Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Pierre Montel revient sur son parcours et évoque ses projets !

25 Septembre 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

 

Bonjour Pierre,

 

Merci de nous accorder un peu de votre temps !

 

 

1/ Vous êtes un jeune artiste aux expériences variées, notamment en réalisation et dans le jeu. De façon générale, qu'est-ce qui vous plaît tant dans cet exercice ?

 

C'est une bonne question  ! Au départ, je suis allé vers des études de réalisation et je me suis rendu compte, en dirigeant les comédiens, pourquoi j'aimais cela et pourquoi je voulais faire cela. Petit, je regardais beaucoup la série «  Le caméléon  », où le personnage principal était capable d'exercer n'importe quel métier au monde. Il le faisait pour aider les gens en difficultés et rétablir, à sa façon, sainement, la justice.

 

Pouvoir devenir n'importe qui m'a intéressé, pour pouvoir arriver à me fondre dans la masse et être connecté à n'importe qui. Pour cela, il faut comprendre les gens. Pour les comprendre, il faut les observer, il faut réussir à penser comme eux, à vivre comme eux, à calquer les entités qui ne sont pas de notre caractère, les faire évoluer pour comprendre ensuite le pourquoi des choses. Donc devenir meilleur en se posant les bonnes questions qui nous amènent à ne pas faire de mauvais choix, qui peuvent nuire à une personne.

 

Ce qui sert le plus est l'observation. On apprend beaucoup en restant assis, en regardant faire les gens, en essayant de comprendre les raisons des actes, en fantasmant sur ce qui a pu se passer avant, en imaginant des histoires. Peut être alors arrivons nous à cerner le comportement de certaines personnes. C'est un ensemble de choses. Plus on maîtrise de choses, plus on comprend de choses et plus on est carré. Pour cela, pendant longtemps, j'ai fait trois métiers  : comédien, pompier volontaire et pâtissier bretzels. En gros, essayer d'aider les personnes, de les nourrir et de les amuser. Cela m'a appris beaucoup de choses, notamment d'un point de vue humain. Cela m'a fait voir le monde peut être plus posément.

 

2/ Spontanément, retenez-vous une expérience plus que toutes les autres ?

 

Non. Ce sont des petites choses qui font un canevas global. L'ensemble amène à une émancipation de la personne et à son éveil personnel. C'est un tout.

 

3/ Face au rythme généralement soutenu d'un plateau de tournage, quelle est votre méthodologie de préparation en amont ?

 

Cela dépend avec qui on tourne. Il y a des équipes qui font cela pour l'amour du cinéma, entre potes, avec qui on peut discuter et échanger les points de vues. Dans ce cas, le réalisateur sait en général comprendre le comédien et sait se remettre en question. Le rôle du comédien est vraiment orienté sur son personnage, alors que le réalisateur doit avoir une vision plus générale. Du coup, l'acteur peut parfois alors mettre en avant des petits points qui pourraient paraître des détails mais qui aident à crédibiliser son personnage.

 

Le comédien doit faire vivre son personnage, il doit donc le rendre vivant, le comprendre pour cerner les raisons de ses actes.

 

Dans le cas inverse, où l'argent est le cœur même du plateau, plutôt que l'amour du métier, toutes ces notions de compréhension des personnages passent souvent à la trappe, faute de temps.

 

4/ Quels sont vos actualités et projets artistiques actuels ?

 

Je tourne depuis quelques temps une web série, le cinquième épisode sera bientôt terminé et vous pourrez alors tous les découvrir. Ce projet bénévole est très intéressant, sur un rythme très soutenu. Cet ambiance n'est pas forcément vécue sur un plateau professionnel.

 

En parallèle, je vais peut être tourner un court métrage sur des jeunes qui vont braquer un Emmaüs. L'histoire est inspirée d'un fait réel. J'ai été interloqué et je me demande vraiment qui est la victime et qui est le plus à aider.

 

 

Ce fut un plaisir, Pierre, de nous entretenir avec vous !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article