Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

"Les garçons de chambre", saison 2 - Hugo Lecardinal nous en dit plus. Et nous dévoile son actualité artistique !

6 Mars 2016 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Bonjour Hugo,

Quel plaisir d’effectuer cette interview en votre compagnie !

1/ Vous êtes actuellement à l’affiche de la saison 2 de la web série « Les garçons de chambre ». Comment présenteriez‐vous cette dernière ? Quelles en sont les principales thématiques ?

Il y a en fait plusieurs thématiques. L’aventure a commencé deux ans et demi en arrière, avec la première saison. C’est écrit et produit par Julien Lazzaro et Yoann Ortega. Cette web‐série met en avant les escortes, appelés les garçons de chambre. Ces gens qui vendent leur corps pour de l’argent.

Le programme est, si je puis dire, un peu « hot », avec pas mal de scènes de nu et des langages crus. On voit des corps et de l’amour. La saison 1 met en place l'univers de la série avec une bonne touche d'humour tandis que la saison 2 se recentre plus sur l'intrigue policière et laisse place au drame. La série se déroule à Paris.

2/ Vous y interprétez le personnage de Raphael, groom à l’hôtel LE Galantin. Qui est‐il plusstrong> précisément ? Quelles sont ses principales caractéristiques ?

Il faut savoir que le programme permet de suivre les aventures de quatre personnages principaux. Giovani, Léopold, Jean‐Baptiste et Raphael. Les trois premiers sont escortes boys la nuit dans l’hôtel.

Quant à mon personnage, il est le seul à ne pas faire ce métier. Il est, comme vous l’avez dit, groom dans ce lieu. Raphael est un personnage drôle, attachant et surtout très loyal envers ceux qu'il aime, c'est je pense le personnage qui amène de la légèreté dans cette première saison.

Lors de la première saison, les trois garçons essayaient de me cacher leur fonction...

3/ La première saison a été un franc succès. Quelles sont les clés artistiques du deuxième opus, pour continuer à plaire aux internautes ?

La production a fait un très gros travail sur les costumes et les décors. Il faut rappeler que c’est un projet bénévole. Avec un agrandissement de l’équipe pour cette deuxième saison. Nous avons davantage d’ambition.

La mise en scène et la qualité de l’image sont aussi particulièrement réussies. C’est vraiment une belle web‐série. Les internautes vont apprécier d’avoir gratuitement un rendu digne de la télévision voire même du cinéma pour certaines scènes.

Sans oublier ce côté série à l’américaine, On a une suite d’évènements où à la fin d’un épisode on a envie de mettre l’épisode suivants.

Une nouvelle orientation a été donnée dans l’histoire. Lors de la première saison, le ton était très léger, avec beaucoup d’humour. Alors que la deuxième saison laisse place à une intrigue policière beaucoup plus développée. Sur fond de meurtre.

Pour voir ces épisodes, je vous invite à consulter notre chaine Youtube, ou bien encore notre site internet : http://lesgarconsdechambre.fr/ Vous pourrez aussi y découvrir plus en détails les personnages, mais aussi visionner des makings‐of.

4/ Comment se sont passés les tournages ? Les rythmes y sont soutenus. Aussi, comment vous préparez‐vous généralement en amont pour ensuite être efficace face au réalisateur ?

Il est vrai que les conditions de tournage ne sont pas les mêmes comparativement par exemple à un film. Car nous avons eu bien plus de jours de tournage, permettant de faire évoluer les personnages au fil de la saison.

A titre personnel, j’apprends le texte le plus possible, en le répétant dans n’importe quelle situation. En écoutant de la musique ou en prenant ma douche. Connaître le texte sur le bout des doigts permet de l’évacuer et de prendre de la liberté. J’aime beaucoup avoir l’opportunité d’improviser lorsque le réalisateur me laisse de l’autonomie. Faisant place pour moi à un grand amusement.

5/ En parallèle, vous lancez en ce début d’année le collectif audiovisuel « Métro studio ». Pourriezg>ong>‐vous nous en dire davantage sur cette belle aventure ?

J’ai lancé ce collectif avec Valérian Cadici, un réalisateur que je trouve vraiment talentueux. Il réalise, écrit, monte, étalonne et fait de la composition musicale.

J’essayais en fait depuis trois à quatre ans de monter un collectif. Car cela permet d’écrire et de tourner. Sans être dans l’attente systématique d’opportunités proposées par l’agent. J’ai eu la chance de rencontrer Valérian lors du « 48h film Project » et nous nous sommes très bien entendus. Nous avions en fait l’envie commune de monter un collectif. De là est né « Métro studio ».

Après avoir fait plusieurs festivals et avoir gagné cinq prix à Nancy, nous avons approfondi nos démarches pour aboutir au résultat actuel. Nous nous étions donnés initialement un rythme de deux vidéos par semaine, puis nous avons pris le parti de réduire à une mise en ligne hebdomadaire. En complément d’un beau court‐métrage mensuel. Pour privilégier un peu plus encore la qualité du travail effectué.

6/ De façon plus générale, quels sont vos autres projets et envies artistiques actuels ?

J’ai participé pendant cinq jours à un film, « Vincent et la fin du monde », avec Alexandra Lamy. Une sortie en salle est prévue prochainement. Cette expérience m’a beaucoup plu.

Sans oublier une publicité pour la marque Volkswagen. En parallèle, je suis en train de lire le scénario d’une autre web‐série qui m’a été proposée. Un projet en théâtre pourrait également voir le jour.

Une saison 3 des « Garçons de chambre » est déjà programmée. La saison 2 est diffusée depuis début mars et des vidéos seront mises en ligne chaque semaine, pendant un an environ. D’une durée chacune d’une dizaine de minutes environ.

7/ Pour finir, qu’aimeriez‐vous dire aux lecteurs de >cet entretien pour les inciter, si ce n’est pas déjà fait, à regarder la web>série ?

Ce programme est gratuit, ce qui n’est pas négligeable. De beaux efforts ont été faits, les tournages se sont déroulés dans d’agréables décors. Si vous vous intéressez au cinéma ou à l’audiovisuel, même si le sujet ne vous plait pas forcément à première vue, allez regarder quelques extraits ! On ne va pas se mentir, c’est aussi un thème d’actualité.

Quant au collectif, nous prenons énormément de plaisir à effectuer ces petites vidéos. Les retours sont positifs. Nous sommes en constante progression et nous nous structurons chaque jour un peu plus. De beaux projets déjà écrits arrivent et nous recherchons actuellement des productions.Continuez donc à nous suivre et à nous encourager, car je pense vraiment que cela peut donner quelque chose de bien.

Merci Hugo pour votre gentillesse et votre disponibilité !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article