Ici tout commence : Géraldine Rivière évoque Amandine, son personnage guest dans la nouvelle série quotidienne de TF1 !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Géraldine,

Quel plaisir d’effectuer cette interview avec vous !

On pourra vous retrouver en tant que guest, à partir du 2 novembre prochain, dans la nouvelle série quotidienne de TF1 « Ici tout commence ». On peut imaginer votre joie de participer à cette aventure naissante ?

Oui, oui, tout à fait. J’étais très contente d’intégrer l’équipe dès le départ pour ces quelques épisodes. Le personnage est intéressant, j’ai pris plaisir à interpréter le rôle d’Amandine. J’avais autours de moi des acteurs géniaux, ça aide et c’est plaisant car ce n’est pas tout le temps comme cela sur les tournages.

Sans tout en dévoiler, comment présenteriez-vous Amandine, votre personnage ?

On la retrouve dans le cadre de l’école de cuisine, elle est une (ancienne) élève de l’institut. J’avais les indications nécessaires pour me mettre dans le personnage, notamment sa psychologie. Les scènes étaient complètement différentes les unes des autres, c’est à chaque fois une autre interprétation, vous le verrez. Je me nourrissais de tout ce que je savais sur le personnage pour l’interpréter au mieux.

On le sait, le rythme de tournage sur une quotidienne est soutenu. Justement, avez-vous eu une méthodologie particulière de préparation en amont ?

Que ce soit pour cette série, une autre ou un film, j’arrive en connaissant mon texte sur le fil. Si j’ai le droit de le modifier un peu, selon les productions, je me laisse cette liberté. Si jamais je n’ai pas le droit, au moins je suis sûre de ne pas perdre de temps à répéter trop longuement avec mes partenaires. Généralement, on nous indique très bien sur le moment comment faire, les placements, on nous donne les indications nécessaires pour que le travail soit efficace.

Même si ce n’est jamais évident à dire en amont, selon vous, qu’est-ce qui pourra plaire aux téléspectateurs dans cette nouvelle série ?

Certainement la complicité qu’il peut y avoir entre tous ces jeunes, que l’on peut ressentir en jeu comme en dehors des caméras. C’est très important parce que si, quand ça ne tourne pas, il ne se passe rien entre eux, je pense qu’il ne peut pas se passer grand-chose non plus devant la caméra. Donc je pense que cette atmosphère qui régnait dans ce château rendra quelque chose de très intéressant. 

 

 

En parallèle, vous finalisez un court-métrage que vous espérez pouvoir tourner dans les jours à venir. Quels thèmes y sont abordés ?

Je dirais que j’ai eu l’envie d’évoquer un sujet assez particulier, les conséquences des non-dits dans le milieu familial. J’avais envie de montrer à travers ce court métrage qu’on ne sait jamais réellement comment sont les gens intérieurement. Que certaines personnes peuvent laisser penser qu’elles sont heureuses, bien dans leur peau et, finalement, on se rend compte que ce n’est pas le cas et qu’il y a des blessures profondes qui engendrent un vrai mal être.

Comment vous est venue l’envie d’aborder ces sujets-ci ?

La rencontre avec une jeune femme il y a quelques années sur un tournage, avec qui j’ai longuement discuté. Elle s’est confiée à moi et m’a dit des choses de sa vie que je n’aurais pas pu soupçonner après avoir parlé trois heures avec elle. Elle paraissait si heureuse. J’ai eu un déclic pour écrire. Je n’ai pas réécrit son histoire mais je m’en suis beaucoup inspirée. Pour écrire ce court métrage, je me suis inspirée de plusieurs choses en parallèle de l’histoire de cette jeune femme. Notamment des sentiments que j’ai également pu éprouver au cours de ma vie et des histoires de vies de gens que j’ai pu rencontrer.

Pour terminer, peut-on dire un mot sur l’équipe qui va vous accompagner ?

Je vais surtout parler de Jean-Baptiste Chapuis, qui vit à Sète et qui va réaliser ce court-métrage. En qui j’ai une grande confiance professionnelle, c’est très important. Je sais que l’on s’entend bien, on a déjà beaucoup parlé de ce projet, on est sur la même longueur d’ondes. Pour les personnages, je vous laisserai les découvrir.

Merci, Géraldine, pour toutes vos réponses !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article