Demain Nous Appartient : Elisa Sergent évoque son arrivée dans la série de TF1 !

Publié le par Julian STOCKY

Crédits photo : Sarah Robine

 

Bonjour Elisa,

Merci de nous accorder un peu de votre temps pour répondre à quelques questions.

On peut vous retrouver, depuis quelques semaines, dans la série à succès de TF1 « Demain Nous Appartient ». Faire partie de cette belle famille doit être, pour vous, un plaisir et une joie ?

C’est clair. C’est une grande joie, j’apprécie énormément d’être arrivée dans cet univers, il y a une troupe et une équipe adorables. Les tournages sont très agréables, l’ambiance est super entre les comédiens et avec l’équipe technique. En plus, je suis gâtée par la famille dans laquelle j’arrive, mes deux talentueux partenaires Frédéric Diefenthal, qu’on ne présente plus, et mon fiston Dembo Camilo, c’est un vrai plaisir de les retrouver pour jouer avec eux.

Vous qui vivez cette aventure de l’intérieur, quelles sont, selon vous, les clés de ce beau succès ?

Je pense que les téléspectateurs sont très attachés aux personnages. Tous ces personnages représentent l’humain, dans ce qu’il a de positif et de négatif. Comme dans la vie, on s’attache à un personnage pour ses qualités et aussi pour ses défauts. Il y a plusieurs familles dont les histoires sont développées avec, évidemment, beaucoup de rebondissements.

J’ai l’impression que ces personnages sont presque devenus des amis pour les gens qui les suivent. Ils dialoguent sur les réseaux pour résoudre leurs différentes histoires. Et les scénaristes amènent régulièrement de nouvelles intrigues captivantes.

Votre personnage a déjà vécu beaucoup de choses, sur les plans personnel et professionnel. Quel regard portez-vous à présent sur Valérie ?

J’adore mon personnage. Elle a un caractère affirmé, elle est volontaire, elle adore son métier, et ce n’est pas une femme au foyer, elle a besoin de bosser pour s’épanouir. C’est une femme qui représente beaucoup de femmes d’aujourd’hui, finalement. Elle aime son fils par-dessus tout, ce fut un parcours du combattant pour l’adopter et il représente tout à ses yeux.

 

Crédits photo : Sarah Robine

 

Elle a eu une grande complicité avec son mari, mais là, ce bouleversement professionnel remet tout en cause. On peut penser qu’elle n’est pas aimable, qu’elle s’exprime de façon trop revêche mais certaines personnes sont comme ça. Son mari s’en trouve frustré, il est là pour son travail, il a demandé à Valérie de le suivre mais elle, elle est paniquée à l’idée de ne plus travailler. Au milieu, on retrouve notre fils qui s’intègre beaucoup plus facilement à la situation mais qui subit de plein fouet l’ambiance familiale. J’aime Valérie parce qu’elle elle est honnête et assume ses envies professionnelles, même si cela crée des difficultés.

Le retour des spectateurs est hyper agréable et touchant. Je rencontre des femmes et aussi des hommes et des plus jeunes très chaleureux, ils comprennent ce personnage, ça fait plaisir.

Avez-vous eu des sources particulières d’inspiration pour l’appropriation de ce personnage ?

La vie de tous les jours, la rue, l’entourage, et l’observation, pour le point de vue professionnel, du monde de la restauration où les gens n’expriment pas forcément leurs sentiments, à certains postes. C’est aussi cela qui fait que, dans sa vie personnelle, Valérie est parfois directe.

Et au moment d’arriver sur le programme, évidemment, j’ai regardé plus encore la série pour mieux connaitre les personnages et observer le rythme des histoires.

On le sait, le rythme de tournage est soutenu sur un programme quotidien. Au fur et à mesure, affinez-vous votre propre méthodologie de travail pour être toujours plus efficace et disponible ?

Il faut arriver en sachant exactement ce que l’on vient jouer, texte et contexte, ce qui s’est passé avant, ce qui va se passer après. Parce que les épisodes sont tournés dans le désordre pour les besoins du tournage. Et on a une super équipe de coachs et répétiteurs, on peut s’adresser à eux, si besoin.

C’est hyper agréable de voir l’investissement de tout le monde. C’est un rythme soutenu mais ça se fait très bien. Tout le monde sait exactement ce qu’il a à faire. C’est un plaisir de retrouver ses partenaires et d’en découvrir de nouveaux.

Et puis côté cadre, on est gâté, la région est belle. Les gens sont chaleureux et on est super bien accueillis. C’est un plaisir de descendre au soleil.

En parallèle, vous allez prochainement tourner un téléfilm pour France 2, « Faux semblants ». Pour ce que vous pouvez en dire, comment présenteriez-vous ce programme et votre personnage ?

C’est un téléfilm qui est en préparation, je ne peux pas encore trop en parler. Ce sera avec Noémie Schmidt et Thierry Godard et le réalisateur Akim Isker. Je serai assistante de rédacteur en chef. C’est une ambiance policière. Je suis très heureuse de participer à cette nouvelle aventure.

Pour la suite, quelles sont vos envies artistiques ?

L’image ! J’ai fait beaucoup de théâtre mais, maintenant, j’ai envie d’être surprise par de beaux projets à l’image. J’ai envie de me promener dans différents univers artistiques, de rencontrer des réalisateurs, de cinéma et de télé. Chaque tournage est un plaisir et un cadeau. C’est toujours agréable de jouer des partitions qui ne sont pas complètement nous comme le personnage de Valérie. Dans la vie, je suis nettement plus douce qu’elle.

Ce fut un plaisir, Elisa, d’échanger avec vous !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article