Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Marylin Hopkins évoque pour nous son parcours et ses projets ! (2/3)

13 Février 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Vous êtes une femme qui assume ce qu’elle fait. Justement, quelle vision avez-vous des femmes aujourd’hui ? 

 

En France, je trouve que, malheureusement, la femme a tendance à être cachée. Dans le sens où je me suis rendue compte, au travers de mes connaissances ou lorsque je marche dans la rue, que je peux avoir des regards, des remarques déplaisantes. Ce que je trouve triste car la femme est faite pour porter des jupes, il suffit juste de regarder les films des années 50 ou 60.  

 

Je veux aussi faire passer le message qu’une femme doit être féminine et assumer son coté sexy. Trop de personnes de nos jours, surtout en France, se laissent aller, et il est dommage de ne pas profiter d’être une femme pour se mettre en valeur. Ou bien certaines ont peur du regard des hommes et d’essuyer des insultes. Il faut combattre cet état d’esprit qui est ancré en France, que la femme doit être décontractée. L’élégance et le sexy des années 50 se sont perdus.   

 

J’ai été élevée par mes grands-parents, et ma grand-mère m’a souvent parlé de son enfance. J’ai l’impression, bizarrement, que l’on a rétrogradé.  

 

Au travers de mes précédentes relations, je me suis aperçue que c’était un problème d’être sexy, de mettre des décolletés et d’assumer ses formes. C’est dommage, car ce n’est pas pour autant que l’on est forcément une fille facile. Se mettre en avant est joli, comme d’assumer sa féminité. Certaines femmes portent jean et baskets juste pour ne pas être embêtées par les hommes dans la rue ou parce qu’elles ont peur du regard parfois de leur compagnon, n’osant pas tenir tête.  

 

Je suis libre, je compte bien le rester. J’aime faire ce qu’il me plait, quitte à avoir des remarques désobligeantes. Je fais avec et je sais à présent leur répondre. Si je changeais, cela reviendrait à leur donner raison, ce dont je n’ai pas envie.

 

J’aimerais que les choses évoluent chez nous, en France, car les Français ont un esprit très étriqué, il suffit d’aller dans les pays anglo-saxons pour se rendre compte que nous sommes extrêmement et tristement arriérés.  

 

3/ De nombreux clichés vous concernant sont visibles sur la toile. Quelles sont, à ce titre, selon vous, les clés d’une photo réussie ? 

 

Il est important d’avoir confiance en soi. L’angle sous lequel on va être mis en valeur compte aussi beaucoup. Il faut également qu’il y ait un réel feeling avec le photographe, il faut se sentir à l’aise avec lui. Pour ne pas être bloqué ou crispé. Confiance et complicité sont les maitres mots pour avoir un beau résultat.

 

4/ Vous avez développé récemment votre site internet (https://marilynhotkiss.wixsite.com/marilynhopkins). Quelles thématiques y sont présentes ? 

Il y a mon blog avec les petites histoires coquines, ensuite la rubrique « Book » où l’on y retrouve une partie seulement de mes photos. Celles qui me touchent le plus ou pour lesquelles je garde un bon souvenir de la séance photos. Ou bien les photos qui ne sont pas utilisées à des fins commerciales bien entendu. 

 

Sans oublier la rubrique « Actualités » pour savoir ce que j’ai prévu dans les mois à venir. 

 

5/ En parallèle, vous coécrivez actuellement un roman. Pouvez-vous déjà nous en dire davantage ? 

 

J’écris depuis que je suis adolescente. Comme je vous le disais, j’ai mis aussi en ligne quelques nouvelles sur mon site internet. Un écrivain est donc venu me voir car il apprécie beaucoup mon style d’écriture.

 

Ce roman parle d’une histoire d’amour entre un homme et une femme, au départ virtuelle avant de devenir réelle. C’est un sujet assez léger, où beaucoup peuvent s’y retrouver. D’abord sera mise en avant la relation vue par l’homme puis vue par la femme. J’aurai, évidemment, en charge cette seconde partie.  

 

La vision n’est pas du tout la même, comme vous le constaterez. D’autant plus qu’existe une différence d’âges, l’homme ayant 40 ans et la jeune fille 25. Ce qui correspond à nos âges respectifs. 

 

Nous commençons l’écriture, la partie masculine est plus avancée. De mon côté, j’ai puisé dans mes expériences personnelles. Comme pour les petites histoires, je brode mais la base est déjà réelle.  

 

J’espère un rendu pour fin 2018.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article