Meurtres sur les iles du Frioul : Myra Bitout évoque son personnage dans le téléfilm de France 3 !

Publié le par Julian STOCKY

@ François Lefebvre

 

Bonjour Myra,

Quel plaisir d’effectuer cette interview avec vous !

Ce samedi 12 mars, nous pourrons vous retrouver en prime sur France 3 dans « Meurtres sur les iles du Frioul ». Dans le contexte que l’on a tous connu ces derniers mois, ce doit sans doute être une joie et un plaisir de pouvoir proposer un contenu inédit aux téléspectateurs ?

Oui, c’est stressant et excitant en même temps. C’est pour la télé donc c’est cool et, en plus, c’est la première fois que je fais un long-métrage comme celui-ci. C’était une nouvelle expérience, c’était vraiment trop bien.

Avec vos mots, comment pitcheriez-vous ce programme ?

Un crime a eu lieu pendant une pièce du théâtre sur les iles du Frioul et c’est le commandant joué par Jérémy Banster qui est en charge de l’enquête. Son équipier n’est autre que son père mais il y a de petits soucis entre eux. Donc on va suivre un peu les aventures d’un père et de son fils au travers d’un meurtre. Sans oublier une jeune « bleue », qui va être un peu entre les deux et qui, avec Victor, le personnage joué par Jérémy, a une relation un peu comme chien et chat.

Un mot également sur votre personnage : qui est-il ? quelles sont ses principales caractéristiques ?

Je le disais, c’est une « bleue » mais, en même temps, on va la voir évoluer au cours du film et c’est vrai que, avec Victor, ils ont un passé un peu tendu tout en ayant une relation frère/sœur. Elle l’admire, elle le voit comme un modèle et, en même temps, il l’énerve, c’est donc compliqué entre eux. Lui, je pense, l’a voit comment une petite sœur, elle qui n’a pas froid aux yeux. Elle sait ce qu’elle veut, elle ne se laisse pas faire, bien qu’il soit son chef.

Avez-vous eu des sources particulières d’inspiration pour son interprétation ?

Franchement, dès que j’ai su que j’étais prise pour le rôle, j’ai regardé énormément de reportages. Comme les « 100 jours avec les gendarmes de … ». J’ai adoré regardé cela. J’ai regardé aussi plein de documentaires, je me suis renseignée sur le rôle d’une lieutenante, ce qu’elle faisait, je pensais même au début porter le costume mais, en fait, non, pas du tout.

On image la fierté que cela a dû être de tourner aux côtés de comédiens comme Francis Huster ou Jérémy Banster, pour ne citer qu’eux ?

Pour tout vous dire, quand j’ai vu qu’il y avait Francis Huster au casting, la première personne que j’ai appelée, c’est ma mère. Je lui ai dit « tu ne devineras jamais avec qui je vais jouer » et quand je lui ai dit qui c’était, je crois qu’elle était encore plus contente que moi. Elle l’a toujours admiré en tant qu’acteur. Elle m’avait même ressorti un ticket quand elle avait été le voir à la Comédie française, il y a longtemps de ça. Personnellement, j’ai aussi grandi avec lui, je le connaissais plus que Jérémy, que j’avais surtout vu dans « Un Si Grand Soleil ».

Franchement, c’était une master class tous les jours, les deux étaient tellement bienveillants. Quand j’avais des questions, ils étaient présents, c’était super de tourner avec eux.

Le cadre de tournage était, en plus, particulièrement sympathique….

Ah oui, c’est clair ! Franchement, il y avait une magie autour de ce film…c’était incroyable. Je tournais, je travaillais mais j’avais presque l’impression d’être en vacances car on tournait sur la plage, au port de Marseille, au château d’If. On allait aux iles du Frioul en bateau, c’était marrant. En plus, dans ma famille, on est presque tous pour l’OM donc c’était cool de tourner à MarseilleJ.

 

@ François Lefebvre

 

Avez-vous déjà eu l’opportunité de voir le rendu final ?

Je l’ai déjà vu deux fois, là je vais le regarder à nouveau, avec ma mère et l’une de mes tantes. Le film est tellement bien que, à chaque fois, j’ai envie de (re)découvrir ce qui va se passer dans l’histoire…

Selon vous, et même si ce n’est jamais évident à dire en amont, qu’est-ce qui pourra plaire au public samedi soir ?

L’image et la photographie sont incroyables, on dirait vraiment un film de cinéma. Le cadre est dingue. La musique est magnifique, elle est super belle. Sans oublier l’histoire, les relations entre un père et un fils, une jeune qui travaille en tant que lieutenant. Je trouve qu’il y a beaucoup aussi de fraicheur dans ce film, il peut parler à tout le monde, il peut toucher plusieurs générations.

Après la diffusion à succès en Belgique il y a quelques mois, vous espérez sans doute la même réussite sur France 3 ?

Oui, j’espère que ça marchera aussi bien. En plus, c’est une collection qui est énormément suivie donc je nous souhaite de faire au moins autant d’audiences, si ce n’est plus, que les précédents films.

En parallèle, vous serez prochainement dans les saisons 2 de « Jeux d’influence » et de « Derby Girl »…

« Jeux d’influence » va sortir bientôt sur Arte mais je ne sais pas encore quand. C’est marrant d’ailleurs, j’avais passé le casting pendant le tournage du « Meurtres à … ». Il y aura aussi prochainement, en effet, la suite de « Derby Girl », sur France.tv Slash. Et j’ai un projet bientôt d’une pièce de théâtre, je suis trop contente, ce sera encore une nouvelle expérience, c’est excitant, stressant et, en même temps, je suis trop heureuse. C’est une pièce écrite par Jean-Paul Lilienfeld, le réalisateur de « La journée de la jupe ». La mise en scène sera de Steve Suissa. On commencera sans doute par Paris et j’espère que l’on fera une tournée ensuite.

Merci, Myra, pour toutes vos réponses !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article