Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Shemss Audat revient sur son parcours et évoque ses actualités !

30 Septembre 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

Crédit Photo : Martin Lagardère

 

Bonjour Shemss,

 

Merci d'avoir accepté de répondre à quelques questions pour le blog !

 

1/ Vous êtes une comédienne aux nombreuses cordes artistiques, sur scène, à la télévision ou bien encore au cinéma. Pourquoi prenez-vous autant de plaisir dans votre métier ?

 

Je ne me vois pas faire autre chose que cela, c'est vraiment mon oxygène. Je ne fais pas de distinction entre le plateau et la scène, j'ai fait beaucoup de danse quand j'étais petite, je chante aussi et ces endroits sont ceux où je me sens tout simplement vivante.

 

Je ne pourrais pas vivre autrement, j'ai fait plusieurs petits boulots lorsque j'étais étudiante et, clairement, ce rythme ne me convenait pas. Contrairement à la scène et au plateau, où je prends énormément de plaisir. Cela vient certainement de mon papa qui était comédien et que j'ai suivi dans de nombreuses tournées depuis toute petite. J'étais dans le ventre de ma maman quand j'assistais déjà à des répétitions et des représentations. J'ai eu la chance de voir des spectacles extraordinaires et des concerts splendides. J'ai des parents qui étaient extrêmement curieux de toute forme d'art différent et qui m'ont transmis cette curiosité, cet amour.

 

2/ Êtes-vous davantage attirée par un domaine en particulier ? Est-ce la diversité des arts qui vous intéresse ?

 

J'aime absolument tout faire et tout jouer. C'est justement ce que je trouve génial dans ce métier là, de pouvoir vivre mille vies en une. J'adorerais jouer tous les rôles que l'on pourrait me proposer et surtout ne pas être mise dans une case. Et chanter, danser aussi. J'ai fait une comédie musicale mais il me plairait dans faire d'autres. J'ai beaucoup pratiqué l'équitation, ça serait super de faire un film équestre. Pouvoir interpréter des personnages de toutes les époques, traverser les âges... J'aime beaucoup le théâtre classique, je suis une grande amoureuse de Racine et de Shakespeare, j'adorerais jouer Phèdre ou d'autres grandes figures. Entres autres mais pas que.

 

Donc, non, je n'ai vraiment pas de préférence, je suis une touche à tout et j'espère avoir l'occasion d'avoir un répertoire extrêmement varié : passer du rôle d'une grande humaniste, à celui de serial killeuse, d'une paumée... J'espère pouvoir toucher à tout, que ce soit dans le domaine de la comédie ou celui du drame.

 

3/ Spontanément, retenez-vous une expérience plus que toutes les autres ?

 

Mon premier rôle dans « Furieuse », un téléfilm pour France Télévisions, de Malik Chibane. Avoir un premier rôle est assez incroyable, il y a une sacrée pression sur les épaules. Pour le coup, je me sentais vraiment vraiment vivante. J'étais présente en amont mais aussi sur la totalité du film. Je jouais notamment avec Frédéric Diefenthal et Pascal Demolon. J'ai enregistré la bande originale.

 

D'ailleurs, c'était assez difficile pour moi de regarder le film car je m'y voyais sous tous les plans. Malgré tout, cette expérience reste forte et j'espère avoir à nouveau l'occasion d'interpréter des premiers rôles.

 

Au théâtre, je retiendrais mon seul en scène « ALLO », une nouvelle de Fellag, accompagnée à l'accordéon par Marc Perrone sur une mise en scène d'Hugues Massignat. C'était assez dingue, deux heures de spectacle seule en scène, sur un thème qui me plaisait beaucoup, celui de la guerre civile en Algérie. La cause féministe est une cause qui me tient particulièrement à cœur et le personnage que j'ai interprété en était une figure de proue. Elle a fait de hautes études de droit, comme moi, et elle se retrouve du fait des événements et de la montée de l’extrémisme en Algérie, enfermée chez elle par ses frères, ne pouvant parler que, chaque nuit, à son amoureux. C'est une très belle pièce que j'ai adorée jouer.

 

C'est toujours intéressant, en tout cas, d'être là du début à la fin du projet. Mais, de façon générale, j'ai adoré toutes les expériences artistiques auxquelles j'ai pu participer.

 

Crédit Photo : Martin Lagardère

 

4/ Le rythme sur les plateaux de tournage est généralement très soutenu. A ce titre, quelle est votre méthodologie de préparation en amont ?

 

Le rythme le plus effréné que j'ai pu connaître fut sur « Plus Belle la Vie » et bien sûr sur « Furieuse ». J'ai eu la chance d'avoir des supers partenaires de jeu. Sur « Plus Belle la vie », nous travaillions tous les soirs les scènes du lendemain, nous étions tous très consciencieux, nous avions beaucoup de plaisir à travailler et à jouer ensemble.

 

Je travaillais surtout mon texte. Sur le plateau, je faisais confiance au moment présent, au réalisateur et à la spontanéité de mon partenaire. Lorsque l'on se sent bien, on peut davantage lâcher prise car il y a un vrai rapport qui se crée. On arrive à rebondir plus facilement. On s'approprie le texte plus aisément.

 

Ce n'était pas toujours évident car cela allait très vite et, dans la même journée, on pouvait tourner des séquences d'épisodes très éloignés les uns des autres.

 

5/ Dans les derniers instants avant de rentrer sur scène, comment vous sentez-vous ? Quels sentiments dominent en vous ?

 

C'est là que l'on se sent vivant. Il y a cette excitation de retrouver la scène, de rencontrer les personnes qui sont venues vous voir. Chaque soir est une nouvelle aventure, tout est différent, l'ambiance d'une salle peut complètement vous porter ou même, par moment, vous inhiber. Nous adaptons le rythme aux réactions de la salle mais quand le public nous pousse c'est un bouleversement.

 

J'ai souvent très mal au ventre et, en même temps, je reste très excitée. Une fois sur scène, une magie folle opère alors, on oublie ce qui vient de se passer et on devient pleinement son personnage. C'est vibrant, on ressent tout. On a l'impression que toutes les cellules de notre corps sont en éveil.

 

6/ Plus généralement, quels sont vos actualités et projets artistiques actuels ?

 

Cet été, j'ai joué avec Pierre André Gilard, une lecture mise en scène d'un recueil de poèmes de Mériem Terki, une jeune poétesse extrêmement talentueuse. Elle écrit magnifiquement bien. Nous avons joué « Paroles blessées » au théâtre de Châtellerault. C'était top et j'ai vraiment hâte qu'on le reprenne. Je ne sais pas encore où mais très certainement sur Paris.

 

Je joue en ce moment un petit rôle dans « Baron Noir » sur Canal +, que je tourne entre Bordeaux et Paris. Je viens de finir le téléfilm « La pièce manquante » avec Odile Vuillemin, pour France 2. Je m'apprête à tourner dans la série « Tandem » sur Montpellier.

 

« La soif de vivre » dans lequel j'ai tourné l'année dernière avec notamment Claire Keim et Grégory Montel va bientôt être diffusée sur France 2. J'ai la chance d'avoir le deuxième rôle principal féminin. Ce fut une superbe expérience.

 

J'ai d'autres projets de théâtre et de web séries dont je ne peux pas trop parler pour le moment, si ce n'est que vous me verrez peut-être avec certains de mes anciens partenaires de « Plus Belle la Vie ». C'est en préparation...

 

Je travaille aussi sur l'écriture d'une pièce sur le thème des femmes combattantes, avec une amie, Rizlaine El Cohen. Sans oublier l'écriture d'un scénario.

 

Ce fut un plaisir, Shemss, de nous entretenir avec vous !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article