Johanna Berrebi évoque sa nouvelle pièce de théâtre !

Publié le par Julian STOCKY

 

 

Bonjour Johanna,

 

Quel plaisir de vous retrouver pour ce nouvel entretien.

 

1/ Vous êtes actuellement sur scène, au théâtre Le passage vers les étoiles, avec la pièce « Dompte un mec.com ». Pour commencer, comment présenteriez-vous ce spectacle  ? Quelle histoire y est racontée ?

 

Ce spectacle est une comédie de Patrick Hernandez, à trois personnages. Je suis l'ex du nouveau fiancé de ma meilleur amie. Cette dernière est très intéressante car elle est très cruche et bête à manger du foin. Elle s'est mise avec mon ex, qui est un dragueur, qui m'a trompé pendant cinq ans, qui est très macho et qui ne respecte absolument aucune femme. Il les prend vraiment de haut et pour des moins que rien.

 

Je suis restée cinq ans avec ce garçon, je l'aimais mais je l'ai quitté car je me suis rendu compte qu'il me trompait encore une fois. Odile, que j'interprète, essaie de se reconstruire mais, comme elle a souffert pendant cinq ans avec ce qu'elle appelle « un macho demeuré », elle a encore du mal à se remettre en selle pour trouver un autre compagnon. Dans l'époque dans laquelle nous vivons aujourd'hui, c'est compliqué. Elle se fait amie avec Sandy, sa nouvelle copine, qui lui donne des conseils de séduction pour dompter et avoir un mec.

 

Cette comédie est très drôle, romantique, romanesque et sympathique.

 

2/ Selon vous, quelles sont les raisons du succès de cette pièce ? Pourquoi plaît-elle aux gens qui viennent vous voir sur scène ?

 

C'est un sujet moderne, être larguée est un sujet actuel. Les conseils que Sandy donne à Odile plaisent aussi beaucoup. Comme le dit Odile au milieu de la pièce, « en dix minutes de coaching, Sandy vient de réduire à néant cinquante ans de féminisme ». Elle lui conseille d'être cruche, de sourire à chaque fin de phrase, de faire des mimiques avec ses yeux et d'avoir l'air ébahie. Le passage sur le coaching entre les deux copines est vraiment très drôle.

 

Il y a aussi une vraie interaction avec le public. Sandy suggère à Odile d'essayer sur un spectateur ses conseils pour voir ce que cela peut donner. Pour mettre à exécution ses conseils de séduction, notamment avec des grimaces et des mimiques. C'est vraiment très marrant.

 

Cette pièce est réellement très actuelle. Tous les féministes vous diront qu'il faut faire la parité homme / femme alors que, dans cette pièce, c'est tout le contraire. Pour avoir un homme, il faut être comme il y a cinquante ans, c'est-à-dire soumise, bête, idiote, en répondant oui à tout ce que l'homme dit. Le contraste entre ce que les femmes prônent aujourd'hui pour la parité et les conseils données par Sandy qui fonctionnent, à savoir se taire, est très drôle.

 

3/ Adaptez-vous votre interprétation aux réactions du public ? Ou êtes-vous restée très proche de la version initiale ?

 

C'est une pièce qui fédère. Vous savez, on s'adapte tous les soirs. Chaque soir est différent, le public n'a rien à voir. Quand ça prend, c'est une hystérie dans la salle, tout le monde rigole à chaque fois. Le contraste entre la fille intelligente, Odile, qui s'est faite larguée et celle plus idiote, Sandy, fait généralement beaucoup rire. Les traits de caractère sont vraiment différents. En plus, le contraste est aussi physique avec ma partenaire, je suis grande et brune, elle est plus petite et blonde. Cela fait marcher notre duo.

 

4/ Pour terminer, très simplement, sur quel point insister pour définitivement convaincre les lecteurs à venir vous voir sur scène ?

 

C'est moderne, c'est actuel, ça parle de sites de rencontres aussi, au travers d'Odile. Qui s'y met avec des critères inatteignables pour le commun des mortels. Donc aucun homme n'approche cette pauvre Odile, qui veut des choses qui n'existent pas aujourd'hui. C'est aussi pour cela que je vous invite à venir voir ce spectacle. Venez voir au moins ses critères sur les sites de rencontre.

 

Merci Johanna pour votre disponibilité !

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article