Marie-Cécile Sautreau évoque sa chouette pièce de théâtre !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Marie-Cécile,

Merci d'avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog.

1/ Vous êtes, depuis novembre dernier, à l'affiche de la pièce à succès « Faites l'amour... Pas des gosses », à la Comédie Bastille. Très simplement, comment décririez-vous ce spectacle ?

C'est l’histoire d'un jeune couple qui s'aime passionnément. Ils vont avoir leur premier enfant et, à ce moment-là, leur vie bascule. Tout le monde peut se reconnaître dans cette pièce, même moi qui n'ai pas encore d'enfant. Il y a beaucoup de choses que l'on voit chez l'un ou chez l'autre qui, forcément, nous rappellent notre famille ou nos amis.

Ajoutons ce côté très tendre de ces deux personnages qui s'aiment vraiment. Ils se retrouvent ensemble dans la même situation compliquée, c'est encore plus beau du coup de les voir désemparés, mais à deux, seuls contre les enfants.

Sans tout en dévoiler, quelle histoire est le fil conducteur de cette pièce ?

Julie, le personnage que j'interprète, est une femme qui porte un peu la culotte à la maison. Elle est folle amoureuse de Lucas, son compagnon. Mais lui est un éternel gamin, il ne veut pas grandir, c'est un geek, passionné de jeux vidéo. Il est un peu naïf, il suit un peu le « mood » mais il n'est pas du tout prêt à se voir papa ni à grandir. C'est en cela que c'est ultra intéressant car elle va tomber enceinte, il va donc se retrouver piégé et va devoir prendre ses responsabilités aussi pour se révéler comme homme du foyer.

On suit vraiment toute leur histoire, leur relation qui se passe bien, l'arrivée du premier enfant…. Pour la fin, je n'en dirais pas plus:)

2/ Quelles sont les principales caractéristiques de Julie ? Comment la présenter ?

C'est une fille qui a de la poigne mais c'est un peu aussi une petite princesse. C'est une fi-fille un peu fleur bleue mais qui tient les reines du foyer, qui remet son mec à sa place si besoin. Elle sait que, quoi qu'elle dise, il acceptera.

 

 

3/ La pièce cartonne depuis de très nombreux mois. Justement, quelles en sont les raisons ? Pourquoi plaît-elle tant aux spectateurs ?

C'est une bonne question, on ne saura jamais, je pense, les raisons d'un succès. Pour la comédie précédente que j'interprétai, « Adoptes un jules.com », on pensait la jouer un mois, elle aura finalement duré quatre ans et devrait reprendre prochainement.

Ça ne s'explique pas vraiment, c'est comme un single, des dizaines sortent chaque jour et il y en a un, on ne sait pas pourquoi, que tout le monde va connaître, que tout le monde va chanter.

Je pense que c'est aussi lié au fait que nous sommes dans une période dans laquelle les gens ont besoin de rire et de lâcher prise, de poser leur cerveau, de venir se détendre, de rigoler. Tant mieux, c'est super. Cette histoire touche tout le monde, les enfants sont un thème qui parle à toutes les générations. Des couples sans enfant qui veulent en avoir viennent nous voir, tout comme des personnes âgées à qui ça rappelle plein de souvenirs.

Le titre est accrocheur et les deux auteurs, Sophie Depooter et Sacha Judaszko, ont une écriture très drôle, très rythmée, très pertinente.

4/ La distribution est alternante. Du coup, allez-vous vous voir régulièrement les unes les autres pour vous inspirer des bonnes idées de chacune ? Ou essayez-vous de garder une touche plus personnelle dans votre personnage de Julie ?

On va se voir, on s'entend très bien, on est copines, on en profite pour aller prendre un verre après. Au-delà de cela, c'est super intéressant, surtout en comédie, car il y a toujours des choses qui font rire chez l'une mais qui ne fonctionnent pas avec l'autre. Forcément, on s'aide et on se prend des petites astuces, le but étant avant tout que la pièce fonctionne.

Après, en effet, on est toutes les trois vraiment complètement différentes. Que ce soit physiquement ou dans le jeu. On amène chacune notre personnalité, tout en prenant chez les autres des choses qui fonctionnent bien, que nous adaptons à notre sauce.

 

 

5/ Vous avez une belle expérience sur ce spectacle-ci. Juste avant de rentrer sur scène, quelles sensations prédominent en vous ? Encore du stress et de l'angoisse d'avant représentation ? Ou uniquement du plaisir ?

Bizarrement, ça dépend des soirs. Je je me dis à chaque fois que j'ai une chance de fou, j'ai donc hâte de rentrer sur scène. Mais, certains soirs, je retrouve une petite boule au ventre. C'est souvent le cas quand de la famille ou des amis viennent me voir. Également quand des professionnels sont présents, la pression, mais une bonne pression, revient.

6/ En conclusion, comment convaincre définitivement les lecteurs de venir voir la pièce ?

Tout simplement, cette pièce est géniale ! C’est une comédie romantique très drôle. Si vous avez envie de vous divertir, de passer un bon moment pendant une heure quinze, venez rire avec nous, en famille, en couple, entre amis ou même seul !

Pour ceux qui ont des enfants, c'est le moment d'en rire ! Pour ceux qui n'en ont pas, c'est le moment de réfléchir !

Ce fut un plaisir, Marie-Cécile, d'échanger avec vous !

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article