Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Nouvel entretien avec la comédienne et réalisatrice Audrey Pouffer, qui nous présente son dernier court-métrage !

12 Avril 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Nouvel entretien avec la comédienne et réalisatrice Audrey Pouffer, qui nous présente son dernier court-métrage !

Bonjour Audrey,

Merci de nous accorder un peu de votre temps pour cette nouvelle interview pour notre blog.

1/ Il reste quelques jours pour soutenir votre court-métrage « Je suis tellement futile », dans le cadre du festival Nikon. Aussi, pour les lecteurs du blog qui ne connaitraient pas encore ce concours, pourriez-vous tout d'abord nous le présenter ?

Il s'agit d'un festival de courts métrages, organisé par Nikon et dont le thème cette année est "Je suis un choix". Ce concours est ouvert à tous.

Le but est de raconter en 140 secondes maximum, une histoire qui exprime la nécessité de choisir. Il est possible de réaliser ce film sous forme de : fiction, reportage, film d'animation, clip musical...

2/ Vous avez, nous l'avons dit, réalisé « Je suis tellement futile ». De quoi s'agit-il ? Quelle en est le thème ?

"Je suis tellement futile" est une comédie satirique de 138 secondes qui aborde un sujet qui me paraît tellement futile mais qui pour la plupart des gens est primordial : une tenue vestimentaire.

Pourquoi cette thématique ?

Pour beaucoup la façon de s'habiller est une manière de parler de soi, de montrer sa personnalité, de s'affirmer. Mais je pense que la plupart des personnes sont plus influencées par le monde de la mode et le style de l'époque, que par leur propre personnalité. Ce que les gens portent ne correspond pas forcément à ce qu'ils sont.

Ce qui fait que pour moi, une tenue vestimentaire ne veut plus dire grand chose et au final, devient un choix tellement futile.

Quelles ont été vos sources d'inspiration ?

Quand j'étais plus jeune, mes tenues vestimentaires étaient souvent critiquées.

Au collège, j'avais un style à part et cela mettait des barrières entre mes camarades et moi. Mais j'ai toujours gardé ma personnalité car je n'avais pas à changer pour leur faire plaisir. Je voulais qu'on m'apprécie pour ce que j'étais et pas parce que je m'étais acheté les dernières baskets à la mode. Ce coup de poing à la fin, c'est peut-être une façon de leur dire "merde, je fais ce que je veux".

3/ Ce court-métrage est de 2 minutes et 18 secondes. Selon vous, quelles ont été les clés et les principaux arguments utilisés pour transmettre votre inspiration et votre message sur une si courte durée ?

La clé la plus importante est de ne pas être dans l'explicatif, il faut aller droit au but et savoir ce que l'on veut exprimer.

Les principaux arguments : un scénario bien travaillé, de bons acteurs avec un jeu sincère, un montage logique et précis.

4/ « Je suis tellement futile » laisse l'ouverture à de multiples réactions possibles. Justement, quels comportements et attitudes espérez-vous des gens à l'issue du visionnage de ce court-métrage ?

Je n'espère pas une réaction précise.

Comme vous le dites, ce court métrage laisse place à de multiples réactions, comme on peut le voir dans les divers commentaires sur la page Nikon du film. Et tant mieux, car pour moi il est important quand je réalise un film que chaque spectateur se fasse sa propre idée. Le principal c'est que le film fasse réagir.

Aimeriez-vous qu'ils soient dans l'interrogation, se demandant s'ils auraient réagis à l'identique dans pareille situation ?

Pas forcément. J'aimerais plutôt que le spectateur se demande pourquoi certaines personnes (ou lui-même) se prennent autant la tête quand il s'agit de choisir une tenue vestimentaire.

A l'inverse, souhaiteriez-vous que seul reste dans leur esprit l'idée qu'il s'agisse d'une comédie, sans interrogation ultérieure ?

Ce n'est que mon avis mais dans n'importe quel domaine artistique, une oeuvre qui n'apporte pas d'interrogation ou de réflexion, n'est pas très intéressante et n'apporte pas grand chose. Il est important que le film fasse réagir.

5/ Pour terminer, qu'avez-vous envie de dire à nos lecteurs pour les inciter à visionner votre réalisation et à la soutenir ?

Déjà je souhaite les remercier d'avoir pris le temps de lire cette interview !

Ce film a été fait avec beaucoup d'envie, de passion. Leur soutien nous apporterait beaucoup.

Malgré plus de 1000 films en compétition, nous sommes toujours dans les 50 films les plus soutenus grâce à toutes ces personnes qui votent 1 fois par jour pour notre film et si nous avons des votant en plus cela nous permettrait peut-être d'atteindre le top 20...

Jusqu'au 11 février 2015 23h59, les internautes pourront voter chaque jour pour "Je suis tellement futile", en cliquant tous les jours sur le bouton " soutenir ce film ", via le lien suivant :

http://www.festivalnikon.fr/video/2014/173

Un grand merci Audrey pour votre disponibilité !

Un grand merci à vous !


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article