Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Emilie Lecouvey - Actualité, projets, parcours, elle nous dit tout !

4 Octobre 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre

Emilie Lecouvey - Actualité, projets, parcours, elle nous dit tout !

Bonjour Emilie,

Quel plaisir d’effectuer cette interview avec vous !

1/ Artiste aux multiples casquettes, comédienne, metteur en scène et professeur d’art dramatique, qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans votre parcours jusqu’à présent ?

Je retiens spontanément mes expériences de comédienne, car il s’agit de ma casquette principale. C’est pour être sur scène, y vivre des émotions et transmettre au public que j’ai voulu faire ce métier.

Il s’agit donc de ma corde artistique préférée.

2/ Quelles complémentarités partagent ces différents domaines artistiques ?

La complémentarité me sert beaucoup dans l’enseignement. Si un professeur ne joue pas lui-même, il est ensuite très difficile de se mettre à la place des élèves. Il faut, je pense, rester en contact avec le milieu professionnel pour pouvoir bien enseigner. C’est plus sain.

Le fait d’enseigner aide également à la mise en scène, car l’on sait alors mieux parler aux comédiens. On les dirige de façon plus fine et plus profonde. L’adaptation psychologique aux différents acteurs est ainsi plus simple.

3/ Etes-vous principalement attirée par l’un d’entre eux en particulier ou est-ce plutôt l’ensemble qui vous plait ?

Je ne sais pas si j’ai des plans précis sur cela. Je fonctionne plutôt aux opportunités, à l’envie du moment. Mais je pense que si je devais faire des choix, je privilégierais plus le côté comédienne.

Cependant, en ce moment par exemple, du côté de l’enseignement, je suis curieuse en ce qui concerne l’art-thérapie. Travailler dans une notion d’aide aux personnes par le biais du théâtre doit sans doute être passionnant. Un projet pour l’avenir pourquoi pas?

4/ Au théâtre, juste avant de rentrer en scène, que ressentez-vous ? Quels sentiments vous animent ?

Toujours le stress. Je suis une traqueuse. Au fil des représentations, ce sentiment diminue mais il y a, je trouve, toujours quelque chose qui peut stresser. Par exemple la présence dans la salle d’un critique, d’un journaliste, d’un professionnel ou d’amis. Ces situations où nous sommes jugés sont plus anxiogènes que les autres.

Chaque représentation est, je trouve, un challenge. Mais il faut arriver à se détendre et à profiter. Ce qui est le cas lorsque le spectacle est commencé.

Avant le début, je me dis qu’il faut que je m’amuse. C’est la condition principale. Je pense au fait qu’il faut que je lâche prise. J’y arrive plus ou moins facilement selon les jours.

5/ Vous êtes une habituée des planches, avec plusieurs spectacles différents notamment cette année. Comment passe-t-on facilement d’un rôle à un autre ?

C’est une bonne question ! Mais je crois que cela se fait assez naturellement. On ne se comporte pas de la même façon quand on va écouter un concert de rock ou un concert classique, car ce sont deux choses différentes.

J’essaie de cloisonner car je sais que les spectacles sont tous singuliers. Je les aborde donc de façon différente.

6/ De façon plus globale, quels sont vos projets et envies artistiques du moment ?

A partir du mois d’octobre, je vais avoir la chance de jouer trois spectacles. Deux comédies de Feydeau, un de mes auteurs fétiches : « La dame de chez Maxim » et « Le dindon ».

Dans le premier, j’y interprète une prostituée qui a un accent titi parisien, avec une petite chanson pas piquée des hannetons que je vous invite à découvrir. Dans l’autre, je suis Lucienne, une femme trompée par son mari, qui veut se venger de lui.

Enfin, « Les entretiens d’embauche », un spectacle de café-théâtre, est dans un registre bien différent. Il s’agit d’une suite de sketchs sur le thème, où je joue tour à tour une recruteuse ou la candidate. C’est davantage de l’humour absurde, écrit par Mathias Sénié.

En parallèle, je vais faire un stage de chant, et j’en suis très contente. A plusieurs reprises, j’ai eu la chance de chanter pendant mes spectacles et ces expériences m’ont bien plu. M’orienter vers la comédie musicale est quelque chose qui m’intéresse tout particulièrement.

7/ Pour conclure, qu’aimeriez-vous dire aux lecteurs pour les encourager à continuer de s’intéresser à l’art et la culture, quelle qu’en soit la forme ?

A notre époque, la culture est quelque chose de nécessaire. C’est un moyen d’éducation, une lutte contre l’obscurantisme. Le théâtre en particulier, où l’on parle directement aux gens, est l’espace privilégié de la liberté d’expression. La scène est à la fois une source de divertissement, mais aussi d’apprentissage, d’éducation et de réflexion.

Merci Emilie pour votre gentillesse et votre disponibilité !

ACTUS

Les Entretiens d'Embauche, les 6, 13, 15, 16, 22, 23 octobre; les 5, 6, 19, 20, 26, 27 novembre; les 3, 10, 17, décembre au café-théâtre le Soum-soum

La Dame de chez Maxim, le 9 octobre, 27 novembre, les 4,11 et 18 décembre au Théo Théâtre

Le Dindon, le 15 octobre, les 5 et 19 novembre, et le 10 décembre au Théo Théâtre

Renseignements www.billetreduc.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article