Audrey Ferin évoque ses beaux projets artistiques actuels !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Audrey,

Quel plaisir de vous retrouver pour ce nouvel entretien !

Vous êtes actuellement en tournage d’un long-métrage qui sera présenté en Festival prochainement. A titre personnel, on imagine sans doute le plaisir et la joie que ce doit être d’avoir rejoint ce projet ?

Oui, tout à fait ! Tous les projets sont toujours très excitants, encore plus un long-métrage. J’aime beaucoup le rôle qui m’est attribué parce que c’est un rôle d’espionne, c’est une femme complexe et c’est le genre de rôle que j’aime beaucoup. Donc je suis très heureuseJ.

Justement, comment avez-vous préparé ce rôle très différent de la personne que vous êtes dans la vie de tous les jours ?

J’ai été formée principalement par l’Actor Studio, ce qui m’aide beaucoup pour pouvoir m’imprégner et jouer un rôle qui est très loin de moi. On peut appeler cela un rôle de composition. Je me suis aussi inspirée d’actrices, comme Charlize Theron ou Angelina Jolie. J’ai regardé des films avec des actrices que j’aime beaucoup sur ce type de rôles. C’est un vrai plaisir, en tout cas, de jouer un personnage très loin de soi.

Dans les derniers instants avant de tourner vos séquences, juste avant d’entendre « action », dans quel état d’esprit êtes-vous alors ?

C’est toujours une joie de rejoindre l’équipe de tournage, de jouer sa scène. Après, il y a toujours une petite pression quand même, on est là pour un travail et il faut accomplir sa tâche. Mais, oui, c’est très excitant d’être là où on se sent bien dans la vie, là où on est alignée. C’est toujours un grand plaisir.

Vos jours de tournage sur ce long-métrage ne sont pas consécutifs. Comment appréhendez-vous cela ?

C’est souvent comme cela dans ce métier, il faut alors se remettre dans le personnage. Je dirais que ça fait partie du job, de retravailler à chaque fois son texte, son personnage pour essayer d’être le plus juste possible. Mon personnage pourrait apparaître dans la suite du film pour un rôle plus conséquent.

 

 

On vous imagine impatiente de découvrir le rendu final à l’image ?

Oui, même si ce qui m’importe le plus c’est le travail en amont et sur le tournage. Je ne suis jamais trop pressée de me voir et de voir le résultat. Je suis contente mais ce qui m’intéresse, c’est vraiment le travail en soi, l’amont, la présence sur le plateau. Après, c’est toujours un plaisir de voir le final mais je ne suis pas encore là-dedans, je suis vraiment dans le travail à faire.

En parallèle, on pourra vous retrouver prochainement sur scène. D’ailleurs, considérez-vous la scène et l’image comme deux métiers différents ? Ou comme un seul et même ensemble ?

Pour moi, c’est le même métier. Après, ce n’est pas le même travail… Les exigences sont pour certaines différentes. Bien sûr, il faut apprendre son texte, être à l’heure, il faut essayer de bien jouer. Par contre, sur scène, il n’y a pas de seconde prise, il faut être là, il faut être en forme, il faut donner la même chose aux gens tous les soirs. Ce travail est très exigeant mais très excitant, pour moi le théâtre reste l’origine de ce métier. Je suis très admirative des comédiens et pour moi, vraiment, le jeu commence par le théâtre. Bien que j’aime faire les deux, autant du cinéma que du théâtre, sur les planches j’ai l’impression de revenir à la petite fille et à ce qui a fait que j’ai été passionnée par ce métier.

En plus, au théâtre, les représentations sont principalement en soirée. Donc, en tant que comédienne, vous arrivez sur scène remplie de toutes vos émotions personnelles de la journée.

Totalement ! Quoi qu’il arrive, il faut jouer un personnage qui a ses propres énergies, il faut avoir sa positive attitude ou sa négative attitude mais qui n’est pas nous. Du coup, c’est sûr qu’il faut faire abstraction de tout. Avec la répétition des représentations tous les jours, il y a une véritable exigence, une véritable intransigeance, oui.

Où en êtes-vous dans la préparation de ce nouveau rôle sur scène ?

J’en suis à la phase d’apprentissage du texte. J’ai vraiment ma méthodologie, je prends scène par scène, je le fais tous les jours et, en fait, j’enregistre dans un dictaphone les répliques, ce qui marche super bien. Parfois, je fais exprès de laisser un blanc très court pour dire le texte très vite, ce qui montre que je l’ai vraiment bien assimilé.

Je peux déjà vous dire que ce sera une pièce comique, du théâtre de boulevard.

Après la période que l’on vient de connaitre, on vous imagine impatiente de pouvoir retrouver le public ?

Totalement ! C’est vraiment un plaisir de retravailler, de retrouver son public, j’avais hâte, je suis contente.

En complément, on le sait, vous êtes très active sur les réseaux sociaux, notamment Instagram.

On est à l’heure des réseaux sociaux, avec tous les débats que l’on peut avoir autour. Avec les pour et les contre. En tout cas, je prends beaucoup de plaisir à travailler sur Instagram, moi qui suis journaliste de métier, à diffuser de l’information et parler de mode, beauté et lifestyle. Je trouve que c’est sympa, c’est agréable, c’est un complément qui me permet d’aborder plein de sujets que j’aime, de rencontrer des gens intéressants. En tant que comédienne, je ne travaille pas forcément tous les jours, ce qui me laisse du temps pour cette autre activité, qui est un métier à part entière. On ne se rend pas forcément compte des coulisses mais c’est beaucoup de boulot, que je fais avec grand plaisir.

 

 

En amont, comment faites-vous le choix des sujets abordés et mis en avant ?

D’un côté, il y a ma vie de comédienne. Je raconte un peu ma vie de comédienne au quotidien. De l’autre, je parle d’une autre passion qui est les cosmétiques, la mode, les voyages… Il y a un vrai échange avec les gens qui me suivent, qui sont très sympas, très gentils, très bienveillants en règle générale.

Votre emploi du temps est donc particulièrement chargé en ce moment…

Oui, tout à fait ! J’aime cela, j’aime bien être active et avoir plein de projets dans la tête. C’est agréable mais ça demande une vraie organisation. J’ai tout plein de couleurs dans mon agendaJ. Dans mes autres actualités, j’ai aussi fait une rencontre extraordinaire avec Gérard Sallé, un des plus grands chefs cuisinier. On s’associe et on va faire une chaine Youtube. On est en partenariat avec une épicerie fine, dont je présenterai aussi des produits sur Instagram. C’est un beau trio. Moi qui adore la gastronomie, moi qui adore manger, c’est un véritable plaisir et un grand honneur. Mon rêve serait d’ailleurs d’avoir une grande cuisine, avec un ilot central. J’adore cuisiner, je peux rester des heures en cuisine, c’est thérapeutique pour moi. Je m’évade, je crée, je trouve qu’il y a quelque chose de profondément artistique dans la cuisine. C’est également un acte généreux, c’est agréable de faire quelque chose pour les autres et de les voir contents de manger ce que l’on a fait. J’adore cuisiner pour les autres, c’est un vrai plaisir.

Cela vous laisse-t-il le temps de réfléchir à d’autres projets ?

Ce sont des métiers où il faut tout le temps être dans l’après, j’y pense tout le temps. J’espère en tout cas que les gens aimeront cette nouvelle pièce de théâtre autant que je l’aime, j’espère aussi que mon compte Instagram continuera son chemin.

Merci, Audrey, pour toutes vos réponses !

Publié dans Théâtre, Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article