Audrey Ferin nous présente son actualité et ses projets !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Audrey,

Quelle joie de vous retrouver pour ce nouvel entretien !

Vous démarrerez à la rentrée prochaine le tournage d'un long métrage algérien, « Taxi Rouge ». Très simplement, comment présenteriez-vous ce film ? Quelle histoire y sera racontée ? Quels thèmes y seront abordés ?

C'est un film policier algérien, réalisé par Idir Saoudi, qui avait déjà fait plusieurs longs métrages, notamment « Braquage à l'algérienne ». Je joue Tita, une jeune fille qui va se faire enlever. Un jour, elle rentre tout bêtement dans un taxi mais plus personne ne va la retrouver.

Je vais garder un peu le suspense, c'est un kidnapping mais ce film est, au final, sur le thème de l'amour, un peu sous toutes ses formes. On peut se demander jusqu'où nous emmène l'amour et même jusqu'à quelle folie il peut faire basculer certaines personnes au psychisme fragile.

Qui est Tita ? Quelles sont ses principales caractéristiques ?

C'est une jeune fille équilibrée, bien dans sa peau, qui a une vie très rangée, pas du tout dissolue. Cet événement qui surgit dans sa vie est alors très surprenant.

Selon vous, qu'est-ce qui plaira aux spectateurs qui viendront voir le film ? Par quoi vont-ils être attirés ?

Je pense que c'est un mélange d'action et d'amour, mais pas au sens premier d'une histoire d'amour comme on peut l'entendre à la « Roméo et Juliette ». C’est sur le thème de l’amour dans un sens large.

Nous sommes à deux mois environ du début du tournage. Comment abordez-vous la préparation de l'interprétation de votre personnage ?

C'est une partie que j'adore. J'utilise beaucoup de techniques mais j'ai besoin de réfléchir au personnage, de l'imaginer, mentalement et physiquement, d'imaginer son passé, sa vie. Cela me permet de rentrer dans le personnage et de créer une réalité.

Quelles sont vos sources d'inspiration pour y arriver ?

Elles ont plusieurs origines. Cela peut être des gens que j'ai connus, des gens que je connais, des gens que j'imagine, des parties de moi et de ma personnalité. Je fais un petit mix dans ma tête et je prends ce qui m'inspire. Je vais à l'instinct et au feeling. Je m'inspire aussi du désir du réalisateur et de ce que lui-même imagine, c'est très important.

Il y a, après, une partie qui est très personnelle. Car, pour pouvoir m'approprier le personnage, j'ai besoin d'être dans une véracité. Pour, à partir de ce que souhaite le réalisateur, le mêler à mes propres désirs. Le but étant que ça soit le plus réaliste possible, c'est ce qu'il y a de plus important.

 

 

A la rentrée, on pourra vous retrouver en animation, sur Youtube dans un premier temps, en public également pour la finale, d'un concours de mannequinat. Que dire sur cette autre aventure artistique ?

Effectivement, en parallèle, en France cette fois-ci, je vais animer un concours de mannequinat sous forme de télé-réalité show. Ce qui est très à la mode aux États-Unis en ce moment. Ce sont des jeunes filles qui rêvent d'une carrière de mannequin professionnelle. L'idée est de les suivre, de suivre la sélection, de suivre leurs désirs, leurs envies, leurs parcours, jusqu'au concours final qui aura lieu dans une salle parisienne. A l'aide d'un jury sera nommée la gagnante.

Je présenterai l'ensemble des épisodes de ce show.

Comment vous y préparez-vous ? Car c'est un exercice sans doute bien différent du long-métrage dont nous venons de parler.

Oui, totalement. Moi-même, j'ai fait pas mal de photos, c'est donc un monde que je connais. Cela me fait plaisir, quelque part, de baigner la dedans.

Ce sont toujours des relations humaines, les caméras ne tourneront pas tout le temps, ce sera toujours agréable, entre deux prises, de découvrir les personnes, de comprendre leurs aspirations. Ce qui me permettra de mieux cerner leurs désirs et de capter pourquoi elles choisissent ce chemin de vie au lieu d'un autre.

Quelle petite touche plus personnelle souhaitez-vous apporter dans la présentation de ce show ?

Mon expérience en tant que modèle, c'est important. On comprend toujours mieux les autres quand on est passée par là. Cela va me faciliter les contacts et l'explication de l'émission.

Ce fut un plaisir, Audrey, d'échanger avec vous !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article