Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Christian Abart, artiste aux multiples casquettes, nous dévoile son actualité et ses projets artistiques !

24 Novembre 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

Christian Abart, artiste aux multiples casquettes, nous dévoile son actualité et ses projets artistiques !

Bonjour Christian,

Quel plaisir d’effectuer cette interview en votre compagnie !

1/ Vous êtes un artiste aux multiples talents, comme en témoigne votre parcours. Au travers notamment de la télévision, du cinéma, du théâtre, des voix-off ou bien encore des publicités. Qu’est-ce qui vous plait tant dans l’art ? D’où vous vient cette passion ?

C’est la diversité qui me plait beaucoup. Sans oublier, à la base, le plaisir de l’interprète. Cela permet de chercher et de travailler différents horizons, de parcourir différentes émotions avec ces personnages qui vivent ou qui chantent à travers vous.

La découverte de l’univers de chaque auteur est passionnante, pour pouvoir nourrir ensuite chaque rôle de notre propre personnalité.

2/ Quelles complémentarités retrouvez-vous entre les différents arts évoqués ?

Le plaisir de jouer est le lien commun à tous ces exercices. On est toujours en train de rechercher les raisons pour lesquelles, à un moment donné, dans une grotte préhistorique, un des habitants s’est dressé devant le feu et s’est mis à raconter des histoires aux autres !

J’aime ce plaisir de faire naître un imaginaire. Celui que l’on peut avoir avec un enfant, en lui racontant une histoire le soir, pour l’endormir. Puis j’ai eu l’envie d’aller plus loin, d’utiliser non seulement ma voix, mais aussi mon corps pour enrichir les personnages et faire vivre la fiction.

J’aime aborder des univers différents. J’ai besoin de faire des choses variées, car je me nourris de cette diversité. C’est aussi l’opportunité d’alterner les méthodes. La technique de jeu au théâtre n’est pas tout à fait la même que celle du cinéma. Arriver à trouver la justesse du jeu, adaptée au bon contexte, est un vrai bonheur !

3/ Vous êtes actuellement à l’affiche, au théâtre des Variétés, du spectacle jeune public « La revanche du Capitaine Crochet ». Quelle en est l’histoire racontée et quels sont les principales caractéristiques de votre personnage ?

C’est une vraie comédie musicale, écrite par Ely Grimaldi et Igor de Chaillé qui se sert des personnages créés par Barrie et imagine le retour du Capitaine Crochet. Un spectacle mis-en-scène par Ned Grudjic, avec de superbes musiques de Raphael Sanchez. Très ludique, elle s’adresse à un public familial.

J’y interprète Mr Mouche, qui est en quelque sorte l’assistant du Capitaine. Un second pas très crédible, car il fait un piètre pirate. Mais il est tellement sympathique que même Peter Pan l’aime beaucoup !

4/ Quelles sont, selon vous, les principales clés du succès de ce spectacle ?

Le succès de la pièce est lié, je crois, au plaisir de l’interprétation et du jeu. C’est du théâtre très simple, qui permet aux spectateurs de voir l’histoire se créer devant eux, comme par magie ! Avec tout le charme des lanternes magiques et des ombres chinoises d’autrefois !

Mettant en avant des personnages connus de tous, ce spectacle est aussi plein d’émotion, de tendresse et d’humour, de danses et de chants. Les nombreux enfants jouent le jeu à fond et nous accompagnent tout au long des représentations… notamment quand Peter Pan s’envole !

Si vous souhaitez obtenir davantage d'informations, je vous invite à consulter le lien suivant :

http://www.theatre-des-varietes.fr/spectacles/la-revanche-du-capitaine-crochet.html

5/ En parallèle, nous pourrons prochainement vous retrouver dans le long-métrage « Le périple ». Pourriez-vous nous raconter cette belle aventure ?

D’une thématique totalement différente, il s’agit d’un film de zombies. C’est un long-métrage « de genre », pour faire peur…

Un village y subit en effet une pollution de ses nappes phréatiques, qui va empoisonner sa population. Et provoquer bien des catastrophes : des morts vont y revenir pour dévorer les vivants!

J’aime passer d’un personnage sympathique et naïf comme Mr Mouche à Bernard, un jardinier un peu perdu dans ce village où se réveillent de vieilles pulsions tribales.

Malgré l’horreur de ce qu’il raconte, ce long-métrage réalisé par Vincent Orst a été tourné dans de très beaux paysages de l’arrière pays niçois, entre autres. La sortie en salles est prévue pour le printemps 2016.

Une page officielle est d'ailleurs en ligne sur Facebook

https://www.facebook.com/leperiple.lefilm/?pnref=story

6/ De façon plus générale, quels sont vos projets et vos envies artistiques du moment ?

J’aime me laisser guider par les projets qui me sont proposés. Ce qui permet de voguer vers des univers que je n’aurai, sans doute, jamais abordés autrement !

En avril prochain, je serai sur scène, au théâtre Essaïon avec le spectacle « Mazel tov, tout va mal! ». C’est une adaptation pleine d’humour de nouvelles d’un auteur yiddish. Une sorte de Woody Allen du siècle passé !

Un univers et un humour tellement réjouissants que j’ai hâte d’aller au bout de cette belle aventure. Un nouveau pari, une nouvelle équipe et de nouvelles émotions en vue. Il s’agit là, je crois, de l’un des plaisirs premiers pour un artiste !

Pour suivre mon actualité, retrouvez-moi sur mon site : http://abart.monsite-orange.fr/

7/ Pour finir, que souhaiteriez-vous dire aux lecteurs de cet entretien pour les encourager à s’intéresser à l’art ?

Je crois que dans la situation actuelle de notre société, assister à des spectacles est un acte positif de résistance, en plus d’être l’occasion de vrais moments de plaisir et de partage.

Sortez, vous connaîtrez des émotions diverses qui vous toucheront pleinement ! L’art, quelle que soit sa forme, c’est d’abord une ouverture au monde. Pour découvrir et vivre des sensations fortes!

Merci Christian pour votre gentillesse et votre disponibilité !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article