Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Sébastien Falgoux évoque son parcours et ses projets artistiques !

29 Mai 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

Bonjour Sébastien,

Merci d'avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog.

1/ Vous êtes un artiste aux multiples casquettes, notamment comédien et auteur. Qu'est-ce qui vous plaît tant dans l'exercice artistique ?

J'ai toujours un besoin d'écrire, sur des sujets de société, sur l'actualité. Ma première pièce de théâtre a traité d'un sujet politique, la deuxième était sur les années 80, la troisième que je viens de finir d'écrire traite aussi de pleins de sujets de société. Notamment l'écart d'âge entre une femme et un homme, surtout quand la femme est plus expérimentée que son mari, ce qui gêne beaucoup dans la société française. C'est toujours un énorme plaisir d'écrire des pièces.

J'écris aussi des romans, j'ai besoin d'inventer des histoires depuis que je suis tout petit. Les interpréter, c'est encore mieux. Jouer quelqu'un que je ne suis pas dans la vie m'éclate tout le temps. J'adore incarner des personnages qui sortent un peu de l'ordinaire, comme des beaufs. Cela me fait beaucoup rire. Il me plaît donc d'interpréter des personnages hauts en couleurs mais qui restent proches de la réalité. Car si cela sonne faux, je n'y arrive pas.

2/ Un domaine vous aide-t-il pour un autre ?

Oui. Car j'ai complètement les personnages en tête, que je les interprète ou non, puisque je les ai créés. Pour apprendre ne serait-ce que les répliques, c'est beaucoup plus simple avec un texte que l'on a écrit qu'avec un texte que l'on découvre. Les deux sont liés.

Je peux jouer aussi dans des choses que je n'ai pas écrites, il faut que cela me plaise, que ça sonne juste et vrai.

3/ Dans l'écriture, quelles sont vos principales sources d'inspiration artistiques ?

Les sujets de société ! Je suis quelqu'un d'assez intéressé par la politique. Pour ma première pièce, j'avais imaginé une histoire entre un premier ministre et une fille de joie au bois de Vincennes. Cette pièce m'a permis de dénoncer ce que je ne trouve pas normal en politique.

Je pars souvent d'un sujet de société pour, ensuite, inventer des personnages assez hauts en couleurs en général. Par des phrases simples, je vais donner ma vision des choses et, au passage, tacler ce que j'ai envie de tacler.

4/ Face au rythme soutenu d'un plateau de tournage, comment vous préparez-vous en amont ?

Le but est de savoir son texte. Je l'apprends, je l'essaie chez moi, je teste plusieurs interprétations. C'est vraiment quand j'entends « Moteur » que j'y vais.

J'aime bien être guidé par un réalisateur ou un metteur en scène, mais je n'apprécie pas qu'ils soient fermés. Il est important qu'ils soient à l'écoute des comédiens pour pouvoir accepter aussi des idées proposées par ces derniers. C'est à double sens.

5/ Plus généralement, quels sont vos projets et envies artistiques du moment ?

J'aimerais pouvoir faire publier mon deuxième roman. D'ailleurs, j'en ai même déjà écrit un troisième. Et un autre est en cours.

C'est l'histoire de quatre femmes qui n'auraient pas dû se rencontrer mais qui ont toutes un point commun, celui d'avoir vécu un drame le 3 juin 1999. La première, Fanny, a été incarcérée pour vingt ans de prison. La deuxième, Sabrina, a perdu son petit garçon. La troisième, Isabelle, commissaire de police, a perdu son collègue lors de l'arrestation de Fanny. La dernière est une femme transsexuelle et qui doit vivre avec ce poids. Le destin va les faire se croiser, d'où le titre « Destins croisés ».

La pièce « On va s'aimer » va être montée. J'ai les comédiens et le metteur en scène, il nous faut une production maintenant. Ce qui n'est pas évident.

J'ai aussi des projets pour participer à des longs métrages, notamment l'un sur Strasbourg cette été. Le cinéma m'attire beaucoup, notamment les grands réalisateurs. J'ai envie d'être devant une caméra. 

Ce fut un plaisir, Sébastien, de nous entretenir avec vous   !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article