Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Aline Hamou : actualités, projets, parcours - elle nous dit tout !

20 Décembre 2016 , Rédigé par Julian STOCKY

 

Bonjour Aline,

Quel plaisir d’effectuer cette interview avec vous !

1/ Vous êtes une artiste aux multiples casquettes, comme en témoignent vos expériences notamment sur grand écran, sur petit écran et sur scène. Qu’est-ce qui vous plait tant dans l’exercice artistique ? Pourquoi prenez-vous chaque jour autant de plaisir à exercer ce métier, et même ces métiers ?

Vous avez raison de dire « ces » métiers, car même s’ils font partie d’une même famille, l’exercice du jeu sur scène est extrêmement différent de celui face à la caméra. J’ai eu l’occasion de jouer sur les planches et j’aime particulièrement l’interaction avec le public. Le théâtre me semble être plus difficile que le jeu face à la caméra car une fois sur scène, nous n’avons plus le droit à l’erreur. Tout doit être calé au millimètre afin qu’il y ait du rythme et que l’on ne perde pas l’attention du public. Au cinéma, c’est différent. On joue uniquement avec son partenaire mais on oublie la présence des caméras et de l’équipe technique. Les scènes peuvent être tournées jusqu’à des dizaines de fois pour obtenir exactement ce que recherche le réalisateur. Je ne pourrai pas vous dire si je préfère le jeu sur scène ou sur un écran. 

Ce qui me passionne et m’anime, c’est de pouvoir jouer des personnages complètement différents, quelqu’un que je ne suis pas du tout ou que je n’oserais pas être dans la vie. J’ai l’impression de vivre plusieurs vies à la fois et comme je suis quelqu’un qui ne supporte pas la routine, cela convient à ma personnalité. Ce qui me plaît évidement, c’est aussi de pouvoir créer ou recréer des sentiments sincères, de les vivre pleinement et de les partager avec mes partenaires de jeu. Ce métier m’apprend également tous les jours à être un peu plus tolérante car je me dois de comprendre les personnages que j’interprète et de ne jamais les juger. 

2/ Ponctuellement, retrouvez-vous une certaine complémentarité entre les différents exercices artistiques évoqués ?

L’un ne va pas sans l’autre. C’est grâce aux cours de théâtre que je me sens plus à l’aise face à une caméra. J’y ai appris à respirer, à placer ma voix et à utiliser mon corps dans l’espace. 

3/ Face au rythme soutenu d’un plateau de tournage, comment vous préparez-vous en amont ?

Pour ma part, la première étape est de me débarrasser de mon texte. C'est-à-dire le connaître sur le bout des doigts pour pouvoir me concentrer sur l’interprétation. J’aime arriver à l’heure sur un plateau pour ne pas laisser de place au stress.

Quand il n’y a pas de répétition en amont, cela me permet aussi de rencontrer mes partenaires de jeu que je ne connais pas toujours et de répéter avec eux en loge maquillage. 

4/ Juste avant de rentrer sur scène, quelles sensations prédominent en vous ?

J’ai joué dans la pièce « les champions de l’amour » mise en scène par Frank Victor il y a 2 ans, et derrière le rideau les sensations se mélangeaient. Une boule au ventre avec un certain stress, mais aussi une grande adrénaline et l’envie impatiente que le rideau s’ouvre.

Une fois sur scène, la peur disparaît car on est dans le jeu. 

5/ Plus généralement, quels sont vos projets et envies artistiques actuels ?

J’ai joué en télévision dans des fictions sur TF1 et France 2 et joue actuellement un rôle semi-récurrent dans une série diffusée sur TMC, mais le cinéma fait partie de mes priorités. Il y a un an, après un casting à Paris, j’ai obtenu le rôle de Marylin dans le long métrage « Paris holiday », du réalisateur hongkongais James Yuen. le film a été diffusé dans plusieurs pays en Asie.

J’apparaitrai également l’année prochaine dans le film « Je la rencontrerai » de Raphaël Kirgo aux côtés du comédien Quentin Santarelli ou encore dans le prochain film de Syrine Boulanouar dans lequel je joue une scène avec Eléonore Sarrasin et l’artiste Sneazzy. Pour ce qui est du théâtre, je n’ai malheureusement pas le temps en ce moment mais il est clair que j’y reviendrai un dès que j’en aurai l’occasion. 

Merci Aline pour votre gentillesse et votre disponibilité !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article