Koh Lanta : Julie revient pour nous sur le début de son aventure !

Publié le par Julian STOCKY

 

Bonjour Julie,

 

Quel plaisir d'effectuer cette interview avec vous !

 

1/ Vous participez actuellement sur TF1 à l'édition spéciale de Koh Lanta, « Le Combat des Héros ». Quelles raisons vous ont poussée à retenter l'aventure ?

 

C'est une chance d'avoir face à soi une deuxième opportunité de participer à Koh Lanta. Lorsqu'on me l'a proposée, j'ai d'abord bien réfléchi, je me suis dit que j'allais être face à de grands sportifs et des gens encore plus stratégiques que la première fois. Mais, en renvoyant un peu ce que j'avais fait en 2016, j'ai pensé que j'avais autant les capacités que n'importe quel aventurier de revenir, que revivre cela serait juste magique. Après tout, je m'étais découvert des capacités en équilibre, en adresse, en force mentale donc j'y suis allée.

 

Koh Lanta est juste merveilleux, c'est un rêve donc une deuxième saison est la cerise sur le gâteau. Ça ne peut être qu'encore meilleur.

 

2/ A peine les équipes constituées, la première épreuve, celle des flambeaux, voyait déjà la tribu perdante devoir éliminer l'un de ses membres. Vous attendiez-vous à lire votre prénom autant de fois sur les bulletins ?

 

Écoutez, ça va peut être vous surprendre mais je vous répondrais oui. Parce que c'est une épreuve qui n'était pas à mon avantage, étant donné que mes faiblesses sont la rapidité dans la course et la force. Manque de bol, c'est tombé sur un parcours complètement lié à la vitesse et la force, donc je n'ai pas du tout été surprise que mes coéquipiers aient voté à l'unanimité contre moi.

 

Puisque c'était la seule épreuve où ils ont pu m'observer et que j'ai été plus faible qu'eux, je n'ai pas été étonnée. C'est dommage mais je ne leur en ai pas voulu du tout car, selon moi, mon élimination était logique.

 

3/ Une fois votre flambeau éteint par Denis, quels principaux regrets avez-vous alors eus ?

 

Je me suis dit que c'était dommage de ne pas continuer cette aventure et, surtout, j'étais triste que ça soit fini si vite. C'était une sacré surprise à la fois de commencer de suite par une immunité et de vivre le conseil juste après. Forcément déçue que mon aventure soit finie à peine le jeu commencé.

 

Mais la vie est bien faite, regardez ce qui m'a attendu juste après, c'est incroyable. Finalement, je crois en la bonne étoile et en la destinée. Grâce à cette élimination, j'ai été la première à me rendre sur l'île de l'exil. Je suis très contente d'avoir inaugurer cet inédit.

 

4/ Cette aventure est pleine de surprises puisque vous avez rejoint ensuite, vous venez de le dire, l’île de l'exil. Comment avez-vous réagi face à cette découverte ?

 

Cela m'a complètement reboosté. Quand je suis arrivée sur l'île, je me demandais vraiment ce que je faisais là, je m'attendais à ce que quelqu'un vienne me chercher pour retourner en France. Mais, en fait, le temps passant, me voyant encore toute seule sur cette île, j'ai réalisé que ce n'était pas tout à fait fini.

 

Je n'ai pas compris de suite, au début je pensais que j'avais peut être une mission à accomplir avant de partir. A la découverte du coffre, j'ai compris qu'il y aurait peut-être une suite. J'ai eu beaucoup d'émotions, une grande joie. Waouh, que de rebondissements dans Koh Lanta, c'est génial, c'est extraordinaire !

 

5/ Vivre et même survivre seule pendant plusieurs jours sur une île déserte vous a-t-il inquiété ?

 

Je vous dirais que, à la base, c'est le côté aventure et Robinson Crusoé qui me plaît dans Koh Lanta. D'autant plus que je ne suis pas une grande sportive.

 

Je me suis sentie comme un grand explorateur qui découvre une île pour la première fois et qui doit tout conquérir, tout explorer. C'était juste extraordinaire. Je n'ai pas eu peur mais je dois reconnaître que, quand on est seul, la solitude pèse vite. Donc très contente de jouer à l'exploratrice mais j'avais hâte quand même que quelqu'un arrive.

 

6/ Le premier épisode vous montre une nouvelle fois très joyeuse, pétillante et dynamique. Pour cette nouvelle saison, avez-vous cherché à rester la même ? Ou votre première expérience vous a-t-elle incitée à d'autres orientations ?

 

Je me suis d'abord dit qu'il fallait que je sois plus observatrice et plus méfiante. Mais, finalement, j'y suis allée comme je suis, naturelle, spontanée, vraie. Je suis restée moi, de toute façon on ne peut pas chasser le naturel donc je suis restée fidèle à moi-même, j'ai profité de chaque instant, j'ai tout savouré, avec cette hâte de découvrir ce qui pouvait m'attendre. On ne peut pas se changer.

 

7/ Pour finir, auriez-vous l'envie de faire votre sac une nouvelle fois pour une troisième aventure ?

 

Je ne me suis pas du tout posée la question. Déjà parce que les éditions spéciales n'ont pas lieu tous les ans. Et je suis plus tentée par des émissions artistiques comme « Danse avec les stars » ou pourquoi pas « Fort Boyard », programme que je trouve très sympa et qui met en avant une bonne cause.

 

Pour l'instant, regardons la diffusion de ce Koh-Lanta là et, le moment venu, on en reparlera. Mais j'avoue que je serais davantage portée vers des émissions artistiques.

 

Merci, Julie, pour votre disponibilité !

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article