Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Shéraze Said évoque la pièce "Mars et Vénus, la guerre des sexes" !

16 Août 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre

Shéraze Said évoque la pièce "Mars et Vénus, la guerre des sexes" !

Bonjour Shéraze,

Merci d’avoir accepté de répondre à quelques questions pour le blog.

1/ Vous êtes actuellement à l’affiche, à l’Alambic Comédie, de la pièce « Mars et Vénus, la guerre des sexes ». Quel en est le contenu ? Quelle histoire y est racontée ?

C’est l’histoire des couples, comme le titre l’évoque assez clairement. Mars représente l’homme et Vénus la femme. Le tout dans un vaste programme, autours de deux planètes qui ne se comprennent pas vraiment.

La pièce en parle de façon ironique, évoque les stéréotypes que cela peut engendrer et la cohabitation de deux mondes différents qui finissent par se croiser lorsque l’homme et la femme vivent ensemble.

2/ Comment présenteriez-vous votre personnage ? Quelles en sont ses principales caractéristiques ?

Vénus est la caricature de la femme, dans cette pièce-là en tout cas. Elle est un peu lunatique, il y a des jours où elle sourit et d’autres un peu moins où elle gronde son Mars. Elle est assez exigeante, un peu fofolle voire même parfois hystérique.

Osons le terme, il lui arrive aussi d’être chiante. Mais c’est ce qui fait son charme. Cela est d’ailleurs très apprécié du public, qui en rit beaucoup.

3/ La pièce plait beaucoup aux spectateurs. Justement, quelles sont, selon vous, ses principales clés artistiques ? Qu’est-ce qui plait tant au public ?

Même si la pièce reste une caricature, les spectateurs s’identifient beaucoup aux personnages et aux situations. De nombreux couples (mais pas uniquement) viennent nous voir et, à chaque fois, en ressortent hilares.

Les scènes rappellent tellement le quotidien de la vie à deux que certaines personnes répondent même parfois aux répliques à notre place, comme si elles avaient écrit la pièce, tellement nous jouons leur vie.

4/ La distribution est alternante, puisque vous partagez le rôle avec Fabienne Tendille. Comment se passe la cohabitation ? Discutez-vous des petites astuces et améliorations testées sur scène ?

Oui, bien sûr ! Nous partageons ce qui a bien fonctionné car c’est de l’art vivant, donc l’interaction avec le public est quelque chose de très important.

Des petites choses apparaissent parfois spontanément dans la magie de l’instant, que nous gardons pour la suite afin de les inclure dans la pièce. Du coup, cette dernière évolue régulièrement.

5/ Dans quel état vous trouvez-vous, à titre personnel, lors des derniers instants juste avant de rentrer sur scène ? Etes-vous dominée par la peur ou la joie ?

Tout dépend en fait des soirs, je dois bien l’avouer. Notamment si des personnes que je connais sont présentes ou non dans le public. Mais, en général, c’est plus de l’excitation positive et de l’envie d’échanger avec les gens. Car c’est une pièce vraiment très drôle que nous prenons énormément de plaisir à jouer. C’est toujours aussi agréable de l’interpréter.

L’envie d’y aller est donc le sentiment qui prime.

6/ De façon plus générale, quels sont vos autres projets et envies artistiques du moment ?

Pour avoir joué plusieurs comédies de boulevard, un peu café-théâtre, j’ai aujourd’hui l’envie de me tourner aussi vers d’autres formes de théâtre.

J’aimerais beaucoup m’ouvrir aussi à la télévision et au cinéma. C’est un peu plus difficile de s’y frayer son chemin, cela va demander plus de temps mais j’essaie, notamment au travers de court-métrages, de me faire au jeu face caméra qui n’est pas du tout le même que celui sur scène.

7/ Pour finir, qu’aimeriez-vous dire aux lecteurs de cet entretien, si ce n’est pas déjà fait, pour les inciter à venir vous voir sur scène ?

Venez, parce que c’est très drôle. Surtout, c’est un peu comme « Un gars, une fille », mais sur scène. C’est frais, c’est drôle, vous verrez la vie de ce couple pendant un an, au travers de différents tableaux de leur vie.

Vous vous reconnaitrez sans doute dans plusieurs d’entre eux. C’est toujours un agréable moment passé ensemble, que nous prenons beaucoup de plaisir à partager avec vous.

Ce fut un plaisir, Shéraze, d’effectuer cette interview en votre compagnie !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article