Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Maeva Pasquali - actualité, projets, parcours, elle nous dit tout !

12 Octobre 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre, #Télévision

Maeva Pasquali - actualité, projets, parcours, elle nous dit tout !

Bonjour Maeva,

Quel plaisir d’effectuer cette interview en votre compagnie !

1/ Vos diverses et nombreuses expériences au théâtre, au cinéma et en télévision témoignent de la diversité de vos cordes artistiques. Qu’est-ce qui vous plait tant dans ce métier ?

C’est justement la diversité, qui permet de travailler sa voix différemment. Le travail n’est pas le même au théâtre ou devant une caméra, ni même en radio. C’est enrichissant !

Cela permet de moduler un peu son jeu et l’approche, du coup, n’est pas la même selon le domaine. Les personnages ne sont jamais écrits de la même façon, que ce soit en radio ou bien encore en doublage. Il faut essayer, dans ce cas, de s’approprier le rôle bien qu’il ait déjà été interprété.

2/ Quelles complémentarités retrouvez-vous entre les différents exercices artistiques évoqués ?

Tout sert, évidemment. Mais je ne pourrais pas vous dire quels sont les liens. Ce sont des choses que l’on intègre, que l’on a au fond de soi, qui d’un seul coup ressortent.

Les différentes expériences nourrissent l’acteur.

3/ Le rythme sur un plateau est généralement très soutenu. Comment vous préparez-vous en amont pour ensuite être efficace face au réalisateur ?

Je lis le scénario plusieurs fois, pour avoir une chronologie. D’autant plus pour les séries, où les scènes ne sont jamais tournées dans l’ordre. Surtout, j’ai la chance d’apprendre très rapidement, j’ai une mémoire photographique. Typiquement, pour une scène, j’arrive à me souvenir du texte après deux à trois lectures seulement.

Le travail, je pense, est aussi inconscient : au cours de la journée, je pense à des choses qui serviront ensuite à l’interprétation du rôle. Il y a donc une grande part de travail en amont. Souvent, je cherche un parfum qui m’aide ensuite à trouver le caractère du personnage.

Je ne juge jamais ce dernier, même quand il est un peu border line. Pour justement être libre dans l’interprétation.

4/ Sur les planches, quelles sensations vous gagnent juste avant de monter sur scène ?

Beaucoup d’angoisse et de peur ! Pour tout vous dire, j’ai une petite voix dans la tête qui me fait espérer l’annulation de ma participation. Mais, une fois rentrée sur scène, je suis très très heureuse, évidemment.

Malgré l’expérience, je n’ai pas de petites astuces personnelles pour limiter ce stress.

5/ Plus globalement, quels sont vos actualités, vos projets et envies artistiques actuels ?

Je suis ravie d’avoir eu une année chargée. J’ai joué une pièce en alternance avec Jessica Borio, au Palace et au Gymnase : « Hier est un autre jour », avec Laurent Gamelon notamment. Puis « Les égoïstes anonymes », de Jérôme de Verdière, avant d’enchainer une autre œuvre du même auteur, « Un banc pour deux ».

J’ai également tourné avec Stéphanie Clavier, sans oublier bien entendu la poursuite de la série de TF1 « Clem ».

Nous allons essayer de vendre les deux dernières pièces citées à des festivals, pour continuer à les faire vivre. En parallèle, j’ai racheté les droits d’une pièce américaine sur la vie d’Henry Miller, que j’ai traduite et que j’aimerais monter. Mais c’est compliqué, car il y a beaucoup de personnages.

6/ Pour finir, que dire à nos lecteurs pour les inciter à continuer de s’intéresser à l’art ?

L’art et la culture sont synonymes d’ouverture d’esprit, de richesse et de découverte de ce qui se passe ailleurs. Sans ces deux domaines, nous ne sommes rien.

Merci Maeva pour votre gentillesse et votre disponibilité !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article