Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Théo Phan, sa nouvelle vie d'artiste !

3 Mai 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Musique

Théo Phan, sa nouvelle vie d'artiste !

Bonjour Théo,

Merci d’avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog !

1/ Vous sortez actuellement votre premier album, «Sans faire semblant», en 11 titres. Quelle en est la couleur musicale ?

L’album s’articule autour de la variété française, plus précisément de la french pop, avec de jolies partitions de guitare et de piano.

Nous avons vraiment travaillé cet album dans un esprit radiophonique, dans lequel il est important d’accrocher immédiatement l’auditeur. C’est pourquoi nous avons volontairement mis très en avant un beat sur certains titres, avec une grosse caisse très marquée.

« Sans faire semblant » est dans la veine des univers de Calogero, Goldman et Michel Berger. Ayant été bercé par leurs musiques, ils sont mes Maîtres.

2/ Comment s’est passée l’écriture des titres ? En êtes-vous le seul auteur ? Quelles ont été vos inspirations artistiques ?

J’ai écrit dix des onze titres. Je me suis fait aider, sur certains, par Patrice Guillou, Christian Vié et Michel Jourdan notamment. Ce dernier est un grand parolier qui a notamment écrit pour Calogero « Si seulement je pouvais lui manquer », chanson pour laquelle l’artiste a obtenu une victoire de la musique. Il a aussi été auteur pour Hélène Ségara et même Mike Brant !

Chaque titre a son histoire. La première chanson s’appelle « Tous des étrangers », elle évoque la tolérance, le respect, la fraternité et le vivre ensemble. Le deuxième titre, « Trop de peine », raconte une rupture sentimentale. « Sans faire semblant », troisième morceau de l’opus, parle d’authenticité et de quête de vérité, se demandant comment être en phase avec soi-même et avec les autres, sans tricher.

La quatrième chanson, « Tu m’as grandi », raconte les histoires d’amitié et comment nos meilleurs amis nous aident à grandir et à nous bonifier. Le cinquième titre s’intitule « Reviens » et vont beaucoup toucher les personnes ayant perdu un être proche. J'ai voulu leur dire que les êtres disparus reviennent dans nos vies par des signes que j’appelle « l’imperceptible geste du hasard ». La sixième chanson est « Que tout recommence » et nous fait repenser à notre enfance avec nostalgie.

Le septième titre « Les mots que l’on voudrait entendre » fait référence aux mots qui nous soutiennent lorsque nous traversons des épreuves. « Donne-moi le temps », le 8ème track raconte l'histoire d'une paternité non assumée. Mais je tiens à préciser que ce n’est pas une histoire personnelle ! J'ai voulu, pour me l’approprier, la raconter à la première personne du singulier. Le neuvième titre, qui s’intitule « Pas comme les autres », a été écrit il y a dix ans environ avec Laurent-Michel Bonanno qui a fait la mélodie. Ce sont mes fans qui l’ont retrouvé sur internet et qui ont souhaité l’avoir sur l’album. J’y évoque mes origines vietnamiennes et la notion du déracinement et la quête des origines.

« Elle me donne », est une ballade enjouée et ensoleillée, qui raconte une histoire d’amour. Et enfin, le dernier titre, « En un seul clic », dénonce l’amour virtuel sur internet. Je suis assez fier de la nouvelle version de cette chanson que l’on peut retrouver sur l’album. Le banjo sur le refrain donne un esprit très frais et c'est une version qui plaît beaucoup à celles et ceux qui connaissaient déjà ce titre sorti il y a deux ans.

3/ Vous avez sollicité les internautes au travers d’une plateforme de financement participatif. Vous attendiez-vous à une telle réussite ?

Je tiens sincèrement à remercier tous ceux qui m’ont soutenu. Je leur en suis très reconnaissant. Je savais certes que mon profil de chanteur intéressait certaines personnes, mais je n’imaginais pas un tel élan de soutien et de générosité. Cela m’a beaucoup touché !

Pour cela, chacun a été individuellement remercié dans le livret. J’ai tenu à mettre les noms de chaque donateur ainsi que leur photo. J'ai aussi organisé une grande soirée pour les remercier tous. Ce fut aussi l’occasion pour les donateurs et les fans de se rencontrer et d’échanger. J’aime bien l'idée d'être un trait d’union entre les gens. Pour moi, c'est très important de construire une vraie relation humaine, de proximité, pour tisser des liens étroits et faire en sorte que notre histoire d'amitié dure le plus longtemps possible. Je vois aussi mon rôle d'artiste comme une sorte de mission humaniste pour adoucir les rugosités de la vie de mon public.

4/ Racontez-nous les grands moments attenant à la réalisation de cet album. Quels souvenirs en gardez-vous ?

Même si cela peut paraitre surprenant, quand je regarde cet album, j’ai en même temps plein d’amour et plein de haine. C’est très bizarre ! Ce fut une longue gestation de deux ans, laborieuse et douloureuse avec environ 3000 heures de travail acharné.

C’est pourquoi je suis très content que ce premier album soit enfin sorti. D’ailleurs, je n’ai pu, pendant un mois, l’écouter. J'étais saturé. Et je ne peux m’empêcher de n’entendre que les défauts et les points que j’aurais pu améliorer, sur certains petits détails de mixage.

Concernant les grandes étapes, l’album s’est fait progressivement. Si je devais résumer, nous avons enregistré à un rythme de croisière d’un titre tous les deux mois. J’étais bien sûr accompagné de musiciens et d’arrangeurs. Et pour l'anecdote, les fans fidèles se souviennent de ces moments de construction car à chaque fois, je postais des petites photos en studio pour leur faire plaisir.

5/ Où est-il actuellement possible de se procurer votre album « Sans faire semblant » ?

Cet album existe en deux versions. Une version physique que vous recevez chez vous par la poste. Pour ce faire, on le commande via mon site www.theophan.com, Et une version numérique est actuellement en cours de préparation puisque dans quelques jours, on pourra télécharger légalement chaque titre sur Itunes.

Je voulais d’abord donner la primeur à l’objet physique, parce que je sais que les fans sont toujours ravis d’avoir cette exclusivité.

6/ Quelles sont à présent les prochaines étapes de ce beau et vaste projet ?

Après deux années passées en silence à créer, à écrire, à composer et à enregistrer, il faut à présent passer à la phase de communication et de promotion. Pour cela, il faut être présent sur tous les médias pour partager ce contenu. Que ce soit le web, les radios mais aussi la télévision.

Je suis d’ailleurs en train de trouver des radios partenaires. Mon parcours précédent dans les médias m’aide, car ma reconversion d’ancien animateur-journaliste TV en chanteur pop intrigue et crée un intérêt de la part des médias.

Le titre de l’opus aide aussi à faire comprendre aux professionnels que je ne fais pas semblant. J’ai effectué cette démarche artistique et créative car elle correspond pour moi à une nouvelle carrière, un nouveau départ et une nouvelle vie. Je rêve d'ailleurs de sillonner les routes l'année prochaine pour ma tournée.

Avec mon équipe, nous préparons actuellement cette tournée 2016, avec une quinzaine de dates. L'agenda de mes concerts sera bien sûr disponible sur www.theophan.com

En parallèle, nous réfléchissons aux clips car aujourd’hui, la musique se regarde aussi. Un ami réalisateur m’accompagne dans cette démarche et il est probable qu’un ou deux clips voient le jour très bientôt.

7/ Pour finir, qu’avez-vous envie de dire aux fidèles lecteurs du blog pour les inciter à écouter votre opus ?

Si vous souhaitez découvrir mon univers musical (avant de vous procurer l'album, rires !), il est possible d’écouter, sur www.soundcloud.com/theophan, tous les extraits de l’album. Ce site bien connu des musiciens et chanteurs ou DJ est comme un Facebook sonore. Il permet en streaming, de découvrir la couleur de mon premier album ainsi que la qualité de la production.

J’en profite pour mentionner que nous avons vraiment fait un travail très soigné sur le mixage et le mastering. Les puristes disposant d’un système d’écoute 5.1 seront ravis. Nous avons mis un point d’honneur à ce que la qualité du son soit vraiment parfaite.

De plus, je suis toujours en train d’écrire et je pense déjà aux chansons du deuxième album. Rassurez-vous, sa sortie ne sera pas effective avant deux ans. Mais je cherche déjà à alimenter la suite.

J’ai hâte aussi de retrouver les salles car je suis un homme de scène. J’aime ce contact avec le public. J’adore aussi les séances de dédicaces, j’apprécie poser des questions aux gens présents pour mieux les connaitre. J’aime cet échange, j’ai envie de tout savoir sur ceux qui me suivent et qui m’aiment !

Un grand merci Théo pour votre gentillesse et votre disponibilité !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article