Like-moi ! : Interview avec deux des comédiennes de ce nouveau programme sur France 4

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Bérangère Mc Neese, bonjour Aude Gogny-Goubert,

 

Merci de nous accorder un peu de votre temps pour répondre à quelques questions.

 

1/ Vous êtes deux des comédiennes du nouveau programme court de France 4 « Like-moi ! ». Pour débuter, comment le présenter ?

 

Bérangère : J'adorerais savoir comment tu le présentes :)

 

Aude : Ce sont 7 comédiens qui se partagent les rôles de 98 sketchs, qui font une petite critique de notre génération ultra connectée et qui, de fait, a de gros problèmes de communication. C'est une série humoristique.

 

Bérangère : Ce sont des capsules humoristiques qui vont être des épisodes sur France 4 et des individuels en ligne.

 

2/ Vous venez de le dire, ce sont des capsules. En tant que comédiennes, cela implique-t-il certaines adaptations dans le jeu notamment, comparativement à des longs métrages où vous avez davantage le temps de poser les choses ?

 

Bérangère : Le format nécessite une certaine immédiateté, pour que l'on comprenne rapidement la situation, les personnages et les enjeux. Indépendamment de cela, l'idée est de parler d'une génération qui existe et, même si c'est de l'humour, de pouvoir créer des personnages touchants et qui soient suffisamment crédibles. On ne se retrouve pas dans des caricatures.

 

Aude : Le format nous donne à peu près une cinquantaine de rôles chacun donc, effectivement, il faut très rapidement s'adapter, trouver de nouveaux personnages, ne pas s'auto-parodier ni se copier d'un sketch à l'autre.

 

Pour ma part, je suis un peu habituée à ce genre de format. Je l'ai beaucoup fait avec le « Palmashow » dans « Golden Moustache ». Mais c'est vrai que, là encore, comme c'est une troupe, avec des écritures et des styles très différents, il a fallu toujours se réinventer.

 

3/ Justement, quelles ont été vos sources d'inspiration dans ce cadre, pour être novatrices à chaque épisode ?

 

Aude : J'ai vraiment la sensation d'avoir confié mon jeu à l'écriture. On a fait totalement confiance à cette écriture là, qui est très efficace, très intelligente, loin d'être potache, basique ou parodique. Pour le coup, une fois que l'on a eu le texte en main, il était tellement qualitatif que ça a coulé naturellement.

 

Bérangère : C'est vraiment une chance de pouvoir rire autant juste à la lecture des sketchs. Cela facilite le travail, le texte tient tout seul. On a tourné pendant deux mois et demi tous ensemble, cela nous a aidé à nous réinventer les uns par rapport aux autres, une dynamique s'est mise en place.

 

4/ Revenons sur le contenu de ces épisodes. En quoi, de près ou de loin, ces contenus vous touchent-t-ils dans votre quotidien ?

 

Aude : On est vraiment pile poil sur notre génération. On ne peut pas la critiquer car nous en avons tous les travers. On s'est tous retrouvé dans cette situation d'être avec des amis au restaurant et, au bout de cinq minutes, d'être chacun sur son téléphone portable, sans parler aux autres.

 

Bérangère : Devoir indiquer tout le temps où l'on est, ce que l'on fait, avec qui on le fait, d'expliquer à quel point ce que l'on fait est très important est un autre exemple.

 

Ce programme ne parle pas que de jeunes ultra connectés qui maîtrisent parfaitement les réseaux sociaux. Ce qui est très intéressant. Il y a aussi des personnages qui n'y arrivent pas. Je crois en faire partie car, à titre plus personnel, je suis un peu paumée avec les réseaux.

 

Aude : Il y a le besoin de validation de l'extérieur mais aussi le besoin d'être validé dans cette génération là. Les gens paumés se disent : zut, je suis paumé, il me manque quelque chose. Alors que ce n'est peut-être pas le cas.

 

5/ Selon vous, quelles seront les clés du succès de ce programme ? Pour quelles raisons plaira-t-il ?

 

Bérangère : L'écriture est hyper rafraîchissante, elle parle de sujets que l'on connaît mais d'une manière en même temps acerbe et touchante.

 

Aude : Cela permet une identification très forte. L'écriture vient aussi un peu d'ailleurs, je pense que l'on n'a pas eu ce genre d'humour dans les programmes français actuels ni précédents. C'est autre chose, une vraie nouveauté. Cela peut dérouter et enthousiasmer les gens.

 

6/ Vous évoquiez les deux mois et demi de tournage effectués pour les premiers épisodes. Au delà, quelle suite aimeriez-vous voir donner à ce programme ?

 

Aude : Le Québec en est à sa troisième saison. Il faut le temps que les textes arrivent par avion, par bateau :)

 

Bérangère : C'est compliqué, il y en a beaucoup, c'est lourd :) Les textes sont écrits, on est partant !

 

Aude : Si ça repart, on y va. On a passé de bons moments tous ensemble. Je suis disponible en tout cas, sauf mardi car j'ai orthophoniste :)

 

7/ En conclusion, que dire de plus aux lecteurs pour les inciter davantage encore à suivre ce nouveau programme, qui démarre le 18 mars ?

 

Aude : Il sera sur France 4 mais aussi sur la RTBF et la RTS. Il sera également viral, sur les réseaux sociaux et sur Slash, la nouvelle plate-forme de France Télévisions. Vous ne serez donc pas obligés de vous astreindre à un horaire de diffusion, ce sera très facile à consommer. C'est un programme drôle, intelligent, disponible partout. Donc nous n'aurons pas besoin de frapper à votre porte avec un écran, vous aurez tout loisir de le voir.

 

Ce fut un plaisir d'échanger avec vous deux !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article