Koh Lanta : Julie, aventurière emblématique du programme de TF1, nous donne son avis sur la saison anniversaire actuellement à l'antenne !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Julie,

C’est toujours une joie de vous retrouver pour une nouvelle interview !

La saison anniversaire de « Koh Lanta » est actuellement à l’antenne chaque mardi soir sur TF1. On imagine que, à titre personnel, ce doit être un plaisir de suivre semaine après semaine cette saison pleine de rebondissements ?

Ah oui, tout à fait, je me régale vraiment à suivre l’aventure de mes « Kohpains ». J’avoue qu’il y a plein de rebondissements sur cette saison anniversaire. J’aurais beaucoup aimé être avec eux et, à l’inverse, parfois, je me dis que c’est mieux d’être à la maison, au chaud, en train de regarder tout ce qui leur arrive, je n’oublie pas que c’est une aventure très difficile également.

Ces derniers jours, les évènements ont été nombreux. On peut notamment penser au dernier épisode diffusé, fort en émotions, avec les lettres offertes à quatre des aventuriers. La lecture des mots des proches, après près d’un mois d’aventure, est un moment toujours rempli d’émotion pour les candidats ?

Oui, j’ai moi-même eu cette chance de lire la lettre des proches, c’est vrai que c’est fort en émotions, ça fait beaucoup de bien de lire nos proches qui nous encouragent, qui nous disent des mots gentils, des mots sincères, sans stratégie et remplis d’amour. C’est toujours une séquence d’émotion, avec des pleurs, c’est inévitable. Même Loïc qui a dit qu’il ne pleurait pas a fini par craquer et c’est normal parce que c’est un jeu rempli de stratégie, où tout le monde est gentil devant mais fait plein de complots par derrière. En recevant les lettres, on sait que c’est de l’amour sincère, ça fait plaisir. Voilà, c’est la séquence émotion à ne pas louper et qui aura toujours lieu dans « Koh Lanta ».

 

 

D’ailleurs, on imagine que, pour Claude et Laurent, le choix de la récompense, entre nourriture et lettres n’a pas dû être simple…

Ouh là là, c’est vrai que c’est compliqué de choisir et d’être responsable comme eux. Mais bon, là, ils ont eu un avantage stratégique donc, pour le coup, ça a été un peu plus facile pour eux, surtout qu’ils ont monté un petit stratagème entre eux pour pouvoir s’en sortir. Ils auraient sans doute aimé avoir également les lettres, ce qui est tout à fait normal. C’est un moment assez difficile et un peu cruel finalement parce que l’on aimerait tous avoir les lettres et, en même temps, gagner de la nourriture.

Juste avant, c’est la fameuse épreuve des bambous sur la tête qu’ont dû affronter les candidats. Cela vous a sans doute rappelé quelques souvenirs ?

Ah, complètement, ça me rappelle ma deuxième saison, lorsque j’étais au « Combat des héros » sur l’ile de l’exil où j’ai dû affronter, lors de mon premier duel, Chantal, la grande boxeuse. J’avais cette épreuve du bambou à mettre sur la tête et c’est incroyable, je l’avais remportée. Quand je les ai regardés faire cette épreuve, je me suis totalement projetée en arrière, lors de ma saison, effectivement.

On ne dirait pas quand on regarde à la télévision mais, finalement, ce n’est pas si évident que cela. Le bambou est très long, il a son poids et, surtout, il doit être maintenu tout droit, sur la tête, posé sur quelques centimètres. On n’a pas le droit de bouger, sinon il tombe et c’est fini. C’est dur de le maintenir du bout des doigts finalement, même si on a la paume de la main qui peut aider. Mais vu que les poignets sont courbés, c’est très compliqué. En fait, il faut prendre la bonne position dès le départ mais ce n’est pas évident, surtout que là, ils ont eu du vent. Je félicite les gagnants, c’était particulièrement difficile cette fois-ci.

Les duels dans l’arène sont un des autres moments marquants de cette saison anniversaire. Duels qui ont été les témoins de l’élimination d’Alexandra, une candidate que vous appréciez particulièrement…

J’avoue, j’adore Alexandra, j’ai eu d’ailleurs le plaisir de la croiser une fois sur Paris, elle était de suite venue me saluer, ce qui m’avait fait plaisir. J’affectionne particulièrement cette candidate car je la trouve sincère, honnête, vraie. Quelque part, dans certains traits de caractère, je me retrouve aussi. J’étais un petit peu triste qu’elle sorte. Mais je suis quand même contente pour Christelle, qui est restée.

 

 

Alexandra qui, après avoir battu Clémence et Coumba s’était retrouvée seule pendant trois jours, jusqu’à l’arrivée de Christelle et Teheiura. Selon vous, comment a-t-elle appréhendé cette solitude ?

Je me souviens, pour ma part, avoir vécu huit jours toute seule. C’est vrai que c’est très long, d’ailleurs Alexandra l’a dit. Pendant tout ce temps, j’avais essayé de trouver à manger, d’améliorer mon camp et mon abris. J’avais beaucoup beaucoup beaucoup de Bernard l’Hermite présents sur l’ile de l’exil, c’était rigolo, ils venaient me tenir compagnie, ils n’avaient aucune crainte de moi, ils venaient me voir, j’étais l’animation et la curiosité de l’ile. C’était rigolo, ils venaient vraiment m’observer. Ça m’avait tenu un peu compagnieJ, ça m’avait beaucoup amusé.

En tout cas, l’ile des bannis est une formidable opportunité de revanche pour tous les candidats éliminés…

C’est extraordinaire ! On ne l’avait jamais vu. En 2018, dans ma deuxième édition, je crois que c’était la première fois qu’ils créaient l’ile de l’exil. Mais ce n’était pas aussi loin dans l’aventure, là c’est la première fois où ça se poursuit au-delà de la réunification et c’est juste extraordinaire de penser que l’on peut retourner sur l’orientation. C’est juste incroyable. Pour le coup, j’aurais bien aimé être dans ce cas-là et dire, à l’orientation, « coucou, me voilà » sous les yeux surpris des autres candidats.

 

 

Précédemment, nous avons eu droit aux célèbres épreuves en binôme. Avec les affinités existantes, cela doit être un choix bien compliqué au moment de voter ?

Le choix est cornélien, il y en a toujours un des deux, forcément, avec lequel on a plus d’affinités. Donc c’est très compliqué. A la fois, il faut sauver sa peau et on n’a pas le choix que de choisir un binôme dans lequel il y a un copain ou une copine. Il ne faut pas oublier que, à la fin, il n’en reste plus qu’un. Il faut donc sauver sa peau. A ce stade de l’aventure, c’est compliqué de toute façon.

J’en ai de très bons souvenirs, j’avais fait un duo avec Freddy, on n’avait pas été éliminés. Freddy avait été tellement gentil, on avait fait ensemble une sorte de parcours du combattant à l’aveugle et, même si on avait été les derniers, il avait été adorable jusqu’au bout, un vrai gentleman. J’avais eu cette petite phrase d’encouragement de sa part « Julie, je sais que tu aimes aller jusqu’au bout donc, pour toi, on va aller jusqu’au bout. Même si on est dernier, on va y aller ». J’étais très contente de cela et on n’avait pas été éliminés certainement grâce à notre sympathie.

 

 

A ce stade du jeu, quels sont vos favoris et vos chouchous pour la suite ? Vous êtes très admirative notamment du parcours d’Ugo…

Ugo est vraiment mon favori pour une double raison. Premièrement, il est extraordinairement fort, il réussit tout ce qu’il fait, tout en restant humble et tranquille. C’est la force tranquille du coup. Il ne fait aucune stratégie malsaine, il s’entend bien avec tout le monde. Deuxièmement, comme il vient de Perpignan, forcément je ne peux que le choisirJ. Quelque part, il me fait penser un petit peu à moi, de suite il a été sur l’ile des bannis, il est aussi très gentil avec tout le monde, il ne dit jamais de mot méchant, il reste fidèle à lui-même, toujours souriant. Je l’aime beaucoup et j’ai hâte de le revoir sur Perpignan. Au dernier épisode, on entend Claude et Laurent qui discutent sur lui, je crains un petit peu pour lui, j’espère qu’il ne va pas sortir. En tout cas, je vais y croire jusqu’au bout.

J’aime bien Loïc aussi, c’est le même style de caractère, il est très gentil, il est fort également.

Vous faites partie, Julie, des aventurières emblématiques de « Koh Lanta », à tel point que de nombreuses personnes semblent tristes de ne pas vous voir participer aux 20 ans du programme…

Oui, c’est vrai, je reçois encore des messages et je lis encore des commentaires sur les réseaux sociaux, me disant qu’ils auraient vraiment aimé me revoir dans cette édition des 20 ans. Ça me fait vraiment plaisir, ça me réchauffe le cœur. C’est adorable mais le niveau sportif est vraiment très élevé, je n’aurais pas duré longtemps à mon avis.

J’avoue, je n’en reviens pas que, encore à ce jour, on parle de moi et que l’on me réclame dans « Koh Lanta ». Pourquoi pas une troisième édition…même si je ne sais pas, je ne pense pas malgré tout, il faut être très fort sportivement parlant pour refaire d’autres éditions… mais pourquoi pas, allez, je suis tellement encouragée que ça me donne envie de dire oui. On ne sait jamais.

 

 

Enfin, à titre plus personnel, les choses bougent beaucoup ces derniers temps et certains projets sont sur le chemin de la concrétisation…

Effectivement, je viens de trouver un travail de spa-praticienne au Club Med. En d’autres termes, je serai masseuse de bien-être dans le monde de la thalasso et du spa. C’est une nouvelle aventure qui commence pour moi, c’est un contrat d’un an où je vais partir dans des destinations inconnues, que je découvrirai au fur et à mesure. Quelque part, je reste une aventurière, je voyage, je fais un nouveau métier, je vais rencontrer plein de nouvelles personnes, je suis ravie de ce qui m’attend. En plus de cela, je vais également animer et participer aux spectacles de soirée, chanter, danser. Ça sera mon petit moment de « Danse avec les stars » le soir et j’en suis plus que ravie. Après, on verra là où la vie me mènera mais je ne perds pas espoir d’avoir un enfant et de rencontrer l’amour de ma vie.

Merci, Julie, pour toutes vos réponses !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article