Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

François Nambot, comédien, nous dévoile son actualité ainsi que ses projets artistiques !

22 Septembre 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision, #Théâtre

François Nambot, comédien, nous dévoile son actualité ainsi que ses projets artistiques !

Bonjour François,

Quel plaisir d’effectuer cet entretien en votre compagnie.

1/ Les téléspectateurs de TMC peuvent vous retrouver, depuis fin août, dans la série à succès « Les Mystères de l’Amour ». Où vous y interprétez un lieutenant de police. Qui est-il exactement ? Quelles sont ses principales caractéristiques ?

Mon personnage apparait en fait en remplacement d’un collègue. Il connait d’ailleurs très bien Marie, avec laquelle l’on peut penser qu’il a eu une aventure sentimentale par le passé.

Leurs retrouvailles créent une complicité et une proximité immédiates, ce qui est plaisant. En effet, le jeu, en tant que comédien, ne s’est pas arrêté à un échange entre deux simples collègues.

Je me suis d’ailleurs très vite entendu avec Magalie Semetys, qui interprète Marie dans la série, nous permettant de crédibiliser plus facilement le lien proche entre nos personnages respectifs.

2/ Si vous en aviez la liberté, comment aimeriez-vous voir évoluer votre personnage ? Souhaiteriez-vous qu’il puisse s’épanouir ailleurs qu’au commissariat ?

J’apprécierais en effet jouer quelques séquences dans d’autres lieux. Pour, pourquoi pas, mieux comprendre la proximité existante avec Marie. D’autant plus que cette dernière a malheureusement perdu son ex-mari.

Un rapprochement entre nos deux personnages serait donc une voie possible, je pourrai être une sorte de soutien affectif.

J’ai en tout cas très envie de poursuivre l’aventure sur cette série !

3/ Le rythme de tournage est généralement très soutenu sur la série. A ce titre, quelle est votre méthodologie de travail ? Comment vous organisez-vous en amont des plateaux ?

La liberté est trouvée en travaillant énormément en amont. Aussi, arriver sur le plateau en connaissant son texte au rasoir est évident. Permettant d’être souple et de jongler avec les demandes du réalisateur.

En plus de l’apprentissage du texte, j’aime, à la maison, en amont des tournages, essayer quelques interprétations et idées sans pour autant m’enfermer dans une situation ou un ton. Pour m’en servir le moment venu, sur demande éventuelle de l’équipe technique.

4/ De façon plus générale, quels sont vos projets et vos envies artistiques du moment ?

J’ai tourné, au mois d’août, un premier rôle dans un film d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau. Cette expérience magnifique a été ma première occasion d’un rôle aussi important au cinéma. Le film devrait sortir en salles en février 2016.

Une histoire d’amour y nait mais elle est entachée par le Sida. Je suis très fier de la qualité du travail effectué, malgré une économie et un timing très tendus.

En parallèle, je continue à développer des projets avec ma compagnie de théâtre, ce qui me rend très heureux. Nous jouerons à partir du mois de mars 2016, au Théâtre du Lucernaire à Paris, Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux. C'est une mise en scène très rock et colorée que nous proposons de la pièce, et c'est une très bonne manière de découvrir, pour ceux qui ne la connaisse pas encore, cette magnifique comédie de Marivaux.

Je souhaite également continuer à multiplier les rencontres, en télévision, au cinéma et au théâtre. Cela est très excitant et passionnant.

5/ Votre parcours met en avant les différentes cordes de votre arc artistique. Au travers notamment du théâtre, des courts-métrages, de la publicité et de la télévision. D’ailleurs, quelles complémentarités retrouvez-vous entre ces différents exercices ?

Le théâtre, art dans lequel j’ai suivi une formation au conservatoire, est une très bonne école car il apporte une rigueur dans la façon de travailler et de respecter les textes ainsi que les auteurs. Il est suffisamment exigeant pour structurer correctement un comédien.

Aussi, cette expérience nous renforce en arrivant au cinéma ou en télévision, deux domaines où notre travail est davantage morcelé et effectué dans un ordre différent. Le théâtre nous aide alors à ne pas se laisser piéger ni à se perdre.

Le cinéma, pour sa part, permet de jouer des sentiments et des sensations plus intimes. De façon générale, les différents arts évoqués sont complémentaires et parallèles, car le fond reste le même.

6/ Revenons quelques instants à ces derniers moments, au théâtre, avant de monter sur scène, lorsque le rideau est encore fermé mais que l’on entend le bruit des spectateurs. Quel est alors le sentiment qui prédomine en vous : l’excitation de retrouver le public ? ou l’angoisse, bien compréhensible, de monter sur scène ?

Je ressens un mélange de ces différents sentiments. La peur est très excitante, chaque soir étant différent. Un grand vide se fait dans les dernières secondes avant le début de la représentation, ce qui est très plaisant !

L’on oublie alors tout, même son texte, mais une fois sur scène, les éléments se remettent instantanément en place dans notre esprit.

7/ Pour finir, qu’auriez-vous envie de dire aux lecteurs du blog pour les inciter à suivre votre parcours et votre actualité ?

Je suis quelqu’un de très curieux, beaucoup de choses m’intéressent. Me permettant ainsi de participer à des projets bien différents.

Je peux donc vous proposer un panel large. Avec sincérité, honnêteté et passion.

Merci François pour votre gentillesse et votre disponibilité !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article