RTL - Virginie Guilhaume évoque l'émission estivale qu'elle coanime chaque matin !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Virginie,

Quel plaisir de vous retrouver pour ce nouvel entretien !

Vous animez, jusqu’au 20 août prochain, « Le Grand Quiz RTL », avec Eric Jean-Jean, du lundi au vendredi, de 9h 15 à 11h. On imagine sans doute le plaisir et la joie que ce doit être de retrouver, chaque matin de la semaine, le micro et les auditeurs de la station ?

C’est une toute première pour moi en radio, c’est une vraie découverte. J’ai eu la chance de faire effectivement de la télé, en animation, aussi de fouler les planches, de devenir comédienne mais je n’avais pas encore testé cette expérience-là, mise à part en tant qu’invité, ce qui n’a rien à voir. C’est une superbe expérience, vraiment, que m’offre RTL. En plus, aux côtés effectivement d’Eric Jean-Jean, qui est très doué, qui connait par cœur la mécanique de la radio, qui connait très bien les anecdotes sur tous les artistes, qui raconte ça d’une manière formidablement intéressante. En plus, c’est un type bien, bienveillant, chouette donc j’ai beaucoup de chance. Pour moi, retrouver les auditeurs est une vraie joie, c’est un moment de partage, ils sont tous très sympathiques, très positifs, je suis là pour leur offrir des cadeaux, donc c’est plutôt sympa.

Comment décririez-vous cette émission ? Quel en est le principe ?

L’idée est de faire gagner aux auditeurs des cadeaux RTL, à la fois la fameuse montre que l’on adore depuis toujours et un séjour à Disneyland Paris, avec une nuit dans un hôtel, plus les attractions, le petit déjeuner et le diner offerts. C’est un super séjour pour 4 personnes. Celui qui répond à 10 questions d’affilée peut aussi gagner un IPhone 12. Ce sont, je trouve, de supers cadeaux. C’est vraiment chouette de pouvoir offrir cela aux auditeurs. Toute l’émission est basée sur eux, j’avais très envie d’avoir ce lien-là, de ne pas être dans l’entre soi mais d’être aux plus près de nos auditeurs, de ceux qui nous écoutent. Donc c’est grâce à eux que l’on fait l’émission, c’est avec eux qu’on l’a fait. On s’intéresse à ce qu’ils nous racontent, à ce qu’ils nous disent, c’est un véritable échange. Au milieu de cela, on parle de musique, on parle de nous, on rit beaucoup et c’est plutôt très bon enfant.

On peut effectivement entendre que les échanges avec les auditeurs sont plutôt exhaustifs, pour mieux les connaitre et apprendre à les découvrir….

Oui…alors, ce n’est pas toujours évident de se livrer comme cela en moins de 30 secondes ou d’une minute sur une grande station…on est toujours un peu fébrile. Je crois qu’avec Eric et l’équipe, on amène ce côté bienveillant, bon enfant, sympathique, on essaie de jouer ensemble. Moi-même, j’essaie de répondre aux questions pendant que je les pose, je ne dis pas que c’est toujours évident. Franchement, avec le stress en plus…Voilà, on est là pour partager, pour s’amuser. Si les auditeurs gagnent, tant mieux on est d’autant plus contents. Tout se fait avec eux.

Nous l’avons dit, vous animez le programme en duo. Justement, quelle est la répartition des rôles entre vous ?

Il n’y a pas vraiment de répartition, j’avoue que ça se fait naturellement. Eric est là depuis toujours donc il connait par cœur le mécanisme. Je suis la petite nouvelle, je me glisse un peu dans ses chaussons. Après, j’ai la chance de pouvoir être spontanée et de donner un maximum. Je dois vous avouer que nous ne nous sommes même pas posé la question lui et moi.

En amont de l’antenne, comment préparez-vous vos interventions ?

On regarde ensemble les quiz, on regarde ensemble les petites fiches qui ont été préparées par la production - Véronique, Amandine et Valentin - des auditeurs qui seront avec nous, pour un peu nous imprégner de leurs univers, de là où ils habitent, de ce qu’ils aiment faire…pour être au plus près d’eux. Rien de plus, on laisse le naturel agir…

 

 

Quelle petite touche personnelle essayez-vous de mettre dans votre animation ?

Je ne l’ai pas analysé, je ne sais pas. Je crois que l’avantage de l’âge est que plus on vieillit, plus on est soi et plus on a envie d’être simple dans les liens et rapports. Je me fie aux auditeurs, ce sont eux qui me guident dans cette expérience. Je ne suis qu’un passeur en fait, c’est ça être animateur, c’est être un passeur.

D’ailleurs, le fait que ce soit une émission diffusée en été influe-t-il notamment sur le ton et l’entrain de l’animation ?

Je n’ai pas vécu d’autres périodes de l’année mais, en revanche, j’ai écouté d’autres périodes parce que j’écoute beaucoup la radio. Oui, je pense que c’est aussi pour cela que RTL me l’a proposé l’été, forcément c’est beaucoup plus décontracté, plus détendu. Certains sont en vacances, d’autres sont au travail mais c’est une période estivale donc le rapport et le lien sont un peu différents. Le rapport au temps aussi. On est avec tous ceux qui sont sur les routes, les routiers qui travaillent, les vacanciers, les gens qui vont faire les courses, ceux qui partent à la plage, ceux qui partent au boulot. On était récemment avec quelqu’un qui fait les marchés et qui partait dans un camping, dans le sud, pour vendre ses petits bijoux. Ce sont vraiment des moments de vie que chacun connait. Quand je me prépare le matin, je prends ma douche et je mets RTL aussi. On est là ensemble…Le stress monte pour tenter de répondre aux questions et remporter le cadeau mais c’est aussi et surtout l’occasion de partager ce moment-là ensemble et de vivre un peu le quotidien des français.

Vous avez commencé à l’évoquer, auriez-vous été en mesure de répondre à la plupart des questions qui sont posées dans les quiz ?

Elles ne sont pas évidentes, elles sont très bien rédigées. J’avoue que je ne suis pas trop mauvaise sur certains quiz et, pour d’autres, c’est la cata. Donc ça dépend sur quelle année on tombe, ça dépend sur quelles questions on peut vriller. Encore une fois, je n’ai pas la même position, l’auditeur est dans un stress terrible, il n’a pas l’habitude de parler en radio, il est stressé par le temps, par le chrono, par le fait de pouvoir gagner des cadeaux, avec souvent la pression des enfants derrière qui veulent aller à Disney. Ce n’est pas toujours évident mais oui, oui, bien sûr que l’on joue, autant Eric que moi.

Après quelques jours d’antenne, on vous sent très heureuse de vivre cette aventure radiophonique ?

Oui, j’adore ça. Je ne savais pas du tout, ça faisait des années que j’avais envie de faire de la radio, on me l’avait proposé à l’époque de « Nouvelle Star », sur une radio musicale, pour une matinale et c’est vrai que je ne pouvais pas tout cumuler. Depuis, l’occasion s’est présentée plusieurs fois, sans que ça ne se fasse. Là, c’est une vraie découverte pour moi, c’est vrai que, en deux ans, j’ai fait deux grandes découvertes que sont la comédie, avec le théâtre, la fiction et peut-être le cinéma, puis la radio maintenant. Je prends un plaisir fou, c’est vraiment très excitant, c’est un médium qui vraiment est passionnant. Tout change d’un instant à l’autre, on est dans un rapport beaucoup plus direct, beaucoup plus naturel avec les auditeurs, il y a beaucoup plus de contenu, même si ça reste divertissant. C’est une découverte pour moi.

En complément, quels sont vos projets et envies pour la rentrée ?

J’ai des projets de comédie, au cinéma mais le temps est long, vous savez, dans ces cas-là, encore plus quand la Covid vient de passer par là. Des projets, j’en ai mais à savoir quand ils vont se réaliser, je n’ai pas encore d’idée.

Merci, Virginie, pour toutes vos réponses !

Publié dans Radio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article