Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le médias blog de Julian

Audrey Moore évoque pour nous son personnage dans "Les Mystères de l'Amour" !

12 Avril 2015 , Rédigé par Julian STOCKY Publié dans #Télévision

Audrey Moore évoque pour nous son personnage dans "Les Mystères de l'Amour" !

Bonjour Audrey,

Quel plaisir de vous retrouver pour une nouvelle interview pour notre blog !

1/ Vous participez actuellement à la huitième saison, sur TMC, de la série « Les Mystères de l'Amour », où vous interprétez le personnage d'Audrey Mac Allister. Nous avons même envie de dire que vous y interprétez une « nouvelle » Audrey. Justement, qu'est-ce qui a changé pour elle depuis la saison précédente ?

Audrey a progressivement retrouvé la mémoire, ce qui a changé beaucoup de choses, même si elle le cache à sa bande d'amis. Elle est en effet heureuse d'être dans cette maison, elle a trouvé une famille. Son fils vit toujours avec elle. Elle est sincère dans l'affection qu'elle leur porte à tous.

Je pense qu'elle est encore secrètement amoureuse de Nicolas et qu'elle n'abandonne pas l'idée de le conquérir à nouveau.

Pour autant, son côté sombre et méchant semble réapparaître. Elle a aussi repris une vie sexuelle très active. Elle est homosexuelle, car elle aime aussi les femmes. Elle aime en fait l'amour et le plaisir !

2/ Ce nouveau visage, similaire à celui connu lors de votre arrivée dans la série, marque donc un nouveau tournant pour votre personnage. Comment avez-vous vécu cette évolution ?

Etre à nouveau méchante a été compliqué pour moi au début. J'avais en effet été très douce pendant de nombreux épisodes, où je n'avais pas à forcer mon jeu, étant pareille dans la vie. Mais je commençais à m'ennuyer du manque de rebondissements et d'événements.

A présent, grâce à l'évolution de mon personnage, j'ai à nouveau de nombreuses choses à défendre. La « douce » Audrey m'a permis une certaine pause dans mon interprétation et je suis à présent très contente de ce changement. Même si j'ai peur que les gens ne m'aiment plus.

3/ Lors de la précédente interview, vous nous aviez expliqué apprécié jouer une femme froide et revancharde, mais que vous aimez aussi le côté plus humain qu'avait connu votre personnage suite à son amnésie. Pensez-vous que l'évolution que connait en ce moment Audrey Mac Allister sera pérenne ou, à l'inverse, seriez-vous malgré tout tentée par un retour de la douce Audrey ?

Je pense qu'il va y avoir deux personnalités en elle, pendant plusieurs saisons ! Je ne l'imagine pas se faire démasquer. Elle sera extrêmement maline, arrivant toujours à rebondir et faisant en sorte de ne pas être confondue.

Même si plusieurs personnages commencent à s'en méfier, comme Peter Watson, Nicolas et Olga. Ce qui n'est pas le cas, à l'inverse, d'Hélène ni de Bénédicte. Pour autant, je pense que ce double-jeu va perdurer.

4/ Dans cette huitième saison, les péripéties amoureuses de votre personnage oscillent entre Nicolas, le père de votre fils, de qui vous semblez toujours amoureuse, mais aussi notamment le riche homme d'affaires Daniel Larson. Souhaiteriez-vous qu'enfin Audrey ait une relation plus stable, plus sereine et surtout désintéressée ?

Non, cela ne sera jamais son cas. Sinon Audrey Mac Allister n'aurait plus vraiment sa place. Mon personnage a besoin de couleurs et de péripéties ! Audrey utilise les gens qui l'entourent, notamment Daniel Larson.

Je vous l'ai dit précédemment, je la crois toujours amoureuse de Nicolas et le reconquérir sera son but ultime.

En parallèle, intéressée pour récupérer la fortune de Peter Watson, Audrey commence, de mèche avec l'avocat de la famille, à s'intéresser de près à sa sœur Eve, lui faisant quelques discrètes avances. Quel regard portez-vous sur cette facette sombre de votre personnage ?

Cette facette ne me déplaît pas, même si je trouve que les moyens utilisés sont pour certains immoraux. Ce qui me dérange un peu.

Audrey va utiliser toutes les méthodes possibles pour y arriver mais notons qu'Eve Watson n'est pas aussi naïve qu'on pourrait le croire. Elle sait où elle va.

Si, d'aventure, cette relation venait à se concrétiser, redouteriez-vous d'éventuelles scènes intimes avec une autre femme ?

Pas plus qu'avec un homme. Je n'ai en effet pas de soucis avec l'homosexualité. Que ce soit avec un homme ou une femme, une scène d'amour est toujours un peu compliquée. Mais je ne me sens pas mal à l'aise avec une partenaire du même sexe.

J'adorerais même qu'un mariage se concrétise entre Audrey et Eve. L'union homosexuelle entre deux femmes serait une grande première dans une série française. Cela serait aussi l'occasion, à titre plus personnel, de jouer en robe de mariée. Je crois d'ailleurs qu'Eve Peyrieux, ma comédienne partenaire, a le même souhait.

5/ Audrey Mac Allister jubile actuellement de part la revanche qu'elle est en train de prendre vis-à-vis de ceux qui l'ont faite souffrir, notamment la méchante Ingrid. Ces scènes sont-elles plus faciles à jouer ?

Au contraire, ces scènes sont plus difficiles. Tout est en effet plus compliqué lorsque l'interprétation doit différer de ce que l'on est vraiment dans la vie. En même temps, c'est encore plus intéressant !

J'adore jouer ces séquences-là même si, malheureusement, nous n'avons jamais autant de temps que ce que l'on aimerait. Ce qui reste un regret important. Je souhaiterais avoir davantage de temps, notamment pour échanger avec le réalisateur.

J'ai, dans la série, une personnalité un peu complexe, donc le jeu doit l'être aussi. Fonctionner à l'instinct, comme je le fais, est bien mais j'adorerais profiter plus encore du réalisateur pour aller plus loin.

6/ Revenons quelques instants à la perte de mémoire vécue précédemment et occasionnée par la tentative de meurtre en fin de cinquième saison. Quelles sont, selon vous, les principales clés d'une actrice, dans son jeu, pour marquer la souffrance, morale notamment, vécue dans pareille situation ?

Je crois ne pas trop réfléchir et y aller à l'instinct. L'interprétation du personnage n'est pas toujours évidente, et génère une sorte de schizophrénie. Selon l'ordre de tournage des séquences, je vais tantôt ne pas me souvenir de mon passé, tantôt être en pleine forme pour monter des plans absolument machiavéliques.

C'est une sensation très étrange, mais j'adore mon rôle en ce moment !

7/ Vous êtes davantage présente dans la maison de campagne, aux côtés de la bande. Comment est l'ambiance sur le tournage ?

L'ambiance est excellente. Nous avons de nombreux fou-rires. En plus, j'ai réussi à pleinement trouvé ma place.

Vous savez, il est toujours compliqué pour un comédien d'arriver dans un groupe soudé qui se connait si bien. Même si je les avais rencontrés à Saint-Martin, j'ai mis du temps à trouver ma place. C'est à présent chose faite.

Tous sont adorables, que ce soit l'équipe technique mais aussi les comédiens. Le rythme est effréné, encore plus pour les techniciens, qui ont une amplitude horaire plus importante.

Personnellement, j'apprends mes textes la veille. Je tourne en moyenne sept à huit séquences par jour. Ce chiffre peut monter, de façon extrêmement rare, jusqu'à douze. A l'inverse, d'autres journées sont moins chargées, étant présente sur une ou deux scènes seulement.

8/ Dans la série, votre fils est brillamment interprété par Valentin Byls. Une réelle complicité se dégage à l'écran entre vous deux. Un mot peut-être sur ce jeune acteur, pétri de talent, et à qui une belle carrière semble promise ?

Il est trop mignon et il joue très bien. Il est timide dans la vie, mais ce n'est plus le cas lorsqu'il est devant la caméra. Je suis très fier de lui ! C'était un petit garçon en arrivant dans la série, à présent c'est un homme. Il a aussi réussi à s'affirmer.

Valentin est quelqu'un qui ira sans doute loin dans sa carrière. Il a un fort potentiel !

9/ Une neuvième saison sera prochainement en tournage et une dixième a déjà été signée. Aura-t-on le plaisir de vous y retrouver ?

Je l'espère et je pense que oui ! Tout dépendra en fait du producteur, Jean-Luc Azoulay. On ne sait jamais : y aura-t-il de la place pour deux méchantes ? J'en suis convaincue, car mon personnage est malgré tout à moitié gentil.

10/ Pour conclure cet entretien, qu'avez-vous envie de dire aux lecteurs de notre blog, afin, pourquoi pas, d'essayer d'atteindre le million de téléspectateurs ?

Cela serait extraordinaire ! Nous aimerions tous que cette belle aventure continue. Nous comptons sur votre fidélité.

Ce fut une fois encore une joie d'effectuer cet entretien en votre compagnie Audrey.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article