Christophe Favre nous parle de son actualité et de ses projets artistiques!

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Christophe,

Quelle joie de vous retrouver pour ce nouvel entretien !

Le long-métrage « Alice » dans lequel vous avez joué est déjà disponible sur les plateformes de diffusion. Quel en est le pitch ?

Ce long-métrage a été réalisé par Joséphine Mackerras, australienne d’origine. Ce film, terminé il y a un an maintenant, a fait le tour du monde et a reçu plein de prix. Il est sorti début août et le choix s’est tourné vers les plateformes, pour les raisons sanitaires que l’on connait tous.

C’est l’histoire d’une femme dépossédée de tous ses biens par son mari. En menant l’enquête, elle s’aperçoit qu’il a été voir des call girls. Elle le devient elle-même et son dilemme va être de revivre avec ça, de vivre avec son mari qui revient, de savoir avec qui l’enfant va pouvoir rester, quel va être son devenir. L’héroïne est jouée par Emilie Piponnier, une actrice formidable, qui est ravissante, extrêmement impliquée dans cette histoire. C’est un premier rôle formidable, Emilie est vraiment éblouissante.

Quel rôle y jouez-vous ?

J’ai un petit personnage mais qui est important. Je représente la finance, je suis celui qui va lui remettre les pendules à l’heure en permanence, en lui rappelant régulièrement les montants attendus. Bien sûr, elle va ramener l’argent pour remplir les caisses, pour recréer de la confiance financière.

En parallèle, on pourra vous retrouver le 6 octobre prochain dans « Crimes parfaits », sur France 3. Que dire sur cet autre projet ?

Il y aura deux épisodes, je serai dans le deuxième, "Trop beau pour être vrai". Ils font partie d’une collection, dans laquelle les personnages principaux sont des policiers. Joués, cette fois-ci, par Julie Ferrier et Wendy Nieto. Le principe de cette série est de voir le crime, dès le début, avec les meurtriers. Le but des enquêteurs est de les retrouver. Les spectateurs seront curieux de voir comment ils y parviennent.

Dedans, j’ai un personnage bien particulier, je suis le meilleur ami du mort et je vais être interrogé pour l’enquête. Mais ça ne va pas se passer comme ça devrait se passer. Je vais faire quelques écailles à cette enquête.

Nous avions été sélectionnés l’année dernière au Festival du Polar de Cognac, auquel Festival j’avais participé l’année précédente dans un téléfilm qui avait eu le prix du Polar. Avec lequel nous avons à nouveau, cette année, sur une rediffusion, dépassé tous les scores d’audience. C’était vraiment une grande joie…comme quoi, ce Festival choisit bien ses œuvresJ. Ils ont le nez creux.

 

 

J’ai, en tout cas, extrêmement bien vécu le tournage de cet épisode. C’était une aventure formidable. La rencontre avec un réalisateur, Nicolas Herdt, quelqu’un de formidable, celle avec la productrice, Caroline Lassa, formidable également. C’était la troisième fois que je travaillais avec Julie Ferrier et j’ai rencontré d’autres partenaires de jeu formidables, Armelle Deutsch, Christelle Reboul, Jérôme Robart. Je connaissais déjà celui qui fait le mort, François Briault. Je n’oublie pas non plus Sophie de la Rochefoucauld. Un très très beau casting. Moi qui ai vu le film, je peux vous dire que, franchement, j’ai hâte de le revoir. Il est vraiment formidable, il y a de l’humour, c’est une belle énigme policière avec des rebondissements, ça fera plaisir à tout le monde.

Enfin, quelles vont être ensuite vos prochaines actualités ?

Je repars, au mois d’octobre, sur les plateaux de « Un Si Grand Soleil ». Je n’y étais pas retourné depuis le confinement, c’est un grand plaisir de les retrouver. Même si je vois régulièrement Ishtvan, qui joue mon fils. On a acquis une grande complicité, on a des projets ensemble, on tourne même ensemble en ce moment pour un concours. C’est vraiment père et fils dans la vie maintenantJ, c’est surtout une belle amitié. Je serai à l’écran un peu avant Noel.

J’ai tourné en janvier et février derniers un long métrage, un huis clos, dans lequel j’ai le rôle principal. Il a été tourné en Italie, en langue française. Il a été notamment annoncé à la Mostra de Venise, comme faisant parti de la sélection officielle du Festival international de Rome et de Toscane.

Enfin, je croise les doigts, je devrais prochainement tourner dans deux autres longs métrages.

Merci, Christophe, pour toutes vos réponses !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article