Audrey Ferin évoque sa belle et riche actualité artistique !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Audrey,

Quel plaisir de vous retrouver pour ce nouvel entretien !

Depuis quelques temps, vous accompagnez Simon Collin dans son émission « Les clochards célestes ». Comment présenteriez-vous ce programme ?

C’est une émission présentée par Simon Collin, quant à moi je suis chroniqueuse pour le programme. Nous interviewons des politiciens, des artistes ou des intellectuels pour parler de leurs parcours. Au travers d’interviews fleuves, en général qui durent à peu près une heure, on évoque leur carrière et leur vie privée. On se réfère souvent à des autobiographies et des biographies pour préparer l’émission.

Maintenant, j’anime une nouvelle rubrique dans Les Clochards Célestes qui s’appelle « La Méridienne ». C’est un projet qui me tient très à cœur. On reprend le principe de la psychanalyse pour poser des questions plus intimes aux invités. J’essaie de creuser certains moments de leur vie pour les connaître un peu plus.

Justement, quelle est votre méthodologie de préparation pour cette chronique ? On imagine un vrai travail de fond pour se référer notamment au parcours de la personne qui sera en face de vous ?

Oui, tout à fait ! Plus on a de matière vis-à-vis de la personne, mieux c’est. Généralement, c’est au travers de livres mais on peut aussi trouver des documents sur internet qui nous aident à connaitre la vie de l’invité plus en détails.

 

 

Parmi toutes les personnalités déjà rencontrées, certaines plus encore que d’autres vous ont-elles particulièrement marquée ?

C’est une très bonne question ! Chaque invité a sa personnalité et un parcours de vie différent. On crée un lien très différent avec chacun, un peu comme dans la vie. J’ai été assez impressionnée par Ségolène Royal, Madame la ministre, avant qu’elle n’arrive. Elle a été très sympathique et naturelle. Je trouve que c’est une femme qui a dû se battre dans un milieu d’hommes, je l’admire beaucoup pour cela. Il y a aussi M. Jacques Séguéla qui a une carrière marquante dans la communication et qui est un communicant modèle. Ce sont toujours des gens inspirants et quand on les rencontre, quand on a cette chance, c’est toujours un grand honneur et un moment important, unique.

Vous évoquiez la durée significative de l’entretien. On peut penser que cela permet l’installation d’une relation de confiance et de prendre le temps ?

Aujourd’hui, c’est un peu le contre-pied aux interviews très courtes qui sont devenues la norme. C’est très agréable d’avoir le temps de créer un lien avec l’interviewé. Je trouve qu’en tant que journaliste, c’est important d’avoir le temps d’installer une confiance entre eux et moi. Car, pour que la personne se livre, il faut qu’elle ait confiance, avant tout. C’est là que l’on peut, je pense, faire une vraie belle interview. C’est une chance que ces personnalités nous accordent autant de temps. En plus, avec cette rubrique supplémentaire, qui me permet d’aller encore plus loin, je m’estime chanceuse et je les remercie du temps accordé.

 

 

En plus, on le voit à l’image, le lieu est plutôt très chouette…

Merci…On a voulu, pour donner un style unique à l’émission, faire une interview comme si des amis viennent vous voir chez vous. J’adore cette idée de convivialité. Et en plus, c’est un très joli appartement parisien avec beaucoup de livres et d’œuvres d’art. Les spectateurs sont alors plongés dans cet univers dès la première seconde.

Quels principaux retours avez-vous pu avoir des fidèles suiveurs du programme ?

Ce qui est intéressant, justement pour rebondir sur la durée des interviews, c’est que le fait qu’elles soient longues laisse le temps de poser beaucoup de questions, et, parfois, des questions qui ne sont pas posées ailleurs. J’ai l’impression que les spectateurs sont contents d’en connaitre plus sur les personnes invitées. Il y a aussi parfois un côté divertissement, avec des blagues. Il y a une forme de spectacle. Ça dépend bien sûr des interviews, il y en a de plus sérieuses que d’autres. C’est un mélange entre divertissement et amusement.

Simon et moi- même sommes de grands admirateurs de Thierry Ardisson. On s’est inspiré de ses programmes télévisuels. « Tout le monde en parle » était mon émission préférée, déjà à l’époque des gens d’univers très larges étaient invités, le temps était donné pour discuter avec eux afin d’avoir les interviews les plus sincères possibles. C’est un peu l’idée qui est reprise dans notre émission.

Quels seront les prochains invités du programme ?

Il y a beaucoup de surprises à venir ! Nous allons bientôt diffuser les émissions avec Ségolène Royal et Jacques Séguéla. Vous pourrez également voir notre programme avec le ministre Jean-Louis Debré, André Manoukian ou Joey Starr.

 

 

A noter également un partenariat pour continuer à développer et à enrichir le programme…

On a la chance aujourd’hui de collaborer avec le magazine Technikart, un magazine qui rejoint nos goûts pour l’art et le cinéma. C’est un réel plaisir de collaborer avec eux.

En parallèle, vous développez aussi votre page Instagram en tant qu’influenceuse.

Exactement ! Il y a longtemps de cela, j’avais monté un blog qui avait du succès, « Fameuse », alors qu’Instagram n’existait pas. Mon blog parlait de la mode et de la beauté, une autre de mes passions. J’ai plusieurs facettes, autant je vais m’intéresser à des sujets plus intellectuels, autant j’adore des thèmes plus légers. J’aime l’ambivalence, cela rend une personnalité plus complexe et moins lisse. Il faut oser être totalement soi sans s’accrocher à des codes. Faute de temps, j’avais arrêté ce blog mais aujourd’hui, je le reprends sous la forme d’Instagram. Donc c’est un contenu sur le life style, la mode, la beauté, les voyages tout en parlant aussi de mon métier. Parce que le fil conducteur est ma vie et que cette dernière, c’est aussi beaucoup mon travail.

Quelle est la fréquence de mise en ligne de contenus nouveaux ?

Je pense qu’il est important justement d’être très régulier donc je poste des stories tous les jours. Je fais aussi des collaborations avec des marques, où il y a tout un travail en amont. Je travaille aussi avec des photographes. C’est une activité à part entière.

 

 

On imagine que de plus en plus de personnes vous contactent pour avoir des informations ou vous poser des questions ?

Oui…je m’excuse car je n’ai pas toujours le temps de répondre à tout le monde, même si j’essaie au maximum. C’est vrai que je suis très preneuse de critiques constructives et de questions. Je suis toujours très heureuse d’y répondre. L’idée est d’avancer ensemble car, dans la vie, on avance toujours avec les autres et on se nourrit des personnes qui nous entourent.

D’ailleurs, au travers de tout votre parcours et de toutes vos activités, vous avez des suiveurs au-delà des frontières françaises.

Au Maghreb, au Canada ou encore en Belgique. J’adore ! Je suis une voyageuse donc ça me parle beaucoup. J’adore les différentes cultures, j’aime la différence dans tout ce qu’elle a, je trouve, d’enrichissant. Du coup, c’est toujours super d’avoir des retours de personnes d’autres pays qui vous suivent, ça fait très plaisir. J’essaie de leur apporter un petit coin de Paris et de la France. On voit que l’artistique et l’humour français traversent les frontières. J’en suis très fière et je trouve que c’est une chance de pouvoir communiquer avec des gens d’autres pays.

On le sait, le contexte sanitaire complexifie le développement de spectacles. Pour autant, quels sont vos autres projets artistiques du moment ?

Je m’accomplie dans mon métier de journaliste et d’influenceuse, mais mon métier de comédienne, qui est sacrée à mes yeux, est plus compliqué actuellement, comme pour tous les artistes. J’ai deux projets de théâtre qui me tiennent très à cœur mais qui sont en stand-by pour le moment. J’espère qu’ils vont pouvoir voir le jour fin 2021 ou début 2022.

Merci, Audrey, pour toutes vos réponses !

Voici les liens associés : 

https://www.youtube.com/channel/UCFdqf6yEM0Fq3tDfU3ISgow

https://www.instagram.com/audrey_ferin/?hl=fr

Publié dans Télévision, Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article