Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Maiko-Eva Verna, artiste de talent, nous dévoile son actualité et ses projets !

23 Novembre 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Maiko-Eva Verna, artiste de talent, nous dévoile son actualité et ses projets !

Bonjour Maiko-Eva,

Merci d’avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog.

1/ Votre parcours met en avant les différentes cordes de votre arc artistique, au travers notamment de la télévision, du théâtre ainsi que du grand écran. D’où vous vient cette passion ? Qu’est-ce qui vous plait tant dans ce métier ?

J’aime jouer pour apprendre l’humain, ses émotions, sa psychologie et le travail du corps.

Le corps devenant notre instrument de travail principal, il faut l’appréhender sous toutes ses formes, et ce travail est passionnant !

Les rencontres, le partage et la création le rendent également passionnant et délicieux.

2/ Quelles complémentarités retrouvez-vous entre ces différents domaines ?

J’ai été surprise de trouver ces différents domaines finalement assez opposés.

Typiquement, ma dernière expérience théâtrale, en Avignon, imposait des traits fortement marqués, qui sont à l’opposé des sensations espérées sur des courts ou des longs métrages. Une finesse plus grande y est nécessaire, attendant que la caméra vienne les capter.

Certes le travail du jeu reste similaire, mais le rendu extérieur diffère fortement.

3/ Le rythme, sur les plateaux de tournage, est généralement assez soutenu. A ce titre, quelle est votre méthodologie de travail ? Comment vous préparez-vous en amont pour être efficace face au réalisateur ?

Un temps plus important existe pour le cinéma, comparativement à la télévision. Le rythme est plus retenu, les scènes peuvent être refaites. A l’inverse, j’ai été moi-même très surprise de la rapidité existante sur les plateaux pour le petit écran.

Ma préparation s’oriente principalement sur de la relaxation, pour y trouver une intériorité. Bouger son corps aide à la mise en scène, pour coordonner l’esprit, l’émotion et le corps.

A la lecture du scénario, l’imaginaire travaille et envoie des images. Se laisser porter sur ses dernières, en se faisant confiance, aide à proposer ensuite, sur le plateau, des idées au réalisateur.

Il n’est d’ailleurs pas rare que nos visions respectives soient proches l’une de l’autre, comme ce fut le cas concernant le personnage et ses tenues sur mon dernier court-métrage. L’imaginaire collectif se rejoint alors et montre que l’équipe est sur la même longueur d’ondes.

4/ Revenons sur les derniers instants, au théâtre, avant de monter sur scène. Lorsque le rideau est encore fermé mais que vous entendez déjà le bruit de la salle. Comment vous sentez-vous alors ?

C’est, une sensation complexe .

De façon générale, je suis une grande traqueuse. Il faut d’ailleurs savoir que je le suis encore plus au piano qu’au théâtre. Car il m’est très difficile de me reprendre suite à une fausse note, alors que j’arrive plus facilement à trouver le bon chemin suite à une erreur sur les planches.

Aussi, face à ce sentiment, se lancer sur scène nécessite un effort important, mais qui est ensuite largement compensé par la joie de retrouver le public.

Avec l’expérience, il est plus facile de gérer ce stress, au travers de petits exercices, notamment de relaxation. Penser au personnage, réfléchir aux axes d’amélioration et à nos envies pour cette représentation, permet de se détendre car cela focalise l’attention sur autre chose afin de ne pas se laisser envahir par le trac.

5/ De façon plus générale, quels sont vos projets et vos envies artistiques actuels ?

Mes envies artistiques sont ambitieuses. Je suis très attirée par le cinéma, où, comme je vous l’expliquais précédemment, du temps est laissé pour travailler. J’aime la phase amont de rencontre avec le réalisateur. Il m’arrive aussi de rêver de mon personnage.

Le temps est pris, permettant de vivre pleinement les émotions tous ensemble. Tout le monde est dans le même bateau, des techniciens à la maquilleuse. Une énergie commune vers le même but !

6/ Aimeriez-vous vous concentrer sur un art en particulier ? Ou la complémentarité de vos différentes cordes vous attire-t-elle davantage ?

Je reste bien entendu ouverte au théâtre, un art qui me plait beaucoup aussi. Un projet est d’ailleurs en cours et je vous tiendrai informés de son avancée.

7/ Pour conclure, que souhaiteriez-vous dire aux lecteurs du blog pour les inciter à s’intéresser à l’art, en allant au théâtre ou en cinéma, mais aussi en regardant des téléfilms ou des séries ?

L’art donne une autre vision du monde. Ceci est très visible avec le cinéma, qui est international. Ce qui permet de belles découvertes, en gardant l’esprit ouvert. Etre sensible au monde, à d’autres manières de vivre, à d’autres sensations et à d’autres approches sociales est très important.

Le théâtre, quant à lui, permet d’y retrouver directement une énergie vivante. J’y ai d’ailleurs pris mes plus fortes « claques » émotionnelles. Sans oublier la musique, qui nous emmène directement dans des univers variés.

Donc restez ouverts et curieux, grâce à l’art et, pourquoi pas, aux voyages !

Ce fut un plaisir, Maiko-Eva, d’effectuer cet entretien avec vous.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article