Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Magalie Madison nous présente en exclusivité son actualité et ses projets !

12 Avril 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Magalie Madison nous présente en exclusivité son actualité et ses projets !

Crédit photo : Quentin Calvinhac


Bonjour Magalie,

Un grand merci à vous de répondre à quelques questions pour notre blog !

1/ Nous pouvons vous retrouver actuellement sur Demain tv, la chaine de l'emploi, de la formation, des initiatives et de toutes les diversités, et sur FDM tv. Pour commencer, pourriez-vous nous décrire l'émission dans laquelle vous intervenez ?

Je participe à l'émission « After dinner », diffusée à 21h. Nous intervenions précédemment dans la matinale, ce changement d'horaire nous permet à présent une plus grande visibilité. L'affluence est en effet plus importante sur le créneau du soir.

Cette émission vient initialement d'une envie partagée par plusieurs chroniqueurs et par le président de la chaine. Ce dernier nous a donné carte blanche pour créer un programme. Nous sommes libres d'un point de vue éditorial, nous permettant ainsi de traiter de nombreux sujets, sur un ton assez libre.

Cette ambiance naturelle, sans pression, se ressent dans le partage avec les invités, qui sont du coup très ouverts et très participatifs. Ce qui est très agréable.

Je reviens justement du salon de la gastronomie des Outre-mer, car nous avons invité Babette de Rozières. Ce fut un très bel échange avec elle et un sympathique moment.

2/ Vous intervenez pour la rubrique des Kids. Quel est le principe de votre chronique ? Quels en sont les fondements, le contenu ainsi que le public visé ?

Nous avons hésité, lors du changement d'horaires de l'émission, à poursuivre la chronique. Après réflexion, celle-ci a été maintenue car elle s'adresse principalement aux parents. Qu'ils le soient depuis peu ou avec des enfants plus grands déjà.

Je les conseille sur des activités à faire avec leurs enfants. J'y parle de sujets extrêmement divers, des doudous innovants à la journée mondiale du droit des enfants. La palette est donc très large.

L'idée de fond restant toujours la même : suggérer aux parents quelque chose de facile et de rapide à faire avec leurs enfants.

Les thèmes à traiter en rapport avec le monde enfantin sont donc très nombreux et très variés. Qu'ils soient un bon plan ou bien dans un cadre plus sérieux.

3/ Etre intéressant et efficace au travers d'une chronique de quelques minutes requiert méthodologie et pertinence. Justement, quelles sont les clés, selon vous, pour être performant dans cet exercice ?

Je pense qu'il est important de bien connaitre son sujet. Personnellement, je commence par effectuer une recherche assez large, avant ensuite de resserrer pour que les trois minutes qui me sont accordées ne soient pas dépassées.

Ainsi, en présentant une vision d'ensemble du sujet, sans pour autant rentrer dans des termes trop techniques, je cherche à donner l'envie. C'est là mon but : inciter les parents à approfondir par eux-mêmes le thème proposé, que ce soit en achetant par exemple le jeu présenté, ou en allant s'instruire plus en détails, notamment sur le droit des enfants.

Aucun thème abordé n'est anodin, il y a toujours une réflexion associée. Les doudous peuvent paraitre un sujet banal, mais, au contraire, ils représentent un objet très important dans la vie des petits. Je m'amuse bien en réalisant mes chroniques, je me plais à décortiquer ces différents thèmes et à y apporter en même temps un certain côté ludique. L'émission étant avant tout un divertissement, même si j'aborde le sujet par son côté psychologique ou profond, j'essaie toujours d'allier l'aspect ludique. Par exemple, j'ai proposé le traitement du droit des enfants sous forme d'un quizz.

4/ Vos chroniques, nous l'avons vu, sont en lien avec le monde enfantin. Cette thématique semble vous tenir à cœur, puisque vous avez joué, en fin d'année dernière, des pièces pour les enfants, le mercredi après-midi. Quels souvenirs gardez-vous de cette expérience ?

C'était vraiment génial ! J'ai pris beaucoup de plaisir à interpréter le rôle d'une fée. Je crois, en fait, avoir encore une âme d'enfant. J'ai toujours envie de m'amuser.

On pourrait croire que « Fifi », dont on parle, est un amusement, alors qu'en fait, le fond de la pièce n'est absolument pas drôle. C'est l'histoire d'une petite fille qui ne va pas bien car ses parents sont pris pas leur travail, sont donc absents et n'ont pas le temps de s'occuper d'elle. A l'inverse, la façon de traiter l'histoire est humoristique, nous permettant de faire passer le message de manière légère.

Aimeriez-vous remonter prochainement sur les planches ? Le cas échéant, quel genre souhaiteriez-vous interpréter et à destination de quel public ?

J'ai joué trois pièces, de septembre à décembre dernier. Ainsi, j'ai pu faire plein de panels différents, participant à une pièce de zombies et à un spectacle musical sur la première guerre mondiale. Autant d'univers différents qui m'ont plu. Cette diversité correspond à ce que j'aime dans mon métier.

Ces projets continuent de faire leur route. Des dates devraient prochainement ce mettre en place.En parallèle, j'ai écris un spectacle qui, à la base, ne vise pas un public d'enfants. Mais, si l'on y réfléchit bien, il n'en est pas si éloigné.

La pièce s'articule autours des contes de fées, avec une vision un peu décalée. Je suis en train de monter ce projet, et je m'efforce de faire le nécessaire pour qu'il puisse voir le jour. J'espère ainsi pouvoir vous le présenter l'année prochaine.

5/ En parallèle, vous interprétez le rôle d'Annette dans la série à succès de TMC « Les Mystères de l'Amour ». Jouer dans cette série, pour le groupe JLA, doit être un réel plaisir ?

Je m'y amuse bien. Revoir tout le monde est toujours un plaisir ! Je m'y sens comme à la maison. Là est la force du producteur Jean-Luc Azoulay : créer une famille ! Quand je reviens sur le tournage, j'ai l'impression d'avoir quitté l'équipe seulement la veille au soir.

6/ Votre personnage intervient de façon ponctuelle, principalement pour les grands évènements, comme notamment les mariages. Aimeriez-vous que votre personnage soit présent de façon plus régulière ?

Je ne suis pas intéressée pour y être tous les jours. Je vous l'ai dit, j'y suis comme chez moi. Or, j'aime bien la nouveauté et j'ai besoin régulièrement de challenges. Je ne renierais en tout cas jamais ce rôle car il m'a permis de faire ce métier. Aussi, intervenir de façon ponctuelle dans la série pour ce personnage, que j'ai précédemment joué pendant cinq ans et demi, me convient tout à fait.

A l'inverse, si la production venait à me proposer un autre rôle, complètement différent, même récurrent j'accepterais avec joie.

7/ Revenons quelques instants sur les fortes réactions médiatiques engendrées justement par la relation amoureuse entre votre personnage et Roger. Avec le recul, quel regard portez-vous sur cet « emballement » médiatique qu'a été le « Annette-Gate » ?

C'était juste énorme ! Etre interviewée par LCI pour ce phénomène est quelque chose d'improbable, avec le recul. J'ai trouvé cela complètement décalé. En même temps, l'ampleur prise montre à quel point la série a eu un impact sur les gens, bien plus que ce que l'on aurait pu s'imaginer. Je me suis rendu compte que l'on fait partie quelque part d'un phénomène de société.

Je pensais au début que les gens réagissaient face à la différence d'âge. Mais finalement les étonnements étaient principalement liés au fait que Monsieur Girard est un peu considéré comme mon père dans la série. Toutefois, là n'est pas la réalité si l'on y réfléchit. Annette a, en effet, toujours aimé Roger. Son amour est resté intacte et elle a réussi à faire succomber celui qu'elle chérissait tant. Je trouve qu'il s'agit en fait d'une belle histoire d'amour.

Quelle évolution de votre personnage souhaiteriez-vous pour la suite de la série, au travers de vos interventions ponctuelles ?

Je ne serais pas déçue si des enjeux un peu plus forts venaient à arriver. Les scènes lors du mariage présumé d'Hélène étaient sympathiques mais je n'avais pas grand-chose à défendre en tant que comédienne.

Nous rigolons beaucoup, avec Bruno Le Millin, lorsque nous jouons les scènes en voiture où nos deux personnages sont perdus. Réside alors le plaisir du jeu entre nous. S'il venait à y avoir une intrigue un peu plus forte, nous prendrions alors encore plus de plaisir.

8/ Pour finir, qu'avez-vous envie de dire aux fidèles lecteurs de notre blog pour les encourager à suivre votre parcours et votre actualité ? Avez-vous aussi l'envie de mettre en avant d'autres projets ?

J'ai envie de dépasser mon cas personnel, en vous demandant de ne pas rester seulement devant votre télévision. Je vous invite à aller voir des spectacles et des concerts, il y a un vivier d'artistes de talent tellement énorme que vous ne serez pas déçus !

Pour que les artistes puissent continuer à faire leur métier et que le spectacle vivant reste vivant. Un spectacle, quel qu'il soit, apporte toujours quelque chose, aux artistes mais surtout à celui qui le reçoit.

D'ailleurs partant de ma passion pour le monde du spectacle en tout genre, je viens de créer une chronique théâtrale destinée à une diffusion Tv qui s'appelle « Ce soir on sort » dont vous pouvez découvrir le pilote sur Youtube. J'espère trouver rapidement une chaine intéressée pour vous faire partager ma vision du monde du spectacle.

https://www.youtube.com/watch?v=XBXrwM35fy0&list=UUw25bYmRlDH9sFC3Jhyz_IQ

Merci beaucoup Magalie de nous avoir répondu !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article