Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Diane Dassigny, artiste aux multiples talents, nous présente son actualité et ses projets!

1 Novembre 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre, #Musique

Diane Dassigny, artiste aux multiples talents, nous présente son actualité et ses projets!

Bonjour Diane,

Quelle joie d’effectuer cet entretien en votre compagnie !

1/ Vous étiez, en juillet dernier, à l’affiche de l’Alhambra, pour le spectacle musical « Le P’tit Monde de Renaud », avant de poursuivre en tournée pour quelques dates jusqu’à fin décembre. Comment se déroule cette belle aventure artistique ? Quels souvenirs en gardez-vous pour l’heure ?

J’adore ce spectacle, qui représente tout ce que j’aime. C’est du théâtre musical, ça raconte vraiment une histoire au public. L’idée originale est géniale, à savoir écrire un livret à partir des personnages présents dans les chansons de Renaud.

Nous nous éclatons tous, aussi parce que nous avons chacun l’opportunité d’interpréter plusieurs rôles. Trois périodes y sont traversées, permettant ainsi une richesse et une variété des costumes par exemple... et bien sûr il y a surtout les magnifiques chansons de Renaud qui symbolisent chaque époque!

Le spectacle est en accord total avec les valeurs du chanteur, c’est une œuvre assez engagée, en plus d’être drôle et tendre. Défendre, en tant que comédien, ces valeurs est vraiment agréable car on en a rarement l’occasion.

L’ambiance dans l’équipe est top, nous avons passé des semaines de pur bonheur à l’Alhambra. Et les spectateurs ont toujours semblé repartir ravis puisque nous avions droit à des standing ovations tous les soirs.

Quelques dates de tournée sont prévues jusque décembre et d’autres vont probablement se concrétiser par la suite. Pour l’instant nous serons les 2 et 3 novembre à Blagnac, le 4 novembre à Cahors, le 21 novembre à Verneuil-sur-Seine, le 24 novembre à St-Germain-en-Laye, le 30 novembre à Bruxelles et le 18 décembre à Hésingue

2/ Artistiquement parlant, quelles en sont les clés pour plaire au public sans pour autant dénaturer l’œuvre d’un grand chanteur contemporain vivant adulé par ses fans ?

Ni les auteurs ni le metteur en scène ne se sont mis à la place de Renaud. Il s’agit davantage d’un hommage à ce dernier, aussi tout s’est fait avec beaucoup d’humilité.

La démarche est donc très sincère, pour mettre en valeur un chanteur aimé par un grand nombre de fans. Le contenu est touchant et la démarche était d’autant plus fragile que Renaud est vivant. Nous, comédiens et chanteurs, sommes donc en permanence sur un fil.

Notre public est d’ailleurs un mélange de spectateurs ne connaissant que peu l’œuvre de Renaud, venus par curiosité des comédies musicales, et de fans de très longue date du chanteur. Tous ont apprécié notre spectacle, car celui-ci raconte une histoire et permet de découvrir les chansons avec beaucoup de second degré.

3/ En parallèle, vous êtes actuellement en écriture active de la plupart des textes de votre album. Pouvez-vous déjà nous en dire davantage ? Quelles en seront les thèmes ainsi que les couleurs musicales ?

C’est de la pop française. L’album est en cours d’élaboration mais les maquettes sont déjà prêtes, nous ayant même permis un premier concert, on peut même dire un show, avec un danseur, des artistes équestres et circassiens, du côté de Bordeaux, le 20 septembre dernier. D’autres dates continuent de se greffer, notamment les 11, 12 et 13 décembre près de Nantes, toujours sous chapiteau, et j’en suis très heureuse. Ce concert-spectacle s’intitule «La tête dans les étoiles»

J’ai envie d’un spectacle qui soit toujours en mouvement. Nous ferons certaines dates sous forme d’un concert plus «classique» et d’autres en version spectacle avec un cirque sous chapiteau. Le set de chansons sera a priori le même mais lorsqu’on est sous chapiteau on doit s’adapter à chaque fois! Chaque représentation sera donc vraiment différente, j’aime cette sensation laissée au public d’un contenu éphémère et unique.

J’écris la plupart des textes mais j’aime aussi chanter les textes d’autres paroliers, notamment Jérôme Attal et Marie Klaus. Ecrire ses propres chansons permet une grande liberté, mais j’aime interpréter des œuvres d’autres personnes, qui écrivent par rapport à l’image qu’ils ont de vous ou par rapport à votre désir d’écrire sur certains thèmes... ensuite ça évite de parler de soi et ça m’arrange bien ... après ,quoiqu’il en soit, on en reste l’interprète.

Quand aimeriez-vous pouvoir le présenter au public ?

L’album? Les maquettes sont très avancées, mais à part 2 titres déjà produits et disponibles en téléchargement légal sur le net (accompagnés de leurs clips déjà diffusés sur les chaînes du groupe MCM), nous ne travaillons pas encore avec une maison de disques. Néanmoins je pense autoproduire un EP de 5 titres afin que le public puisse repartir avec un souvenir du spectacle et réécouter quelques titres qu’il auront aimé sur scène (et du coup je souhaite dans l’idéal les enregistrer dans les conditions ud live).

4/ Vous êtes aussi comédienne. Vous allez d’ailleurs incarner la fille du compositeur de Rachmaninoff dans un long-métrage. Parlez-nous en un peu.

C’est un film français réalisé par Jean-Louis Guillermou mais la production est internationale. Le rôle principal est joué par un pianiste virtuose russe, il y a aussi des acteurs anglais et français (dont Gérard Depardieu). Le projet est donc très excitant.

L’histoire (vraie) est inconnue du public car elle est tirée de la correspondance entre Rachmaninoff et sa maîtresse. Le tournage débutera à la mi-novembre, à Paris. J’en suis ravie et j’ai hâte de commencer.

En parallèle je vais jouer dans la série «Profilage» pour TF1, un personnage haut en couleur! Je pense que je vais me régaler.

5/ Quelles complémentarités retrouvez-vous d’ailleurs entre les différents arts que nous venons d’évoquer ?

Tous représentent, pour moi, un seul et même métier : celui d’interprète. Il en va de même d’ailleurs pour la danse. L ‘expression du corps et de la voix est une façon de s’oublier en rentrant dans la peau de quelqu’un d’autre.

Je me livre ainsi mais sous couvert d’une autre personne. Les sentiments vécus sont très forts et je me donne à fond à chaque représentation ou concert. L’adrénaline ainsi dégagée devient presque comme une drogue.

La scène permet donc d’offrir au public un moment suspendu mais aussi d’éprouver, à titre personnel, des sentiments exacerbés et que notre quotidien ne nous permettrait peut-être jamais de ressentir. Chaque expérience me fait grandir car j’y mets à chaque fois une part très personnelle en jeu. On peut ainsi avoir mille vies et tout plein de petites morts...

6/ De plus, vous avez aussi coécrit un programme court, actuellement en cours de production. Quel en est le contenu ? Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Au titre provisoire de « Dring », j’y suis accompagnée de Julia Dorval, Elea Clair et Perrine Gilbert. Ce sont des pastilles d’une minute...

Pour le reste, chut! Nous sommes actuellement en discussion avec différentes boites de production et nous espérons pouvoir commencer les tournages en début d’année prochaine.

7/ Nous venons d’évoquer la richesse et la diversité de vos qualités artistiques. D’où vous vient cette passion pour l’art ?

Ma maman ayant été comédienne, j’ai eu très tôt la chance d’aller régulièrement au théâtre. Et dès mon plus jeune âge j’ai pris des cours de musique et de danse au conservatoire.

Je suis rentrée, en sixième, à l’école des enfants du spectacle, un collège à horaires aménagés afin de continuer mes activités parascolaires. J’ai ainsi pu participer à mon premier court-métrage pendant les vacances scolaires, quatre ans plus tard.

Puis tout en continuant les études jusqu’en maîtrise de philosophie à la Sorbonne j’ai suivi les cours de l’Ecole d’Art Dramatique Périmony et j’ai trouvé un agent.

J’ai la chance d’avoir fait de ma passion mon métier et c’est un luxe dans la vie.

8/ Pour conclure, qu’aimeriez-vous dire aux lecteurs de cet entretien pour les inciter, si ce n’est pas déjà fait, à vous retrouver dans une (ou plus) des œuvres précédemment évoquées?

Mes deux clips, « J’suis pas comme ça » et « Ma vie est belle », sont visibles sur internet pour découvrir plus précisément mon univers musical. Ma bande-démo de comédienne est disponible sur le net aussi.

J’espère vous avoir rendu curieux à l’issue de cette interview. J’aimerais pouvoir vous rencontrer prochainement sur un de mes concerts (vous trouverez facilement les dates à venir de «La tête dans les étoiles», il y a notamment une page Facebook)

Pour en savoir plus sur mes actus, n’hésitez pas à consulter mon site internet ainsi que mes pages officielles sur les réseaux sociaux.

-mon site: www.dianedassigny.com

-ma page twitter: wwww.twitter.com/dianedassigny

-mon Facebook Officiel: www.facebook.com/dianedassignyofficiel

Je vous dis à très bientôt !

Merci Diane pour votre gentillesse et votre disponibilité !

Merci à vous Julian!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article