Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Pierre Alam : son parcours, son métier, son actualité, ses projets. Il nous dit tout !

8 Mai 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Radio

Pierre Alam : son parcours, son métier, son actualité, ses projets. Il nous dit tout !

Bonjour Pierre,

Merci d’avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog !

1/ Vous êtes un comédien aux nombreuses expériences. Notamment sur les plateaux de tournage mais aussi dans les studios de voix. D’où vous vient cette passion pour l’art ?

En fait, tout a commencé dès mon plus jeune âge. A cinq ans, j’étais bloqué devant la télévision quand je voyais des films. C’est quelque chose qui me touchait personnellement. Tout au long de mon enfance et de mon adolescence, ma famille et les amis de ma maman m’ont encouragé à pratiquer du théâtre. En fait, je refaisais des scènes cultes de films, déjà à l’âge de six ou sept ans. Cela ne m’a d’ailleurs jamais quitté, je l’effectue encore aujourd’hui.

J’ai donc toujours eu une énorme passion pour le cinéma, pour les histoires, pour les comédiens qui me faisaient rêver, qui m’apportaient des choses, qui me faisaient même changer en me montrant d’autres perspectives que mon quotidien.

Vers 16 ans, je n’avais plus la tête aux études, j’ai alors pris une décision lourde de conséquences, arrêtant l’école pour me lancer dans le théâtre. Choquant d’autant ma maman, qu’elle avait toujours tout sacrifié pour que je fasse des études.

J’ai intégré les cours Simon, avant de me rendre compte que la technique et la formation enseignées ne répondaient pas à mes attentes. Pour mieux rejoindre l’école FACT, sur la base de la formation de l’actor studio. J’y ai appris la sincérité, en utilisant mes propres émotions, pour être crédible et original. Ces cinq années m’ont permises de m’émanciper, de trouver mon style, au travers notamment d’une dizaine de pièces de théâtre jouées en France et à l’étranger. J’en retiens qu’il ne faut pas être dans l’attitude, mais dans la sincérité. Emergent alors des choses profondes et vraies qui vont toucher le public. La technique de l’actor studio nous apprend à être autonomes, pour pouvoir travailler un rôle seul.

La première pièce que j’ai jouée à ma sortie des cours, au Guichet Montparnasse, a plu à la critique, ce qui m’avait alors fortement touché. Avant de partir, avec un autre spectacle, deux mois en tournée en Nouvelle-Calédonie.

2/ Qu’est-ce qui vous plait tant dans l’exercice artistique ? Pourquoi y prenez-vous autant de plaisir ?

Ma vie personnelle et ma vie familiale font que j’ai une grande sensibilité. Forcément, je suis sensible à l’art, quelle qu’en soit sa forme. J’en suis un grand passionné. Pour moi, le cinéma, le septième art, concentre de l’émotion, véhicule des sensations, des perspectives, des ouvertures d’esprit, nous permet de voyager, de voir des choses aussi que l’on ne pourrait pas voir dans la vie de tous les jours. Ajoutons que les plus grands films ne seraient pas ce qu’ils sont sans la musique.

Aujourd’hui, mon grand bonheur est de pouvoir interpréter des personnages complètement différents, de me remettre toujours en question et de me donner des objectifs.

3/ Quelles principales complémentarités et, à l’inverse, différences avez-vous retrouvé dans vos prestations sur un tournage ou derrière le micro ?

J’ai toujours été sensible aux voix et il ne faut pas se leurrer, la France est certainement l’un des meilleurs pays en termes de doublage, si ce n’est le meilleur. Nous avons des comédiens voix formidables, parce que ce sont des comédiens avant tout.

Même si je prends énormément de plaisir dans cet exercice, je ne peux honnêtement pas vous dire, malgré mes dix années d’expérience, s’il existe une complémentarité avec la comédie. Ce sont des exercices différents car il existe plusieurs domaines dans la voix off : Doublage, publicité, documentaire ect... Quand je fais de la voix, je mets en avant mon organe et ce qu’il y a derrière, pour rester sincère. Quand je suis comédien, de part ma formation d’actor studio, je ne pense jamais à ma voix, elle sort naturellement.

A l’heure actuelle, ces différents exercices me semblent donc bien différents. La seule chose commune est le jeu d’acteur, ce qui est déjà pas mal !

4/ Quels sont vos projets artistiques actuels ? Vers quels domaines et/ ou thématiques aimeriez-vous vous tourner par la suite ?

Je joue actuellement dans la web-série « Imaginons que », réalisée Fabrice Caudron, sur la chaine Studio Movie. Ce sont des scènes détournées de films cultes, dans lesquelles j’ai beaucoup de plaisir. Nous sommes un petit collectif de comédiens et tournons régulièrement. Je me rapproche ainsi de mes rêves et plaisir d’enfants. C’est un bonheur fabuleux. La série est très agréable à regarder et fonctionne très bien.

J’ai eu la chance, l’été dernier, de tourner un très beau film, au scénario brillant, qui s’appelle « Le voyageur », réalisé par Hadi Ghandour. L’histoire se déroule à 80% en France, le reste au Liban. Le second rôle que j’interprète est très important, intervenant dans les scènes clé du film. Ce fut une très belle expérience, intense où j’ai vraiment pris un énorme plaisir à jouer ce rôle de professeur. J’ai hâte de découvrir le résultat définitif.

Sans oublier des petits tournages dans des séries populaires.

Un projet théâtral, pour un rôle principal dans une belle comédie, est en cours de développement. Comme je suis superstitieux, je ne rentrerai pas plus dans les détails.

Concernant les voix, je suis actuellement très actif pour le cinéma, la télévision, la radio et les jeux vidéo.

5/ En conclusion, comment inciter les internautes fidèles du blog à poursuivre leur passion pour l’art, quelle qu’en soit la forme choisie ?

Je les incite à continuer de lire votre blog, qui permet de s’intéresser aux parcours de gens passionnés, qui se battent au quotidien pour vivre de leur métier, ce qui n’est pas facile. La morale de l’histoire est de dire qu’il ne faut jamais lâcher ses rêves. Une fois concrétisés, ils sont une source de bonheur chaque jour.

Intéressez-vous aux artistes, car ils ont quelque chose à dire et à transmettre, du bonheur comme de la tristesse. Mais des émotions avant tout.

Ce fut un plaisir, Pierre, d’effectuer cette interview en votre compagnie !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article