Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Emmanuelle Bodin évoque son premier one woman show !

6 Octobre 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre

 

Bonjour Emmanuelle,

 

Merci d'avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog.

 

1/ Vous êtes à l'affiche, le lundi soir, au théâtre de dix heures, avec votre spectacle, « Femme au bord de la crise de mère ! ». Quel en est le contenu ?

 

Il s'agit de mon premier one woman show. Je me suis énormément inspirée de ma vie personnelle bien sûr mais aussi de celle de mon entourage avec beaucoup de bienveillance et d'humour… et j’ai aussi beaucoup d’imagination !

 

J’y aborde la condition féminine, la maternité, les rapports conflictuelles mère/fille, je m’amuse beaucoup avec les préjugés. J’interprète une dizaine de personnages, dont presque la moitié sont des hommes. Je me suis donnée des rôles qu’on ne me distribuera jamais. C'est une véritable histoire, avec un début, une fin et des rebondissements, je ne casse jamais « le quatrième mur ».

 

Le grande nouveauté pour moi dans ce spectacle est la transition entre ces différents personnages. Mon metteur en scène, Eric Delcourt, m’a particulièrement fait travailler ces passages dans la précision.

 

2/ Comment vous est venue l'envie de monter seule sur scène ?

 

J'ai mis longtemps à y venir. Ça m’avait déjà effleuré l’esprit pour le challenge et aussi parce que c’est le format idéal pour interpréter pleins de personnages. Mais ce que j’aime le plus au théâtre c’est l'interaction avec mes partenaires de jeu, ce lien si fort qui fait qu’on se comprend en clin d’œil comme un vieux couple.

 

Je pensais donc, au départ, que ce n'était pas fait pour moi. Paradoxalement c'est une rencontre qui m’a donné envie de monter seule sur scène ! Celle avec mon metteur en scène Eric Delcourt, j’ai tout de suite senti une évidence, que c’était avec lui que je devais créer ce projet! Il est particulièrement vif, créatif, minutieux, enthousiaste, j’ai été très chanceuse qu’il accepte de vivre cette aventure avec moi. Car même si je suis seule sur scène, je ne le suis absolument pas dans cette aventure artistique. Je suis même particulièrement entourée, d’abord j’ai co-écris le spectacle avec mon grand ami et ancien partenaire scène Vincent Varinier ; mon metteur en scène Eric Delcourt est particulièrement présent, précis, et exigeant tout en étant bienveillant ; nous avons crée les effets sonores et lumières avec Abou Soundz que je connais depuis plusieurs années ; la voix off du spectacle est interprétée par ma propre fille, l’associer à ce projet est fortement symbolique pour moi et la séance d’enregistrement a été un magnifique moment ; mon régisseur Mathieu Le caplain est extrêmement réactif ; l’équipe du théâtre de Dix Heures me chouchoute, c’est un peu familial quoi ! Et bien sûr l’envie de raconter mon histoire et de créer de nouveaux personnages (le rêve pour moi et pour tous les comédiens je pense) ont participé à ce désir de seul en scène.

 

3/ Selon vous, quelles sont les clés du succès de ce spectacle? Pourquoi plaît-il aux spectateurs qui viennent vous voir ?

 

Je ne sais pas ce qui fait qu'un spectacle fonctionne ou pas, même parfois c’est assez incompréhensible. Ça peut me rendre perplexe que certains petits bijoux ne rencontrent pas le succès qu’ils méritent, ça m’attriste. Et pour mon spectacle, je pense que je suis la personne la moins bien placée pour en parler, d’autant plus que je n’en suis qu’aux prémices.

De mon côté de l’histoire, je peux juste vous dire que j’adore le contact avec le public, je ressens cette complicité, je prends énormément de plaisir à jouer mes personnages et à raconter mon histoire, l’envie est plus forte que mon trac. J’essaie toujours de pousser ma folie avec sincérité, de pas être explicative.

 

4/ Quelle suite aimeriez-vous en donner  aux premières dates ?

 

Il reste, pour l'instant, deux représentations au théâtre de Dix Heures mais il va sûrement en avoir d'autres. J’ai des pistes mais comme je suis un peu superstitieuse, je ne préfère pas parler des choses tant qu’elles ne sont pas faites.

 

5/ A quelques instants de monter sur scène, comment vous sentez-vous ? Quelles sensations prédominent en vous ?

 

C'est très bizarre, je stresse pas mal les jours qui précèdent mais, le jour même et surtout dans les derniers instants, je flotte, je suis déjà sur scène. C'est étonnant et cela a d'ailleurs inquiété mon metteur en scène. Je suis dans une espèce de bulle, un sentiment étrange, sans doute dû à l'adrénaline, bien sûr je stresse un peu, mais c’est un stress galvanisant, j’ai envie d’y aller ! C'est de l'excitation et j'essaie de rester concentrée.

 

6/ Plus généralement, quels sont vos autres projets et envies artistiques actuels ?

 

Je suis à fond sur le spectacle mais j'ai toujours plein de projets. Je viens de tourner dans un épisode de la web série « MDM : Maman de merde  » de la très talentueuse Aude Lener. Je vais aussi tourner dans une série pour Arte, « Ad vitam ». D'autres projets sont en cours mais c'est encore un peu tôt pour en parler.

 

7/ Pour finir, que dire, si ce n'est pas déjà fait, pour inciter nos lecteurs à venir vous voir sur scène ?

 

C'est un spectacle où, pendant une heure dix, je me livre corps et âme et pendant lequel on rigole beaucoup. Je suis très heureuse de cela, les retours sont très positifs, après c’est la magie du théâtre, chaque représentation est unique et il faut toujours retrouver cette fraîcheur et cet enthousiasme.

Je pense que l'on s'y reconnaît, je l'ai écrit avec sincérité, même si les autres personnes n'ont pas mon histoire, les sentiments sont universels. J'essaie vraiment de transmettre au public ma joie de jouer et de partager avec eux.

 

Ce fut un plaisir, Emmanuelle, de nous entretenir avec vous !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article