Koh-Lanta : Jérémy revient pour nous sur l'épisode de la réunification !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Jérémy,

 

Merci de nous accorder un peu de votre temps pour cette interview.

 

1/ Vendredi dernier, vous avez été éliminé par vos camarades à l'issue du premier conseil post réunification. Vous attendiez-vous à cette décision à ce moment-là ?

 

Oui, je m'y attends complètement. C'est d'ailleurs pour cela que l'on me voit essayer de faire comme si j'avais un collier, d'essayer de mettre un peu de parano chez mes camarades. Parce que je sais que je suis devenu indésirable de part ma révélation à Nathalie. Malheureusement, dans une équipe où tout va bien, la moindre petite excuse est un beau prétexte pour éliminer une personne.

 

En l’occurrence, me concernant, l'excuse était, selon leurs propos, que je vais au gré du vent. C'est du pipeau télévisuel bien sûr, c'est juste pour que leur image n'en prenne pas un cas. Parce qu'ils savent très bien que je suis proche de Candice et que, quoi qu'il arrive, je ne vais pas l'éliminer. C'est utopique de penser le contraire. Après, si on veut faire un parallèle, eux sont très proches de Dylan, personne ne leur dit rien, cela paraît normal, mais moi qui suis proche de Candice, on se permet de me critiquer en expliquant que je vais au gré du vent, que je n'ai pas ma place, que je retourne ma veste. C'est la loi du plus fort, ils sont sept ou huit à dire la même chose donc, forcément, étant seul à soutenir le contraire, je donne l'image d'un fou là où eux passent pour des gens totalement sensés.

 

Fait plutôt rare, vendredi dernier, un deuxième vote a été effectué suite à l'égalité au conseil entre Javier et vous. Au moment de l'égalité, avez-vous espoir d'être sauvé ou vous savez-vous déjà condamné ?

 

C'est une certitude que je vais me faire éliminer. D'ailleurs, quand je lis mon nom la première fois sur le premier bulletin, on ne le voit pas mais j'applaudis. Je sais qu'ils ne sont pas bêtes, je sais qu'il y a des stratèges et des gens intelligents dans l'équipe, je sais que, si mon nom est sorti, je vais être éliminé. Je le comprends dès que je vois mon nom une première fois, je n'ai pas besoin d'attendre ni la fin du premier vote ni celle du deuxième.

 

2/ Vous évoquiez cette révélation faite à Nathalie concernant le faux collier d'immunité. Quel impact cela a-t-il eu dans la décision de vos camarades de vous éliminer ?

 

A les écouter, c'est l'impact principal car, comme je le disais, cela leur donne une excuse. Après, il y avait peut-être Nathalie qui était en danger avant moi mais, en tout cas, je pense qu'ils voulaient faire sauter le binôme Candice – Jérémy, ce qu'ils ont fait. Que ça se passe dans de bonnes conditions ou de mauvaises, ils m'auraient quand même éliminé. Donc je pense plutôt que ça a eu un petit impact. Par contre, ils s'en servent pour justifier leur vote.

 

On vous a vu essayer de bluffer vos camarades en tentant de leur faire croire que vous aviez trouvé un collier. Sur cette stratégie, étiez-vous réellement optimiste de la voir aboutir ? Ou était-ce plutôt une tentative de la dernière chance ?

 

Non, c'est totalement une tentative de la dernière chance. En même temps, à ce moment-là, je me dis que, si jamais ils ne m'éliminent pas, je pourrai la prochaine fois leur annoncer que j'ai un collier même si je n'en ai pas. En fait, mon idée était de sauver ma tête à un conseil en annonçant que j'ai un collier sans en avoir. Pour que, justement, eux me fassent croire qu'ils votent contre moi, qu'ils m'éliminent. Mais juste pour me faire sortir mon collier.

 

En gros, je me gardais cette carte là, c'est pour cela que je ne la joue pas à fond. Je joue juste une petite carte, un petit atout, en me disant que ça ne me coûterait rien, ce qui a été le cas. Je n'ai rien dit à qui que ce soit, j'ai juste agi de façon étrange, je me suis dis que si jamais je restais, cela pourrait me servir pour la prochaine fois. En l’occurrence, cela ne m'a pas servi parce que j'ai été éliminé mais cela aurait pu. Et, de toute façon, qui ne tente rien n'a rien.

 

3/ Lors du précédent épisode, vous n'avez pas remporté le parcours du combattant, contrairement à votre première aventure. A titre personnel, avez-vous ressenti une vrai déception de ne pas avoir réalisé le doublé ?

 

Oui, complètement. Comme je le dis, c'est l'épreuve reine qui me fait rêver. Je ne le dis pas uniquement parce que je l'ai gagnée la première fois. Je le disais déjà la première fois avant de partir. Là, en l’occurrence, je l'ai perdue, il y avait de gros concurrents en face. C'est malheureusement sur une course. Même si j'étais à l'aise, je ne pense pas que j'étais le favori. J'ai fait un très mauvais départ, on s'est beaucoup plus bousculés à ce moment-là que ce que je pensais. Tout au long du parcours, c'étaient de petits espaces, on a vu par exemple l’entrelacs de cordes ou encore celui de bambous. Où c'est vraiment plus de l'agilité. En plus, si on est deuxième ou troisième, on ne peut pas vraiment doubler les gens. Donc j'étais derrière Yassin tout le long, j'attendais qu'il passe les cordes pour y aller, j'attendais qu'il passe les bambous pour y aller. Malheureusement, j'ai comblé mon retard par la suite mais je n'ai pas réussi à le doubler.

 

C'était une grosse déception parce que, en plus, la finale aurait été face à Candice, cela aurait été une très très belle histoire. Mais, voilà, Koh Lanta, ce sont aussi des déceptions, ce ne sont pas que des bonnes nouvelles ni des fiertés. En l’occurrence, celle-ci fait partie des plus grosses déceptions, voire la plus grosse déception de mon aventure.

 

4/ Toujours dans l'épisode de vendredi dernier, pour en revenir au choix de l'ambassadeur rouge, on vous voit tenter de convaincre Nathalie de céder sa place à Yassin. A froid, regrettez-vous ce choix ?

 

Je le regrette, oui et non. Parce que, sur le coup, ça paraissait être la meilleure des solutions. Après, ce qui est dommage et que l'on ne voit pas forcément, c'est que c'est vraiment moi qui insiste pour que Yassin y aille. En fait, Nathalie est bornée à y aller, Ludovic est borné à ce que Yassin n'y aille pas, c'est moi qui leur dit qu'on peut lui faire confiance. C'est moi qui fait jouer la confiance qu'ils ont en moi, en leur disant : je pense qu'on peut lui faire confiance, je pense que c'est quelqu'un de bien, il s'est déjà fait éliminer comme un malpropre la première fois, je ne vois pas comment il pourrait se regarder dans une glace s'il faisait la même chose.

 

Je n'aurais pas compris qu'il puisse le faire mais il l'a fait. Quand il s'explique, il dit que, face à Dylan, il aurait perdu. Il aurait tout aussi pu convaincre Dylan d'éliminer quelqu'un de l'équipe inverse, Alban ou autre. Il ne l'a pas fait, j'ai trouvé que c'était un peu simple, un peu fait à la va vite. Mais bon, c'est Koh Lanta, les gens ne jouent pas tous avec les mêmes règles. Je sais que, personnellement, je n'aurais pas forcément éliminer quelqu'un. J'étais au courant que d'autres pouvaient le faire. En tout cas, ce dont j'étais sûr, c'est que Yassin ne m'éliminerait pas et qu'il n'éliminerait pas Candice. C'était mon objectif numéro un. Je ne pensais pas non plus du tout qu'il allait éliminer Ludo ni Nathalie mais, voilà, comme je le dis dans l'épisode à Nathalie, cela restait possible qu'il vote Ludo quand même. J'ai eu une discussion avec ce dernier que l'on n'a pas forcément vue à l'écran, où on se dit que, si Yassin venait à mettre un nom, ce serait le sien. On en était conscient mais Ludo aussi avait confiance en Yassin.

 

Donc cela a été une erreur de parcours mais, en même temps, l'objectif de la réunification est atteint. A voir comment cela se passe par la suite mais je n'avais pas envie de prendre le risque que ce soit Cassandre qui aille aux ambassadeurs. Imaginons qu'il y ait eu un tirage au sort entre nous, que Cassandre aille aux ambassadeurs et qu'elle m'élimine, j'aurais eu des regrets. Là, on ne peut pas dire que j'en ai eus parce que je continue mon aventure, tout comme Candice et Nathalie. Malheureusement pour Ludo que j'apprécie et qui est un super mec, je ne regrette pas forcément mon choix.

 

5/ A ce stade-à de l'aventure, faites-vous de Candice, dont vous êtes assez proche, une de vos favorites pour la suite ?

 

Oui, depuis le début de l'aventure, c'est ma favorite. Je savais qu'elle serait ma force et ma faiblesse. On se rend compte que, personnellement, c'est ma force mais, pour les autres, c'est une faiblesse.

 

C'est une de mes favorites mais, en étant objectif, j'ai du mal à voir comment elle pourrait aller loin car c'est une cible à abattre. En même temps, avec ma sortie, le binôme est cassé donc ce n'est plus « que » une aventurière accomplie. Je sais que Yassin l'apprécie beaucoup parce qu'elle est une compétitrice. Je pense que, après sa défaite, il a vraiment envie de la battre. Lui va pousser un peu sans doute pour la garder et, comme il a beaucoup d'influence, j'espère que les autres vont le suivre.

 

De façon plus générale, pour terminer, qui voyez-vous aller loin dans l'aventure ?

 

Pas forcément par ordre de préférence mais vraiment de façon objective, Pascal en numéro un parce qu'il est très très très habile. Il est très malin, il fait en sorte que tout le monde lui fasse confiance, que tout le monde se dise : je suis avec Pascal, je ne crains rien. Pourtant, il ne paraît pas hyper menaçant sur les épreuves mais il ne faut pas oublier qu'il a gagné la première fois l'orientation et les poteaux.

 

Yassin en numéro deux parce que, pour moi, pareil, il a beaucoup de fans dans les aventuriers restants, ils le respectent énormément. Je les vois mal se salir en mettant son nom ou celui de Pascal, je les vois mal prendre ce risque.

 

En numéro trois, je dirais Javier. Il n'est pas particulièrement performant dans les épreuves et, dans un combat des héros, toutes les options sont prises en compte. Certains pourraient se dire qu'il est le « bon plan » pour aller jusqu'au bout. Ensuite, je verrais bien Cassandre, qui est très proche de Pascal et de Yassin. C'est un peu leur chouchou. Vu que ce sont eux deux qui contrôlent le jeu, vaut mieux être dans leurs petits papiers qu'en dehors.

 

Ce fut un plaisir, Jérémy, d'échanger avec vous !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article