Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Tony Bodin revient sur son parcours et évoque ses projets artistiques !

28 Juin 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

 

 

Bonjour Tony,

 

Merci d'avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog !

 

1/ Vous êtes un artiste aux multiples casquettes, comme en témoignent vos expériences notamment en télévision, en publicités ou bien encore pour des courts métrages. Qu'est-ce qui vous plaît tant dans l'exercice artistique ?

 

Ce métier me rend fier. Mon envie remonte il y a fort longtemps en fait. Avant, j'étais géomètre topographe et je sentais que cela ne me correspondait pas. Je suis un homme de terrain, pas quelqu'un qui passe sa journée derrière un ordinateur.

 

J'adorais déjà regarder les films, décortiquer les histoires. J'adorais déjà la transmission des émotions par l'acteur. Du coup, je ne me sentais pas très bien dans mon métier, qui ne faisait pas le lien avec ma passion. J'ai décidé de tout abandonner pour devenir comédien. Je suis rentré dans une école et j'ai senti réellement que la comédie m'enrichissait personnellement.

 

Pour incarner quelqu'un, il faut connaître la personne, il faut vraiment la vivre. Même le plus salaud des personnages doit être aimé du comédien. Cette «humanité» dans le procédé de l'acteur me plaît. 

 

2/ Retrouvez-vous certaines complémentarités entre ces différents domaines ?

 

Tout sert. La façon de se positionner à  la caméra est très proche par exemple. Ce qui est vrai dans un court métrage est vrai aussi en publicité ou dans une série. Mais le jeu sera différent, une publicité est très visuelle, avant d'être jouée. C'est le produit que l'on met en avant, contrairement à un court métrage qui est centré sur le comédien et sur l'histoire.

 

3/ Une expérience vous a-t-elle plus marqué que les autres ? Pour quelles raisons ?

 

Oui, un court métrage, «Le petit Cyrano», le premier professionnel auquel j'ai eu la chance de participer. Je faisais une silhouette parlante.

 

C'était du théâtre dans le cinéma. Dans l'histoire, le personnage principal de la pièce doit être remplacé au pied levé pour la dernière date. L'un des techniciens plateau, machiniste, qui est passionné par l'oeuvre et qui la connaît par coeur va alors prendre sa place. Toutefois, il est réellement amoureux de l'interprète de Roxanne et il va profiter de la pièce pour lui avouer ses sentiments. J'ai trouvé ce contenu génial et j'y ai vu un symbole car la pièce « Cyrano de Bergerac » est mon oeuvre préférée.

 

Cette première expérience professionnelle m'a définitivement convaincu de ma volonté de pousser dans ce métier. Ces cinq jours ont été une révélation, m'ont enrichi et fait apprendre plein de choses.

 

4/ Quels sont vos projets et envies artistiques actuels ? Vers quels domaines aimeriez-vous vous tourner ?

 

J'ai tourné en mai dans deux courts métrages. Dans quelques jours, j'en tourne un autre, «Une fin en soi».Où je serai le petit ami du personnage principal, une jeune comédienne qui est prête à tout pour percer dans son métier. J'aurai peur pour elle.

 

J'écris beaucoup aussi. Notamment un court métrage qui me tient à coeur. Il est original, on s'interroge sur l'évolution des acteurs dans un futur proche. Je travaille le scénario vraiment à fond.

 

Avec des amis, nous avons envie de développer une chaîne Youtube pour promouvoir des courts métrages. Pas forcément humoristiques d'ailleurs.

 

A l'inverse, le théâtre me fait peur, dans le sens où c'est un one shoot. Jadorerais en faire mais il faut trouver la bonne pièce qui me plaise. J'ai encore du mal, pour le moment, à y cerner mon univers. Mais si, un jour, je trouve le déclic, je foncerai.

 

Ce fut un plaisir, Tony, d'effectuer cette interview avec vous  !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article