Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Le comédien Franck Jouglas évoque pour nous son actualité et ses projets !

25 Mai 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Théâtre

Le comédien Franck Jouglas évoque pour nous son actualité et ses projets !

Bonjour Franck,

Merci d’avoir accepté de répondre à quelques questions pour notre blog.

1/ Vous êtes actuellement en répétition du nouveau spectacle de Xavier Lemaire, avec Isabelle Andréani, « Zig Zag », qui se jouera au festival d’Avignon en juillet prochain. Plus précisément, au théâtre de la Luna, du 3 au 26 juillet, à 11h 01. Pour commencer, pourriez-vous tout d’abord nous présenter ce projet ?

C’est un projet difficilement classable, il s’agit en fait d’une sorte de conférence sur l’art de la mise en scène.

Nous utilisons pour cela la première scène du « Médecin malgré lui », où Sganarelle et Martine s'amusent à se quereller et se frappent mutuellement. Nous montons cette scène de trois façons différentes ce qui permettra alors au metteur en scène Xavier Lemaire de démontrer qu’à partir d’un même texte nous pouvons raconter une histoire totalement différente, tout est question point de vue, de choix artistiques.

S’ajoutent à cela des interventions de clowns, par deux techniciens, pour mettre en avant cet art si particulier.

Nous parlerons aussi du casting et de la difficulté de composer une belle distribution artistique ainsi que la direction d’acteur.

C’est un spectacle de théâtre sur le théâtre mettant en exergue les choix qui lui incombe .Cette création est ludique et joyeuse et permettra, je l espère aux spectateurs novices ou avertis d’entendre ou de réentendre Molière autrement.

J’y interprète Sganarelle, ainsi que, nous l’avons dit, un personnage de casting mais aussi un technicien.

2/ Des représentations à Paris de « Zig zag » sont-elles prévues ?

Je ne sais pas encore. Cela dépendra notamment du succès de la pièce en Avignon. Notre présence à ce festival nous permet aussi de vendre des dates de tournée pour la suite.

Mais j’espère en tout cas que cette opportunité se concrétisera !

3/ Quel est actuellement votre sentiment prédominant : l’excitation de démarrer cette nouvelle aventure ? Ou l’anxiété, bien compréhensible, à quelques semaines de se lancer dans le grand bain ?

Je suis, pour l’instant, plutôt dans l’excitation de la répétition. J’adore bien évidemment jouer et le rapport direct avec le public mais ce moment si particulier des répétitions me tient vraiment à cœur. J’apprécie en effet ce travail de recherche. C’est aussi la période où l’on essaie de créer un tout avec ses partenaires. Ce moment est très important mais aussi très intéressant.

Une fois que l’on sera dans le jeu, d’autres éléments seront trouvés, notamment grâce aux apports et aux réactions du public. Un travail de gestation s’opérera alors.

4/ La pièce « Les coquelicots des tranchées », à laquelle vous avez participé, a reçu récemment le Molière 2015 du meilleure spectacle de théâtre public. Quelles sensations cette récompense procure-t-elle ?

Nous étions vraiment fous de bonheur ! Ce fût une grande joie collective. Ce n’est pas un Molière personnel mais une récompense d’équipe.

Nous sommes une troupe de douze comédiens, à laquelle il faut ajouter l’auteur, le metteur en scène mais aussi les trois techniciens. Nous travaillons sur ce spectacle depuis environ quatre ans. Aussi, nous donner ce Molière fût, pour nous tous, un vrai moment fort d’émotion. Comme vous l’avez peut-être constaté lors de la remise officielle.

C’est sans doute une source d’espoirs pour toutes les troupes peu connues, qui travaillent dans l’ombre et qui se démènent pour trouver des budgets.

Une tournée va démarrer en septembre prochain. Nous sommes aussi en discussion pour reprendre la pièce sur Paris certainement pour 2016, rebondissant ainsi sur la récompense précédemment évoquée.

C’est un spectacle conçu comme une saga cinématographique, très spectaculaire ou l'humanité de tous les personnages contribue a rendre un vibrant hommage à nos ancêtres qui ont connu les tranchés. Il est plaisant de voir un spectacle sur cette thématique, avec une distribution talentueuse et peu connue.

Cette récompense nous rend très fiers.

5/ De façon générale, quels sont vos envies et vos projets artistiques actuels ?

Je fais beaucoup de théâtre depuis près de onze ans. J’ai aussi un peu tourné au cinéma et à la télévision. Aussi, j’ai entamé, depuis un petit moment, un travail avec des réalisateurs et des directeurs de casting pour pouvoir être davantage présent sur grand et petit écrans.

Je trouve en effet que les deux approches de ce métier sont complémentaires, les émotions à faire passer n’étant pas de même nature ni de même origine.

C’est pourquoi je viens de rejoindre une nouvelle agent, Caroline Dynam qui travaille avec Cédric Pourcher dans l’agence CINETEA. Nous allons travailler ensemble pour essayer d’élargir le champ de vision. Même si, en France, le cloisonnement est fort, je crois que l’on peut être un très bon comédien à la fois au théâtre mais aussi au cinéma. Il faut savoir doser son jeu face au contraintes liées à l'outil camera.

6/ Revenons quelques instants à votre parcours. Comment vous est venue l’envie de devenir comédien ?

Lors de mon retour en France, un événement douloureux m’a permis de me rendre compte que la vie ne tenait qu’à un fil. J’exerçais, à ce moment là, un tout autre métier, dans lequel je n’éprouvais plus réellement de plaisir.

J’ai alors pris conscience de la fragilité de la vie et je me suis dit qu’il fallait que je fasse ce que je souhaitais. Je me suis donc inscrit dans un cours de théâtre, par curiosité tout d’abord, j'y ai découvert un univers qui me correspond totalement. Ce fut, au début, un passe-temps, mais je me suis vite pris au jeu, je me suis inscrit au conservatoire et j’en ai fait mon nouveau métier.

7/ Pour terminer, qu’avez-vous envie de dire aux lecteurs du blog pour les encourager à venir vous voir sur scène ?

Nous sommes, dans la troupe, des témoins, des passeurs et des passionnés. Peu connus du grand public pour le moment, même si ce n’est pas là notre but premier.

Si vous avez l’envie de venir découvrir des jeunes ou moins jeunes metteurs en scène, des comédiens talentueux et généreux, ou bien encore des artistes ayant des choses à dire, sachez que l’art scénique est et reste un des derniers endroits ou l'expression et la parole sont encore libre; c'est précieux, rare et dans les temps tourmentés que nous vivons actuellement je crois que nous n avons jamais eu autant besoin de théâtre pour nous élever, nous exprimer, éveiller les consciences et surtout se divertir …

La compagnie des larrons et moi même serons ravi de partager un moment de théâtre avec vous et d’échanger à l’issue de l’une de nos représentations en Avignon ou ailleurs.

Un grand merci Franck pour cet agréable échange !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article