Aurore Klein évoque son actualité et ses projets artistiques !

Publié le par Julian STOCKY

Crédit : Hervé Hauboldt

 

Bonjour Aurore,

 

Merci de nous accorder un peu de votre temps pour répondre à quelques questions.

 

Vous démarrerez au printemps prochain le tournage d'un long-métrage indépendant, aux Iles Canaries. Sans tout en dévoiler, quelle histoire y sera mise en avant  ?

 

« Les ruines de Tindaya » est un film qui raconte une histoire assez simple, de jeunes, plusieurs garçons et une amie, qui partent en vacances aux Iles Canaries, pour décompresser. Ils vont  rencontrer un soir, en rentrant à l'hôtel, deux jeunes filles qui tiennent une buvette dans le désert. Ils finiront par se retrouver prisonniers de celles-ci.

 

C'est un peu l'inverse de ce que l'on a l'habitude de voir. Ici, les femmes prennent les hommes en otage et vont dévoiler leur côté sombre, et ce sera aux personnages masculins de se tirer d'affaire. C'est un film de genre, aux ambiances particulières, mais toujours avec une touche d'humour décalé. Comme on peut le voir dans certains films de Tarantino, par exemple.

 

On y parle donc de la rivalité du féminin et du masculin dans la société, du fait qu'il y a une peur avec la montée du féminisme et la place de plus en plus grande prise par la femme dans une société encore très patriarcale. Ces thèmes sont abordés dans le film, sous une forme originale.

 

Comment présenteriez-vous votre personnage ? Qui est-il ? Quelles sont ses principales caractéristiques ?

 

C'est un personnage féminin très fort en fait, très marqué. Alma est assez brute, accompagnée d'une fille plus jeune qu'elle.  Elles sont toutes les deux livrées à elles-mêmes, elles se sont élevées seules et n'ont pas de références masculines.

 

Elle est un peu l'amazone du film. Elle a un caractère bien trempé. Elle est violente, autoritaire et sûre d'elle. Mais on découvrira ses failles et son coeur, bien cachés sous sa carapace.

 

Plus généralement, selon vous, qu'est-ce qui va plaire et intéresser les futurs spectateurs du film ?

 

Le film de genre est particulier, ce registre a déjà son public. Je sais que le réalisateur et l'auteur sont vraiment fans.

 

Ensuite, l'idée est de faire aimer le film au grand public et donc d'instaurer des petites subtilités, dans le scénario, dans l'histoire, dans la façon dont ce sera raconté. Justement, ce sujet actuel du féminin et du masculin qui se retrouvent confrontés l'un à l'autre visera à toucher un maximum de personnes. Le côté fun aussi, en tout cas je l'espère !

 

Où en êtes-vous dans votre préparation personnelle  ?

 

J'ai déjà, en fait, une préparation physique assez importante puisque je suis une jeune femme qui va finalement avoir un rapport de force physique avec deux des personnages masculins. Il y a donc nécessairement un besoin d'exercice pour pouvoir faire des chorégraphies de corps à corps qui soient crédibles. Je pratique beaucoup de sport, régulièrement. Je fais aussi un travail sur des émotions extrêmes, la haine, et la tristesse au moment où le personnage va se retrouver blessé psychologiquement.

 

En parallèle, vous allez réaliser un court-métrage, dans lequel vous jouerez aussi. Que dire sur cette autre aventure artistique ?

 

C'est l'histoire d'un de mes meilleurs amis, Alban Pauly, qui est scénariste, avec qui j'ai co-écrit ce programme. Il avait écrit un court-métrage en pensant à moi, et à force d'ajouter des idées et des nouveautés, nous avons décidé de le réécrire ensemble. Cela donna naissance à « Reviens ».

 

Nous serons tous les deux réalisateurs, je serai très présente dans la préparation et les castings, lui sera principalement présent au moment du tournage dans la direction d'acteurs. On prépare le tout ensemble et nous avons d'ailleurs trouvé notre premier rôle masculin. Nous sommes en train de finaliser le casting des seconds rôles.

 

Cette histoire va normalement prendre vie au tout début du printemps prochain.

 

Quelles ont été, à titre plus personnel, vos principales sources d'inspiration au moment de la réécriture ?

 

Nous étions en fait partis sur une histoire du couple. Un couple qui bat de l'aile, passe une étape difficile. Nous avons décidé de rajouter une passion commune qu'est l'escalade pour lier vraiment l'histoire et avoir une union, quelque chose qui puisse rassembler le couple. Cette passion a donné plus de dynamisme dans le scénario mais elle est aussi la source, dans l'histoire, d'un sujet sur lequel je ne peux en dire plus :)

 

Pour terminer, où en est le développement du projet ?

 

Nous avons déjà un compositeur pour la musique, et un chef opérateur et directeur de la photographie, tous deux très talentueux. Le casting des rôles secondaires est en cours. Nous avons également une boite de production qui soutient le projet, qui va démarcher dautres boites pour chercher des fonds, afin de produire le court-métrage.

 

Nous tournerons dans le Sud, en région Paca et nous avons bien l'intention de mettre en valeur cette magnifique région !

 

Ce fut une joie, Aurore, d'échanger avec vous !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article