Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Anatole Yun, artiste aux multiples talents, nous présente son actualité et ses projets !

29 Octobre 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Anatole Yun, artiste aux multiples talents, nous présente son actualité et ses projets !

Bonjour Anatole,

Quelle joie d’effectuer cette interview en votre compagnie !

1/ Vous êtes un artistes aux multiples casquettes, au travers notamment de la télévision, du cinéma, du théâtre ou bien encore des voix off et du doublage. D’où vous vient cette passion artistique ? Qu’est-ce qui vous plait tant dans ce beau métier ?

Jouer la comédie et, ainsi, incarner des personnages, que ce soit derrière un micro, sur une scène de théâtre ou bien encore sur un plateau de télévision et de cinéma, amène le plaisir de se mettre dans la peau d’un autre que soi.

Mettre sa voix, son corps et son regard au service d’un personnage et d’un projet est ainsi très intéressant. Interpréter des textes de qualité est aussi une grande joie !

Tout cela me motive et m’a donné, petit déjà, l’envie d’être comédien. J’ai commencé le théâtre au collège, créant en moi le plaisir d’interpréter des textes.

Vivre de ma passion est un grand privilège !

2/ Quelles complémentarités retrouvez-vous entre ces différents exercices ?

La voix, le corps et le regard sont les principaux outils du comédien. Etre derrière le micro, lors d’un doublage, nécessite d’exploiter pleinement la voix et ses atouts. Le corps joue, inconsciemment, pour donner de l’énergie.

Il est pertinent, pour un comédien, de s’ouvrir sur d’autres disciplines, telles que le danse, permettant un travail sur le corps.

Le théâtre est l’art ultime pour un artiste car il y réunit tous ses sens. Chaque organe doit alors exprimer quelque chose. Donc être comédien nécessite d’être multi casquettes.

3/ Le rythme de tournage sur un plateau est généralement très soutenu. A ce titre, quelle est votre méthodologie de travail en amont pour être ensuite efficace face au réalisateur ?

Il est absolument nécessaire de connaitre son texte. Sans en être prisonnier, pour pouvoir être réactif face aux demandes du metteur en scène.

Arriver détendu et relaxé sur un plateau, en ayant confiance, aide à être efficace. Il faut aussi être à l’écoute, notamment de l’équipe technique, des partenaires et du réalisateur. Etre aiguisé et affuté au niveau des sens permet aussi d’être force de proposition.

Il faut aussi savoir s’adapter au contexte et aux conditions. Typiquement, le cinéma laisse davantage le temps sur les plateaux de tournage, contrairement aux séries où seulement quelques prises sont effectuées.

4/ Comment vous sentez-vous quelques instants avant de débuter une nouvelle représentation théâtrale ? Etes-vous excité par la joie de retrouver une nouvelle fois le public ? Ou êtes-vous davantage angoissé, ce qui serait bien compréhensible ?

J’ai toujours le trac, mais que j’essaie de transformer en force pour me transcender. Il est important de ne pas trop penser à l’angoisse ressentie. Au contraire, il est pertinent de la convertir en énergie positive pour donner ensuite le meilleur de soi.

S’ajoute à cela l’excitation de retrouver ses partenaires et la scène, pour laisser vivre le personnage.

5/ De façon plus générale, quels sont vos projets et vos envies artistiques du moment ?

Je m’oriente actuellement de plus en plus vers l’écriture, un domaine qui m’intéresse. Ce qui me permet d’être force de proposition pour raconter des histoires différentes. A destination principalement du cinéma car le grand écran est un rêve. Les premiers retours sur mon travail sont plutôt positifs mais le chemin est encore long.

L’écriture permet aussi l’apprentissage de la structure d’un scénario, pour mieux comprendre les enjeux d’une histoire.

J’aime aborder des sujets qui me touchent, notamment l’adoption. Cette thématique est très peu traitée en films, et trop souvent du point de vue des parents et rarement de la vision des adoptés. Qui, en grandissant, se retrouvent face à leur crise d’identité.

6/ Par la suite, aimeriez-vous vous consacrer à un art plus particulièrement ? Ou leur richesse et leur complémentarité vous plaisent-elles davantage ?

La richesse artistique autorise une certaine respiration dans son travail, pour découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles familles et d’autres comédiens.

Etre multi cartes est donc important pour s’ouvrir plus largement.

7/ En conclusion, que souhaiteriez-vous dire aux lecteurs de cet entretien pour les inciter à vous suivre ?

Je serais très heureux si mon travail venait à vous plaire et vous interpeller. Vous pouvez suivre mon actualité notamment sur les réseaux sociaux, ce sera aussi l’occasion d’échanger.

Les comédiens ont besoin de vous, public. Vous êtes notre force et notre énergie.

Merci Anatole pour cet agréable échange !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article