Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Christine Lemler présente la pièce : "Ma belle-mère et moi, 9 mois après" !

17 Février 2017 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre

                                                  Crédit photo : Denis Tribhou

Bonjour Christine,

Quel plaisir de vous retrouver pour ce nouvel entretien !

1/ Vous êtes de retour sur scène, à la Comédie Caumartin, avec la pièce « Ma belle-mère et moi, 9 mois après ». Quelle en est l’histoire ?

J’ai presque l’impression de ne pas avoir quitté ce lieu, même si nous n’étions pas présents pendant une petite année. Je suis ravie d’être dans cette suite, où il se passe beaucoup de choses.

L’histoire se déroule chez Julien et Zoé, qui viennent d’avoir un enfant. Il est un présentateur très en vogue qui fait de grosses audiences, il ne faut donc pas dévoiler qu’il est papa car cela pourrait nuire à sa carrière. Notamment auprès de la ménagère de moins de 50 ans car elles sont nombreuses à être amoureuses de lui.

Yoann, qui est le confident et un peu l’homme à tout faire de Julien, doit, quant à lui, toucher un gros héritage. Pour pouvoir en bénéficier, il a mis enceinte la maman de Zoé. Celle-ci va débarquer et semer la zizanie. Yoann, un peu gaffeur, va vouloir essayer de rattraper le coup pour sauver Julien et va manipuler Zoé, qui finira par se venger.

De nombreux rebondissements surviennent tout au long de cette comédie très drôle.

2/ Comment votre personnage a-t-il évolué ? Que lui arrive-t-il à présent ?

Zoé est beaucoup plus présente et davantage de facettes sont dévoilées. Elle reste dans la sincérité.

Les rôles sont beaucoup plus homogènes et répartis, cela fonctionne vraiment bien et notre quatuor tourne à merveille.

3/ Quelles sont, selon vous, les clés de réussite de cette pièce ?

Il y a des rebondissements dès le début. Nous emmenons les spectateurs avec nous. C’est une nouvelle histoire et, même si vous n’avez pas vu la première pièce, vous prendrez du plaisir à venir nous voir. Pour les fidèles, des clins d’œil sont aussi à retrouver.

Nous nous entendons très bien, il n’y a pas d’égo, nous sommes heureux d’être ensemble sur scène, de partager. Le public le ressent, il y a vraiment un échange entre la salle et ce qui se passe dans la salle. Des gens qui avaient vu le un nous ont dit que cette suite est encore plus forte, c’est encore plus drôle car cela fuse de tous côtés.

4/ Jouez la suite d’une première pièce implique-t-il des différences particulières, comparativement à une histoire plus singulière ?

Oui et non. Même si nous connaissons nos personnages, c’est une autre histoire. Il y a des caractères qui ressortent plus que d’autres. Je l’aborde comme une nouvelle pièce.

Nous avons une vraie force, celle de tous nous connaitre. Le travail des répétitions a été beaucoup plus rapide qu’on ne le pensait. Nous étions tout de suite dedans.

5/ A long terme, envisagez-vous une tournée pour la pièce ? Ou même un troisième volet de vos aventures ?

Pourquoi pas effectivement une tournée un peu partout puis une suite. Mais nous ne savons pas encore, pour le moment.

6/ Plus généralement, avez-vous d’autres projets qui se dessinent ?

Je me concentre sur cette nouvelle pièce. J’écris aussi, j’espère pouvoir arriver au bout de cette aventure pour que la pièce soit jouée. Je n’ai pas la prétention d’être un auteur, je trouve cela amusant même si c’est un travail de fond et d’orfèvre.  Parfois je passe une journée sur une page.

J’adorerais pouvoir proposer cette comédie à l’équipe avec laquelle je joue actuellement. Nous nous entendons tellement bien que ce serait un vrai bonheur. Nous sommes une vraie famille, un vrai petit cocon.

7/ Que dire, en conclusion, pour inciter les lecteurs à venir voir la pièce ?

Vous allez passer 1h 20 de rire, ce n’est que du bonheur !

Merci Christine de nous avoir à nouveau accordé un peu de votre temps.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article