Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Caroline Laure Dislaire évoque pour nous son actualité et ses projets !

25 Octobre 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre

Bonjour Caroline,

Merci de répondre à quelques questions pour notre blog.

1/ Vous êtes actuellement à l’affiche, à la Comédie République, de la pièce « Le clan des divorcées ». Comment présenter simplement l’histoire ? Quelles thématiques y sont mises en avant ?

C’est l’histoire de trois femmes divorcées, qui vivent toutes dans des univers très différents. Une bourgeoise, une anglaise sexy et une un peu plus « crue ». Pour des questions de budget, elles vont  vivre sous le même toit et vont devoir apprendre à se connaitre et à s’apprécier.

Elles n’ont pas vraiment de point en commun, si ce n’est la recherche d’un amoureux. La pièce est drôle, car elle tourne autours de toutes ces différences.

2/ Quelles sont les principales caractéristiques de votre personnage ? Comment décririez-vous Mary ?

Elle est extravagante, simple, gentille, légère et drôle et en même temps très charismatique, les gens s'attachent vite à elle, son rêve est de trouver son homme idéal.    

Au contraire de ce que l'on peut penser, ce n'est pas un rôle si facile, parfois les spectateurs ont tendance à ne pas faire de différence entre le personnage fictif et le comédien.

Pour parvenir à une bonne performance, il ne faut pas se poser de question et y aller à fond, car c'est ça le métier, donner son corps à un personnage qui peut être très loin de l'acteur, enfin en tout cas ça a l'air de bien fonctionner.   

3/ La pièce est un carton depuis de nombreuses années. Selon vous, pourquoi ? Quelles sont ses principales clés de réussite ?

Dans le monde entier, près de 9 millions de spectateurs ont vu la pièce. Dans de multiples pays, aux quatre coins de la terre.

C’est une pièce excellente, c’est un moment de détente, les blagues sont légères et bien écrites. Le rythme est présent pour faire rire en permanence, ce qui est l’unique objectif de ce spectacle. La détente est assurée, vous passerez un chouette moment. J’ai même entendu dire que la pièce devrait être payée par la sécurité sociale.

Jouer ce spectacle est un réel bonheur. 

4/ La distribution est alternante. Justement, comment parvenez-vous à vous adapter, selon les partenaires qui vous entourent sur scène ?

Mon jeu est à peu près pareil, même si quelques petits détails changent. Les complicités avec nos partenaires sont différentes. Mais les adaptations sont minimes, elles se retrouvent surtout dans le regard.

5/ De façon plus générale, quels sont vos autres projets et envies artistiques actuels ?

Je suis attirée par des rôles de comédies et j’adore interpréter aussi des femmes fortes mais avec des faiblesses, notamment dans la relation avec les enfants.

6/ Vous êtes aussi, au Brésil, animatrice de télévision. Quelles complémentarités y retrouvez-vous avec votre jeu sur scène ?

Je dirais plutôt que la scène m’aide pour tout le reste. J’ai présenté au Brésil une émission de sport et, devant la caméra, c’est mon expérience sur les planches qui m’a permise d’aller de l’avant. Notamment pour l’expression. Maintenant, je suis moi-même, ce qui n’était pas forcément le cas avant.

Au théâtre, je n’ai pas de stress avant de monter sur scène. Je suis plutôt contente de retrouver le public. C’est un moment très simple et très heureux pour moi.

7/ Pour finir, que dire pour inciter les lecteurs à venir voir la pièce ?

Si vous voulez un moment de détente, de rire, de complicité et d’identification dans la vie quotidienne, venez nous voir ! Vous passerez une bonne soirée.

Si vous voulez déstresser, un bon conseil, assistez à une de nos représentations ! 

Ce fut un plaisir, Caroline, de nous entretenir avec vous !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article