Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Karim Saison, artiste aux nombreuses casquettes, revient pour nous sur son parcours et évoque ses projets !

2 Mai 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Karim Saison, artiste aux nombreuses casquettes, revient pour nous sur son parcours et évoque ses projets !

Bonjour Karim,

Quel plaisir d’effectuer cette interview en votre compagnie !

1/ Votre parcours met en avant les différentes cordes de votre arc artistique, au travers notamment de vos expériences en télévision, en courts-métrages, en publicité mais aussi au travers de photos. Quel regard portez-vous sur votre évolution artistique ? Comment la jugez-vous ?

Mon évolution s’est faite par paliers. Je crois qu’il m’a fallu pas mal de temps pour assimiler parfaitement les raisons qui m’ont amené à faire ce métier. Sachant que je n’ai pas commencé très tôt.

J’ai d’abord envisagé cette profession comme une manière de m’échapper, commençant par des choses très légères, telles que les «shooting photo ». Sans oublier quelques publicités. Avant de me confronter petit à petit au jeu d’acteur.

S’en est suivie une rencontre professionnelle essentielle avec un coach pour comédiens qui m’a vraiment ouvert les yeux sur les raisons m’ayant poussé à exercer le métier d’acteur. On décide souvent d’être acteur pour de bonnes et de mauvaises raisons. Ce qui importe, c’est que les bonnes raisons l’emportent sur les mauvaises… Ce qui est le cas pour moi. J’ai très envie de défendre et de partager, par le biais d’un rôle, le regard que je porte sur la vie et les êtres. Ma vision du monde en quelque sorte…

Je mets beaucoup de cœur à faire ce que je fais. Avec des résultats parfois bons, parfois moins satisfaisants. Il faut savoir faire preuve de patience et de persévérance dans ce métier.

Les rencontres professionnelles sont particulièrement importantes lorsqu’on est acteur. J’ai participé à des projets plus ou moins artistiques, mais comme le travail appelle le travail, l’essentiel est de »faire» pour parvenir à atteindre finalement ses objectifs. Bref, détermination et travail sont les mots clés de mon parcours jusqu’à présent.

Je pense que l’on ne réussit jamais seul dans ce métier. On voit souvent des familles d’acteurs, au sens d’affinités qui décident de travailler ensemble. Typiquement, je crois à un binôme agent–comédien, une force de frappe un peu double. Sinon, c’est très difficile d’évoluer.

2/ Ces différents exercices présentent à la fois complémentarités et singularités. Justement, quelles sont-elles d’après vous ?

Je suis tenté de dire que ces différents exercices demandent des qualités différentes pour chacun d’entre eux. Les exigences sont, la plupart du temps, différentes selon qu’il s’agit d’une pub ou d’une fiction, par exemple. Dans une publicité, il est souvent demandé au comédien de grossir le trait. A la télévision ou au cinéma, l’acteur doit être simplement « vivant » et dans une certaine proximité émotionnelle. Un acteur habitué à l’exercice de la pub devra donc mettre en avant d’autres aspects de son jeu dans le cadre de fictions.

Quant aux shooting photo, l’accent est mis sur le physique et l’attitude. L’acteur, lui, quand il joue, se dévoile davantage. Tout transpire alors, vous ne voyez plus simplement un physique, mais une âme. C’est là le but de l’acteur : montrer son âme et non pas sa « gueule ». L’acteur est avant tout une personnalité.

3/ Le rythme sur un plateau de tournage est généralement très soutenu. A ce titre, quelle est votre méthodologie de travail en amont pour ensuite être efficace face au réalisateur ?

Plus l’on est préparé, moins l’on a d’appréhension à faire les choses. Une fois les différents ressorts et facettes du personnage compris, que l’on sait pourquoi on est là et ce que l’on a à effectuer, une partie du stress s’en va la plupart du temps et l’on essaie de donner le meilleur.

Je m’efforce de trouver des correspondances entre l’état dans lequel je suis, au moment de jouer, et celui du personnage. Il ne faut pas aller contre son état personnel, sinon cela sonne faux. Je cherche ainsi à être cohérent à la fois avec moi-même mais aussi avec le ressenti du personnage.

4/ De façon plus générale, quels sont vos projets et envies artistiques du moment ?

Ma dernière expérience en télévision est liée à TMC, où j’interviens plus ou moins régulièrement dans la série « Les Mystères de l’Amour ».

En parallèle, j’ai décroché un petit rôle dans un téléfilm pour France 3 (« Meurtres à Grasse »), qui sera diffusé au mois de septembre prochain. Enfin, vous me retrouverez dans un spot publicitaire, pour la marque « Tourtel », diffusé principalement pendant l’Euro de football.

5/ Vers quels horizons aimeriez-vous vous tourner ?

J’avoue attendre beaucoup de ce métier. J’ai envie de vivre des choses très fortes d’un point de vue émotionnel. Je crois être quelqu’un d’assez tourmenté, je dirais même que je suis plutôt fragile… Et j’aimerais mettre cette fragilité au service de personnages « borderline », qui souhaitent échapper à leur passé et résoudre leur « problème ». Mais ce passé finit toujours par les rattraper… Malgré leur bonne volonté pour aller mieux, ils sont dans une impasse.

Dans un film, je suis souvent touché par l’ambivalence et la complexité des personnages : un assassin qui aurait du cœur, un héros au côté obscur… Un être humain n’est jamais totalement bon ou totalement mauvais.

6/ Pour terminer, qu’auriez-vous envie de dire aux lecteurs de cet entretien pour les encourager à continuer de s’intéresser à l’art ?

Je pense que l’art permet de soulever des interrogations, et parfois même de donner des éléments de réponse à des questions qui nous taraudent. A titre personnel, l’idée du temps qui passe et de la mort me sont insupportables. Ces interrogations ou ces peurs font bien souvent l’objet de livres, de films ou de pièces de théâtre. Toutes ces oeuvres nous permettent de vivre plus sereinement.

L’exercice d’un art est aussi et surtout une manière directe ou indirecte de prendre la parole. Sans oublier que l’art est synonyme de culture.

Merci Karim pour votre gentillesse et votre disponibilité !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article