Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Samuel Charle nous présente ses deux spectacles !

23 Octobre 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre


Bonjour Samuel,

Quel plaisir d’effectuer cette interview en votre compagnie !

1/ Vous êtes actuellement à l’affiche, au théâtre du Marais, de votre on-man show « Samuel Charle- Seul en scène ? ». Pour commencer, comment décrire ce spectacle ? Quels thèmes y sont abordés?

C’est un spectacle qui navigue entre One man show, seul en scène et Théâtre. J’y interprète une galerie de personnages (Pasteur, secrétaire, femme enceinte, paysan…) tous très décalés avec différents thèmes abordés comme le couple, la maternité, la solitude, la mort. J’y parle également de mes origines meusiennes. 

C’est une comédie barrée, lunaire, avec des apparitions de personnages dans les sketchs d’autres personnages. J’ai essayé de trouver un lien, un liant entre tous les personnages pour qu’il y ait une histoire à suivre. C’est un peu comme un puzzle où les choses s'emboîtent petit à petit. Je ne voulais pas faire une suite de sketches sans aucun rapport entre eux.


2/ Comment, d’un point du vue artistique, passez-vous facilement d’un personnage à un autre ?

En répétant beaucoup. Une fois que les choses sont en places, il faut le penser. “Voilà, maintenant je suis une secrétaire de 65 ans” et si tout se passe bien, on le devient. Il y a à chaque fois des ruptures, dans le corps, la voix ou les gestes qui aident à “changer de peau”.


3/ Quelles ont été vos principales sources d’inspiration ? 

Les gens que je croise. Souvent, sans s’en rendre compte, les personnes avec qui je parle me disent des choses très drôles, très touchantes. J’ai juste à être attentif, à l’écoute et ensuite retranscrire leurs paroles. Des fois, il n’y a même rien à changer, c’est déjà un sketche.

Il y a quand même une part d’imagination. Notamment les liens entre les personnages et les
sketches. Je mets en scène mon propre enterrement et ça jusqu’à présent, ça a été imaginé.


4/ Quels sont, selon vous, les clés de réussite de ce spectacle ?

Le fait justement que ça ne soit pas un one-man show classique. Cela sort de ce que l’on a l’habitude de voir. Je ne m’adresse pas directement aux gens, comme dans du stand-up.

C’est un spectacle très loufoque et ce qui le différencie des autres, c’est justement, l’histoire brodée entre les différents personnages.


5/ En parallèle, dans le même lieu, vous interprétez « Les anciennes odeurs », aux côtés de Yannick Debain. Quelle en est l’histoire ?

C’est une très jolie pièce de Michel Tremblay, un très grand auteur québécois. C’est l’histoire d’une passion entre deux garçons qui ont été ensemble pendant 7 ans et qui se retrouvent un soir pour parler de leur relation passée, et de leurs problèmes respectifs. On s’interroge sur comment on réagit soi-même dans la relation après la séparation. Pendant une heure dix, ils se parlent de thèmes très précis, comme la mort, la rupture, la solitude,… c’est très bien écrit.

La sexualité est aussi abordée dans la pièce.


6/ Comment décririez-vous votre personnage ? Quelles en sont ses principales caractéristiques ?

C’est un jeune homme de 28 ans, qui est vedette d’une série populaire, d’une sitcom. Il aimerait bien faire autre chose, notamment jouer des pièces classiques. Il ne se retrouve pas forcément dans son travail, il est frustré par cela. Il a passé 7 ans avec Jean-marc à un âge où on se construit, d’où l’importance de Jean-Marc pour lui. Le soir où se déroule l’action, Luc vient chercher du réconfort chez son ex compagnon, il est dans une période de doutes et de questionnements et comme souvent dans ces cas là, on se tourne vers ceux qu’on aime.


7/ Jouer deux spectacles différents le même jour implique-t-il une organisation et/ou une
préparation particulière ?

Pas tellement. Il faut juste tâcher d’avoir une bonne hygiène de vie, bien dormir, bien manger et ça roule!


Merci Samuel de nous avoir accordé un peu de votre temps !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article