Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Patrick Paroux évoque son actualité et ses projets artistiques !

27 Juin 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

 

Bonjour Patrick,

 

Quel plaisir de nous entretenir avec vous  !

 

1/ Vous êtes un artiste aux multiples casquettes, comme en témoignent vos expériences notamment en télévision, au cinéma ou bien encore sur les planches. Qu'est-ce qui vous plaît tant dans l'exercice artistique ?

 

Depuis peu, je mesure davantage le plaisir qu'éprouvent les spectateurs au théâtre ou devant l'écran. Le mien est d'être sur scène ou devant la caméra de faire passer des textes, des histoires, des émotions, c'est un partage qui me convient pleinement.

 

Cela répond a un besoin, a une envie, c'est quelque chose que j'avais toujours voulu faire depuis l'âge de huit ou neuf ans. Tout d'un coup, le réaliser, je prends cela presque comme un cadeau. C'est un plaisir d'aller au bout de son désir.

Il y a eu des périodes délicates, j'apprécie d'autant mieux le fait en ce moment de jouer au théâtre et d'être à la télévision.

 

2/ Retrouvez-vous certaines complémentarités entre ces différents exercices?

 

C'est très différent, je fais une sorte de grand écart en ce moment entre la série «Camping paradis» et le rôle d'Arnolphe dans «L'école des femmes» sur une mise en scène de Philippe Adrien. Cela n'a rien à voir, d'un côté des alexandrins de Molière, de l'autre des dialogues plus contemporains.

 

Mais c'est un exercice qui me plaît beaucoup, ce n'est d'ailleurs même pas un exercice, c'est une complémentarité. Je reste sincère quelque soit le personnage que je défend, je cherche quelque chose de juste, de vrai, pour faire passer des situations tantôt invraisemblables ou parfois très proches de la réalité.

 

3/ Spontanément, une expérience vous a-t-elle plus marqué que les autres ? Pour quelles raisons ?

 

Toutes les choses m'ont marqué au moment où je les vivais. Mais, clairement, Arnolphe est un rôle très important. Cette expérience me marque. Je vais interpréter ce rôle encore en novembre et décembre en tournée. Après près de 200 représentations, celles ci seront sans doute les dernières et je sais très bien que j'aurai certainement un petit coup de blues. Parce que c'est vraiment quelque chose de merveilleux.

 

4/ Juste avant de rentrer sur scène, quelles sensations et quels sentiments prédominent en vous ?

 

L'envie de retrouver des partenaires avec qui je pouvais discuter de n'importe quoi dans les loges pour, tout d'un coup, être projeté avec eux au XVIIème siècle. Aussi le plaisir de jouer ensemble.

 

Naturellement la conscience de la présence du public qu'il va falloir capter, séduire. La première scène de «L'école des femmes » est bien sûr en alexandrins mais elle est surtout très complexe. Avec des informations capitales qui y sont livrées, il faut avoir le souci que les gens les comprennent tout en apprivoisant les alexandrins. Je veux déjà que, tout en jouant, tout en étant concret dedans, les spectateurs captent ces informations.

 

Sans oublier bien sûr, lors des premières, la présence naturelle du trac. 

 

5/ Face au rythme soutenu d'un plateau de tournage, comment vous préparez-vous en amont ?

 

J'essaie de bien connaître mon texte même si je sais que je vais quand même me planter dedans. Alors je tente d'autant plus de me le mettre en bouche, de le dire le plus concrètement possible. Tout en pensant au partenaire en face.

 

J'ai davantage le trac quand j'entends «action» que lorsque le rideau se lève devant 800 personnes. Je suis plus intimidé par ce moment-là même si je sais pertinemment que l'on va pouvoir le refaire.

 

6/ Vous interprétez, depuis plusieurs années, le personnage de Christian Parizot dans la série à succès de TF1 « Camping paradis ». Que dire sur cette belle aventure ?

 

J'ai un vrai plaisir à retrouver tout le monde. Il y a une vraie équipe, ce qui me plaît beaucoup. Une équipe aussi bien artistique, que technique, qu'administrative. Chacun, à son poste, essaie de faire son boulot.

 

Nous sommes dans des conditions qui sont quand même pas mal, au bord de la Méditerranée, ce qui compte aussi certainement, avec aussi une bonne cantine, ce qui est toujours bien. Il y a plein de choses pour faire du bon travail.

 

Même si le scénario se répète parfois un peu et que j'aimerais alors quelques nouveautés, c'est très agréable de faire partie de cette aventure. Je suis très content de retrouver ce personnage parce qu'il râle, certes, mais pour des bonnes raisons. C'est pour cela sans doute qu'il accroche au près des gens, il ne râle pas pour râler, il a toujours des vraies raisons.

 

C'est ce que je cherche quand je vois qu'il va encore râler, je me demande comment faire pour effacer ce «encore». Je fais en sorte qu'il ait toutes les raisons d'être mécontent et de se présenter devant le directeur du camping avec quelques récriminations.

 

7/ Comment aimeriez-vous voir évoluer votre personnage ?

 

Il y a eu quelques épisodes où l'on prenait le contre pied. Par exemple, dans celui que j'interprète en ce moment, le troisième épisode de la nouvelle saison, il est obligé d'être très très sympathique avec les gens, mais il a du mal. C'est bien je trouve, c'est un effort pour lui.

 

J'aimerais bien dès fois qu'il devienne végétarien ou vegan, pour prendre quelque chose apparemment très loin de lui, et que, tout d'un coup, il ne comprenne pas pourquoi les gens se mettent à manger du boeuf. Pour qu'il engueule tous les campeurs en train de faire des barbecues avec des merguez alors qu'ils pourraient manger plus sainement. Que ce personnage que l'on peut penser bas de plafond ait des revendications que l'on puisse tout à faire comprendre. J'aimerais bien qu'il y ait un petit épisode là dessus.

 

8/ Pour finir, quels sont vos autres projets et envies artistiques actuels ?

 

J'ai beaucoup de sympathie pour le personnage de Christian Parizot. Naturellement, j'aimerais prendre le contre pied.

 

Je suis aussi curieux de travailler avec d'autres personnes, avec d'autres réalisateurs. Sans oublier d'autres pièces de théâtre. J'ai récemment d'ailleurs fait une lecture d'une pièce à deux personnages.

 

Merci Patrick pour votre disponibilité !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article