière, sur une heure décontractée, avec bienveillance et beaucoup de sourire, de parcourir toute leur carrière et de comprendre comment on devient finalement un champion. Est-ce que c’est dès le départ ? Comment s’est passé le parcours des invités que l’on peut avoir ? Chaque parcours est assez unique, c’est offrir aussi un peu de rêve et un petit bout de vie de personnes que l’on n’a pas forcément l’occasion de rencontrer tous les jours et qui vont partager une vie d’exception au travers de ce qu’ils ont vécu. Aussi parfois dans les choses difficiles qu’ils ont eues à vivre là-dedans.

 

@ PANORAMIC / beIN SPORTS

 

Vous l’avez dit, on ressent à chaque fois une ambiance très chaleureuse, très conviviale, très naturelle dans l’échange…

Oui, on veut que ce soit une discussion. Sur « Salon VIP », vous arrivez dans un salon, ce n’est pas le mien J J, celui-ci est très grand, (le mien est plus petit quand même !), mais on veut que la personne se sente à l’aise pour partager des petits moments. J’adore quand on nous raconte que « c’est ma mère qui m’a emmené voir mon premier match » ou « qui m’a fait connaitre l’équitation, j’ai adoré tout de suite et ça m’a permis de m’évader à un moment donné de ma vie ». Il y a plein de choses qui créent cette ambiance-là. Aussi, on a une grande chance sur beIN SPORTS, c’est que c’est une émission d’une heure quasiment, aujourd’hui des émissions tournées pendant une heure autour de l’invité existent très peu et je crois que cela aussi participe à cette bonne humeur. Je ne suis pas toute seule en plateau, il y a également Clara, une personne ultra souriante et très drôle, qui fait que cette émission est plutôt fun et dans la sympathie.

Comment se font les choix des différents invités ?

Pour tous les invités sportifs, on sait que tous ne seront pas forcément disponibles à certains moments, je pense notamment aux skieurs pendant leur saison. Donc on sait que cela peut s’organiser après coup. Pour tout ce qui est rugby ou sport d’équipe, on va chercher les moments des trêves par exemple. Ça marche aussi par affinités, avec les gens que l’on a envie de découvrir. Je pense à Serge Simon, qui a été fabuleux et avec qui on a énormément ri. Il sortait un livre, c’était l’occasion de le recevoir mais il est très pris. On a réussi à trouver une date ensemble et on était ravis de le recevoir parce que je sais que c’est un personnage très fort du rugby, que je n’avais jamais eu l’occasion de rencontrer.

Concernant les invités people, on fonctionne beaucoup sur leur promo. On épluche avec Clara les sorties théâtre, les sorties livres, les sorties cinéma, les sorties séries, les sorties albums et on regarde qui on a envie de recevoir pour les découvrir sur notre plateau.

Fort de cette diversité d’invités et de contenu, on peut penser que la préparation doit être particulièrement riche et intense ?

Oui ! Pour les coulisses, on a un tout petit questionnaire que l’on fait passer à nos invités, afin de cerner leurs goûts de sport. Là, par exemple, on a reçu récemment les acteurs de « La revanche des crevettes pailletées » qui va sortir au cinéma, Romain Brau est un passionné de patinage artistique et Bilal El Atreby est lui fan de boxe anglaise et de sports de combats. Ce n’est pas forcément évident quand on tape leurs noms sur Google, ce petit questionnaire nous donne des indications. Comme ce sont deux personnalités très différentes, ça me permet de construire l’interview pour arriver à mélanger et à dire « vous, Romain, vous aimez le patinage mais, Bilal, on retrouve de petites similitudes de ce sport dans les sports de combats ».

Pour ce qui est de la préparation sur la promo, on va voir les pièces de théâtre, on va voir les films, on lit les livres, on écoute les albums et c’est ce qui nous permet de faire les interviews.

 

@ PANORAMIC / beIN SPORTS

 

Parmi tous les nombreux invités que vous avez déjà eu la chance de recevoir, sans doute que certains plus encore que d’autres vous ont particulièrement marquée ?

C’est très dur…Honnêtement, j’ai la chance de faire une émission qui est quand même très chouette pour les invités donc ils sont toujours très sympas. Je n’ai pas eu de mauvaise surprise. A chaque fois, je passe un bon moment, je n’ai pas un invité qui m’a plus marquée que d’autres. Cette saison, on est quand même très très fiers d’avoir fait venir deux acteurs de « La casa de Papel », notamment Darko Peric. Ce sont des artistes internationaux, ce n’est pas évident de les avoir donc on était très heureux. Mais chaque invité apporte en fait quelque chose de fort, de positif, que l’on a envie de découvrir.

A l’inverse, on peut imaginer que vous auriez l’envie de recevoir certains noms que vous n’avez pas encore eu l’opportunité d’inviter ?

Dans la version des légendes, j’ai une liste très longue J J, qui ne cesse de s’allonger. Je vais vous dire Michel Platini, Zinedine Zidane, Youri Djorkaeff, Thierry Henry. Aussi Iker Casillas, David Beckam, Ronaldinho…Il y a énormément de personnes que j’ai envie de recevoir pour savoir ce qu’il se passe derrière. Cette saison a été, sur les « Salon VIP Champions », donc avec les rencontres des légendes de foot, d’un enrichissement incroyable. Nous avons eu la chance notamment de discuter pendant une heure avec Fabio Capello. Je ne suis pas une joueuse de foot professionnelle mais qui ne rêverait pas de parler foot et vie avec Fabio ou encore avec Karl-Heinz Rummenigge qui est revenu sur 82. Des moments comme 82 sont marqués dans la mémoire des gens et de pouvoir en discuter avec ces personnes-là est assez incroyable. D’avoir Patrice Evra qui, lui, dans un livre s’est confié sur des choses très difficiles qu’il a pu vivre et qui les raconte face camera, c’est incroyable. Faire Franco Baresi dans le musée de l’AC Milan…comment vous dire ? C’est fou ! D’avoir Gigi Buffon en face de moi qui me dit « je me sens encore en forme, je veux jouer jusqu’au bout », c’était dingue !

Ces deux formats du programme sont très complémentaires et très enrichissants l’un avec l’autre…

Oui ! Il y a ce format plateau que l’on a toujours en dehors des semaines de Ligue des Champions et puis, pour la Coupe d’Europe, on s’est lancés cette année avec Clara et Benjamin pour aller rencontrer ces légendes. C’est un gros travail pour caler les invités, pour trouver les lieux, pour avoir les interprètes, pour avoir toute la production derrière mais, franchement, c’est assez complémentaire. Ce n’est pas une interview classique de foot que l’on pourrait avoir, sur de la tactique, sur un avis concernant une composition d’équipe, c’est plus une interview carrière sur les meilleurs souvenirs d’une personne qui a fait des choses extraordinaires, qui a gagné une coupe du Monde ou une Ligue des Champions, qui a participé aux plus grands championnats, qui a joué dans les plus grands clubs. On évoque aussi tous les sacrifices qu’il y a derrière, que nous ne voyons pas forcément. On ne voit souvent que les paillettes mais ce sont des années et des années de travail pour en arriver là.

Plus généralement, quels sont les principaux retours que vous pouvez avoir sur ce programme ?

Nous avons toujours des retours positifs ! Les invités sont contents de faire l’émission, en plateau il y a quand même un très beau temps de parole, c’est bienveillant et je crois que l’on est dans une période où la bienveillance manque un petit peu. Donc ça fait du bien pour les invités et peut-être aussi pour les téléspectateurs. On a une grande chance, c’est que les invités sont ravis. Derrière, s’ils peuvent, ils reviennent l’année d’après ou l’année suivante pour un autre projet. Pour ce qui est des légendes que l’on a pu avoir, il y a quelque chose de particulier, c’est que nous sommes deux journalistes femmes. Je fais l’interview et Clara est là pour les chroniques. Je crois que ça n’arrive pas beaucoup aux sportifs d’avoir deux journalistes femmes en interview et il y a tout de suite quelque chose d’assez chouette qui s’instaure. On a quand même de beaux moyens mis à notre disposition par la chaîne, les invités sont contents et flattés que l’on mette les moyens pour eux. Du coup, on n’a que des retours positifs, ils sont contents, on leur envoie derrière l’interview s’ils ne peuvent pas la voir du pays où ils sont, pour qu’ils se rendent compte de ce qu’a donné au final cette heure passée avec nous. On a de supers messages. Je pense à Gaël Clichy, qui est le premier que l’on a fait cette saison, qui nous a certainement porté chance, qui était content de l’interview. Sa femme nous a envoyé un petit message en off pour nous dire « merci beaucoup parce que cet aspect de carrière n’était pas souvent mis en valeur dans une interview ». Quand Jürgen Klinsmann nous envoie un petit message « surtout, rentrez bien toute l’équipe car, vraiment, c’était très chouette et à très vite », c’est cool, c’est le petit texto qui fait plaisir.

 

@ PANORAMIC / beIN SPORTS

 

En tout cas, tous ces plateaux doivent sans doute être très enrichissants pour vous ?

Oui, c’est assez différent. Ce qui est passionnant pour nous, c’est de passer d’un grand chef, de Guy Savoy, un poète culinaire, à un champion qui vient de remporter des titres, en attendant, dès le lendemain, un acteur qui vient défendre un film. La semaine passe avec des personnalités tellement différentes que, oui, c’est passionnant. Quand il faut lire le livre de Jérémy Clément ou de Florent Manaudou et, le lendemain, aller voir Amir sur scène, avant de partir à Munich pour faire Rummenigge, la semaine est très variée, on ne s’ennuie pas !

C’est un métier passionnant que d’être journaliste, dans le sport particulièrement, et d’avoir cette grande chance de pouvoir aller interviewer des personnes aussi variées dans le milieu culturel ou sportif, franchement c’est génial, c’est super.

Pour terminer, que peut-on vous souhaiter pour la suite de la saison en cours ?

De faire de belles interviews, d’avoir de beaux invités, qui soient contents d’être là. De passer un bel été à se reposer et revenir mi-aout avec plein de « oui » de légendes du foot parce que l’on réattaque très vite la Ligue des Champions sur beIN SPORTS. Il va falloir que l’on soit prêts dès le mois d’août… et puis une belle coupe du Monde, on est dans une année 2022 exceptionnelle. Sans oublier la santé, surtout en ce moment….

Merci, Claire, pour toutes vos réponses !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article