Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Damien Gajda, comédien et danseur de talent, répond en exclusivité à nos questions !

12 Avril 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Damien Gajda, comédien et danseur de talent, répond en exclusivité à nos questions !

Bonjour Damien,

Nous sommes ravis d'effectuer cet entretien en votre compagnie.

1/ Les fidèles téléspectateurs de TMC ont récemment pu vous retrouver dans la série à succès « Les Mystères de l'Amour ». Vous y interprétiez le réalisateur d'un clip. Quels souvenirs gardez-vous de cette expérience ?

Je retiens tout particulièrement la convivialité sur le plateau. L'équipe est très sympathique ! Malgré un rythme de tournage très intense.

J'ai vraiment passé deux superbes journées de tournage. Tout était très précis et très bien organisé. Nous permettant de rester dans une bonne énergie. Il n'y a pas de temps perdu, c'est très efficace.

Si d'autres besoins venaient à arriver pour mon rôle, j'irais avec plaisir !

2/ Le rythme est, nous l'avons dit, généralement très soutenu sur le plateau dans ce type de séries. Justement, quelle est, dans pareille situation, votre méthodologie de travail ? Comment vous préparez-vous en amont du tournage ?

J'ai passé un premier casting il y a un an environ, pour le rôle d'un producteur de musique. Sans succès pour moi. Par la suite, j'ai été rappelé à plusieurs reprises mais je n'avais alors pu répondre favorablement aux sollicitations, du fait d'un délai très court.

Cette fois-ci, toutes les conditions étaient réunies et j'ai pu recevoir mon texte une semaine avant. Facilitant mon apprentissage et ma maitrise du texte.

3/ Vous nous avez expliqué être intéressé pour revenir dans la série. Comment souhaiteriez-vous voir évoluer votre personnage ?

Cela m'intéresserait effectivement ! J'ai l'impression d'avoir montré mon personnage comme quelqu'un de très ouvert et de très spontané.

Il pourrait être intéressant de voir que ce réalisateur est plus trouble que ce que l'on pourrait croire. Qu'il n'est pas juste gentil et présent sur le plateau du clip pour l'amour de l'art. Mon personnage pourrait potentiellement être de mèche avec Hermione, qui cherche actuellement à faire tomber Eric Fava.

4/ Revenons plus généralement à votre parcours. Vous avez participé à des projets dans différents domaines, que ce soit la danse, la télévision, le cinéma ou bien encore les court-métrages. D'ailleurs, quelles complémentarités et, à l'inverse, quelles principales différences y avez-vous trouvées ?

J'ai fait le conservatoire de St-Etienne en danses classique et contemporaine. Me permettant de m'axer sur le travail du corps. Avant d'intégrer le conservatoire supérieur de Paris, pour ensuite participer à des comédies musicales. Par ces dernières, j'ai commencé à envisager l'idée du personnage.

J'essaie de garder de la danse mon côté travailleur et rigoureux, dont je n'avais pas forcement conscience auparavant. Je travaille aussi sur le rythme, que j'ai acquis grâce à la musicalité et que j'essaie de retranscrire et d'adapter à mon phrasé de comédien, notamment pour trouver des ruptures. Un peu comme un batteur.

De nombreux gros plans sont effectués à la télévision, au cinéma ou dans les courts-métrages. Il faut y mettre une énergie très profonde. Il est nécessaire, lorsque l'on vient de la danse, un art très expressif, de canaliser ses expressions pour laisser la vie sortir d'elle-même.

La danse est très active, on y cherche à montrer, alors que les autres arts évoqués nécessitent de ramener ses émotions vers soi pour que ce soit la caméra qui les capte.

5/ Pour la suite de votre parcours, souhaiteriez-vous développer un art en particulier ? Ou, au contraire, la pluralité qu'ils génèrent vous intéresse-t-elle davantage ?

La complémentarité me plait actuellement beaucoup ! Je suis de plus en plus attaché à l'humain, à travailler avec des gens avec lesquels je m'entends et avec qui cela se passe bien sur le plateau.

Je vis une année forte, dans laquelle j'ai l'occasion de pratiquer ces différents arts. C'est très complémentaire et j'ai moins l'impression de redites. Ce qui me plait !

J'ai 35 ans et je commence aussi à travailler un peu pour moi. J'ai monté un spectacle d'une heure, qui met en avant les modalités permettant d'être un acteur par son corps. Je pense le réadapter pour le rendre plus simple, d'un point de vue technique notamment.

Je viens d'achever deux mois à l'Opéra de Paris, dans « Faust ». Période pendant laquelle j'ai aussi tourné pour TMC, comme nous l'avons dit précédemment. Cette dualité permet également un rythme et un cadencement, qui me rend plus efficace dans mon travail, notamment en amont de la scène ou des plateaux.

6/ Quels sont vos projets artistiques pour 2015 ?

J'ai travaillé sur un long-métrage indépendant qui, si tout se passe bien, sera présent à la semaine de la critique. C'est un film de science fiction, de Gilles Verdiani, qui a créé « Le cercle » et qui est aussi le coscénariste de « L'amour dure trois ans ». J'ai hâte d'en découvrir le rendu final !

En parallèle, je devrais également participer à un autre spectacle à l'Opéra Bastille. Je prends aussi, depuis un an, des cours de chant, pour essayer de décrocher d'autres rôles dans des comédies musicales. De plus, sera prochainement diffusé un épisode, sur TF1, de « Petits secrets entre voisins ».

De façon globale, j'ai le sentiment aujourd'hui d'être sollicité pour ce que je suis, ce que j'ai fait et ce que je peux apporter. Cela n'était pas forcément le cas il y a quelques années.

7/ Pour terminer cette interview, qu'avez-vous envie de dire aux fidèles lecteurs du blog pour les encourager à suivre votre parcours ?

Tout d'abord merci d'avoir lu cet entretien. Continuez à vous intéresser à ce qui vous plait. Si j'en fais parti, tant mieux !

C'est avec grand plaisir que je vous invite à suivre mon actualité. Je fais ce métier avec cœur, donc je souhaite la bienvenue à ceux qui s'intéressent à un art avec leur cœur et avec joie.

Un grand merci Damien pour votre gentillesse et votre disponibilité.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article